Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

lundi 3 mai 2010

Bordeaux 2004 : Leoville Poyferre Issan Sociando Mallet Villa Terlina

Bonjour à tous,
C'est l'ami Serge qui avait lancé le thème Bordeaux 2004. Bon, tout le monde avait dit pourquoi pas. C'est donc au restaurant Ober Salé que nous avons pu comparé l'effet des différentes chauffes de fût sur les arômes boisés. Pour l'occasion, nous avons accueilli BenoitR, un Dcien fort sympathique avec qui nous avons pris plaisir à déguster et qui a pu tout de suite situé la dynamique du groupe lorsque Serge a attaqué la dégustation du premier verre par un magnifique : "Wha, ce que c'est boisé" ! C'est vrai que "Bordeaux 2004", c'est une vrai surprise de trouver encore du bois... Serge, la prochaine fois propose Bordeaux 90, si tu veux du fruit, du sous-bois, du champignon, du cuir, du tabac... Les vins justement, un blanc en entrée


Un nez marqué par le fût, arôme lourd sur fond de fruit jaune, bouche grasse ample mais du coup qui finit fade, le Bordeaux blanc ambitieux, un style qui m'ennuie. Pavillon Blanc Margaux 2004

Premier rouge ; Un nez marqué d'une pointe d'alcool sur des arômes fleuris, pointe d'épice et fond légèrement fûmé. Pour moi au nez ça fait plutôt vin Italien, ce que j'annonce directement et à la tête de Damien, je pense que j'ai fait strike. La bouche corpulente est bien construite, ample, tanin soyeux, elle garde une bonne allonge et de la finesse jusque dans une finale ronde fruit mûr sans être confit et de bvelles notes fleuries et d'épice. Très Bien 88. Villa Terlina, Barbera d'Asti, Gradale 2004.

Vin 2 : nez marqué café sur le fruit noir mûr, un fond fûmé, bouche corpulente large aux tanins bien civilisés soyeux sur le fruit mûr et les notes café/toastés, finale fraiche dense qui donne du peps mais bien enrobés. TB 87-89 Margaux, Chateau d'Issan 2004

Vin 3 : nez fruitr noir des notes de poivron rouge grillés qui donne la fraicheur, un fond léger fûmé. La bouche charpentée à l'attaque brute, c'est musclé avec des tanins ronds un poil rustique, fruit noir, poivron, fûmé. La finale fraiche longue droite persistante sur les arômes du nez. Je place le vin en Rive gauche mais la puissance de la bouche m'a conduit à Pauillac, le côté un poil rustique des tanins auraien dû m'arrêter en Haut Medoc. TB+ 89-91 Sociando Mallet 2004

Vin 4 : nez fruit noir mûr, petite pointe alcool, poivron grillé puis à l'aération ça se complexifie de fûmé, de tabac. Bouche charpentée, attaque suave tanin velours abondant qui présente encore un légère astringence, le vin est ample, large, avec beaucoup de matière qui s'appuie sur une fraicheur qui tient la bouche droite et lui garde suffisemment de finesse, jusque dans une finale droite, fraiche longue très persistante sur le fruit nois mûr, le poivron grillé, et un très beau fûmé, très Saint julien dans l'esprit. J'annonce Saint-Julien, et mes camarades donne le bon Leoville. TB-Ex 90-92 Saint Julien, Leoville poyferre 2004.

Vin 5 : je perçois assez vite une note liégeuse, légère mais présente, qui se confirme en bouche malheureusement. Clos Puy Arnaud

Vin 6 : nez épicé, fruit mûr, note balsamique, et légère pointe alcool, plutôt rive droite. La bouche corpulente confirme avec ses tanins soyeux, c'est large, très séduisant, très mûr et assez "modern style". La finale large fruit mur, café moka est assez typique du cru, j'annonce donc Cote de Castillon, Chateau d'Aighuille 2004. Vin que j'ai en cave et déjà dégusté et commenté ici, qui est en effet TB dans son style. 88-90.

Merci de ce sympathique diner ou nous avons tenté de sauver la France d'une situation que certains trouvent catastrophiques. Autant vous dire, que ce fût animé !

Amicalement, Matthieu