Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

mercredi 17 août 2011

Un WE du 15 festif : Mazis-Chambertin, Pontet Canet, Nuits St Georges, Cornas

Bonjour à tous,

Retour du WE Bourguignon allégé d'une dizaines de quilles qui ont accompagné de beaux repas avec nos amis de NYC :

Bourgogne, Les Femelottes Hubert Chavy 2009 : Un nez gourmand sur la poire mûre, la brioche note de frangipanne sur fond grillé toasté. La bouche est ronde, ample, bien struturée avec une matière au toucher un poil gras, sur la poire, frangipane, brioche, pointe beurrée et note de craie. La finale est ronde, un côté huileux,,frangipanne, grillé, et fond de craie. TB 88 (15,5)

Mazis-Chambertin, Dom Laurent 96 : Un nez pointue de framboise, groseille note de girofle, de sureau pointe lacté fond léger fumé. La bouche est corpulente, large, dense, tanin soyeux amples encadrant une structure fraiche tendue, presque vive sur la groseille, la framboise, note de ronce et pointe sureau. La finale est fraiche limite vive, mais pas agressive car bien enrobée, joli longueur de groseille, sureau, de ronce avec une pointe fumée discrete. Un joli vin typique de son millésime qui n'est pas ce que la Bourgogne donne de mieux de mon point de vue. TB+ 91 (16,5)

Nuits Saint Georges, Clos des Argilières, Rion 2000 : Grand écart comme style demillésime, nez mûr avec de la profondeur sur le fruit noir, puis groseille, note poivrée, réglisse, fond legerement fumé. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux, de la profondeur, sur le fruit mûr, la réglisse, des notes épicées typées poivre. La finale est fraiche, longue, fruit mûr poivre réglisse fond léger fûmé. TB-Excellent 90-92 (16-17). Une bouteille encore bien jeune, bu déjà plus accomplie, qui a du potentiel, car la gourmandise ne se fait pas débordante.

Autre repas, plus de régions :
Chablis, Fourchaume, Adhémar Boudin 2005 : Un nez de fougère, foin, note de pomme, pointe citron, fond silex cailloux. La bouche est dense, pleine, longue sur la fraicheur avec une joli matière délicate, pomme, citron et fond foin, fougére, très légère pointe oxydation (curry). La finale est fraiche, salivante, iodée, sur la pomme, citron, et fond foin/fougère sur une honnète longueur. TB-Excellent 89-91 (15,5-16,5)

Pauillac, Chateau Pontet Canet 1994 : Un nez classique, élégant, de cassis mûr, poivron grillé, note boite à cigare, tabac blond, pointe graphite et fond fumé. La bouche est charpentée, pleine, belle densité avec des tanins soyeux mais petite raideur en finale, sur le cassis mûr, épice, cigare, fumé. La finale est suave, petite fraicheur élégante et joli longueur sur le cassis, la boite à cigare, le graphite et fond tabac blond légèrement fumé. Pas la profondeur des grands millésimes, mais c'est très plaisant TB-Excellent 90 (16)

Cornas, Delas Chante Perdrix 2003 : Un nez très "Delassien" sur le cassis, poivre, un fond boisé moka note caramel un peu plus lourd que d'habitude. La bouche est corpulente, sapide, sur le cassis, pointe violette, note de poivre, fond moka léger caramel. La finale est ronde, douce, souple, mais de belle longueur mais trop dominé par le caramel. TB 87 (15)

Chateauneuf du Pape, Janasse tradition 2005 : Je me demandais si j'aimerai encore le style Janasse après plus de 2 ans sans avoir regouté. Un nez séduisant, fin, de prune, figue, note fraiche ronce sur fond cacao. La bouche est corpulente, sapide, large avec des tanins amples soyeux, sur la cerise, prune, figue note cacao et légère pointe kirchée. La finale est fraiche, élégante, poivrée sur la prune, le cacao et de bonne longueur. Excellent 91-92 (16,5-17). Une vrai bonne surprise, cela m'a réconcilié avec les C9P. Je garde les autres.

Amicalement, Matthieu