Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 26 décembre 2015

Les vins des fêtes de Noel

Bonjour à tous,

Quelques vins dégustés au cours des 3 repas qui ont égayés ces fêtes de familles multi-recomposées.

Sur foie-gras, saumon puis Gigot de 7H, purée de panais, Plateau de fromage et buche.

Meursault Charmes Buisson Charles 2005 : Un nez superbe après dissipation d'une légère réduction salpêtre, grillé (mais qui peut plaire) sur la poire William assez pure, note floral marquée aérienne très classe d'aubépine, de tilleul, pointe chèvrefeuille, fond très léger brioche. La bouche est ample, ronde à l'attaque, belle matière dense, soyeuse, bien soutenue par la tension qui donne la profondeur, sur la poire William, note aubépine, chèvrefeuille, presque citron, fond amande grillé et léger brioche. La finale est bien fraiche, tonique, qui claque, et une longue persistance de poire William, d'aubépine, pointe chèvrefeuille citron et fond d'amande léger grillé. Excellent, pure et quel fruit ! 93 (17).

Saint-Aubin, Langoureau Sentier du Clou 2010 : Un nez avec une pointe réduction allumette grillé, puis le fruit blanc, la poire, note salpêtre, puis amande, noisette fraiche, pointe chèvrefeuille, fond léger beurrée grillé. La bouche est tendue, droite, belle matière suave qui enrobe, c'est long, tonique, puissant, une ligne droite qui vous emporte sur le fruit blanc, note salpêtre, amande, noisette fraiche, puis fleurie chèvrefeuille, fond léger grillé (réduc?), beurrée, fumé. La finale est fraiche, tendue puissante, belle persistance de fruit blanc, note salpêtre, chèvrefeuille, noisette fraiche, fond amande grillé, beurrée. Structure Typé plutôt Pouilly ou Puligny, droit, puissant, tendue, classique du cru chez Sylvain. Excellent 16,5 (91)

Saint-Julien, Château Leoville Barton 2006 : Un nez expressif de cassis, fruit noir, note encre, graphite, profond, pointe poivron rouge grillé, fond moka fumé. La bouche est charpentée, profonde, tanins soyeux, sur le cassis, note un peu lacté de fruit rouge, puis encre, graphite, fond fumé moka. La finale présente une empreinte tanique qui accroche encore un peu sur le fruit noir, l'encre, le graphite, fond moka café fumé. Bien qu'un peu plus ouvert que le Poyferré ouvert il y a 15 jours, ce Barton se présente assez austère aussi en plus fin et plus profond, mais c'est plus classique du cru, a attendre a mon avis pour les 2 ! TB-Excellent 91-92 (16-17) A date 16+

Hermitage Guigal 1996 : Un nez classe, a maturité, de fruit noir, cassis, note de vieux cuir classe, puis d'épice, d'encre sur un fond fumé bacon grillé. La bouche est charpentée, droite, belle structure bâtie sur la fraicheur mais bien enrobée de tanins soyeux, fins, sur le cassis, les note de cuir, de bacon grillé, pointe épice fond fumé. La finale est fraiche, fine, tonique, puis belle persistance de fruit noir, cassis, note cuir marqué, fond fumé bacon grillé. Les Syrah d'âge mûr comme j'aime. Excellent 92 (17)

2eme repas : Huitres, saumon fûmé, oeufs saumon, hareng mariné, platski, charcuterie polonnaise... Buche au fruit exotique

Riesling, Josmeyer Hengst Saemin 2005 : Un nez superbe de riesling a maturité, fin, délicat, complexe, d'agrume pamplemousse mûr, de cire d'abeille, note florale acacia, pointe kumquat, de fruit exotique fond légèrement pétrolant du plus bel effet. La bouche est suave, ample, belle matière au touché soyeux, bien soutenue par la fraicheur, délicat et dense, très calcaire dans l'esprit (je crois que c'est calcaire Hengst, en tout cas c'est ce que j'aurai dit...) sur l'agrume mûr, le kumquat, la cire d'abeille, note florale acacia, pointe pain d'épice, fond léger pétrole. La finale est tout en équilibre, belle empreinte soyeuse, délicate, et longue persistance d'agrume mûr, de kumquat confit, de cire d'abeille et le fond pétrole classe. Superbe vin. Excellent 94 (17,5+)

Pessac-Léognan, Château Haut Bailly 2003 : Un nez expressif de cassis, myrtille mûr mais pas confit, note fraiche sous-bois, léger poivrons rouge grillés, puis épice sureau,  fond fumé léger. La bouche est charpentée belle structure, tanin soyeux un peu ferme, droit, un peu sec, sur le cassis mûre, pointe pruneaux, note épice réglisse, puis poivron rouge grillé fond fumé. La finale à l'empreinte un peu asséchante, de cassis, myrtille marqué, note épice réglisse, pointe poivron grillé amande fraiche, fond léger fumé. TB-Ex 91 (16+), pas le plus réussi des 2003, je préfère les Médocs en 2003.

Sauternes, Chateau Lafaurie Peyragey 1998 : Un nez expressif, classique, gourmand coing confit, orange confite, note épice presque safran, pointe miel, fond cire d'abeille. La bouche est ronde, ample, belle matière soyeuse, belle densité, pas d'une grande finesse mais au beau toucher, sur le coing confit, note d'orange confite, puis épice safran cardamone, fond cire d'abeille, sucre présent mais bien intégré après aération ça prend un peu masse quand même. La finale est ronde, gourmande, qui garde de l'équilibre, mais devient un peu brut malgré la fraicheur, belle persistance sur le coing rôti, orange confite, note épice, fond cire d'abeille. TB-Excellent 91 (16+) car le lendemain le vin classique et bon manque d'un peu de finesse et délicatesse à mon gout !

Derniers repas le lendemain : Foie gras, Filet de bœuf sauce madère, écrasée pomme de terre aromatisé truffe, Tiramisu. Une seule bouteille de rouge, fin du Sauternes pour entrée et dessert.

Margaux, château Durfort Vivens 1978 : Un nez classique de Bdx a maturité, évolutif, de fruit des bois, de cassis, note de tabac blond, puis de graphite, pointe encre, fond de sous bois, de champignon et de vieux cuir classe. La bouche est ample, charpentée aux tanins soyeux fondus, gardant de la densité, un cote acidulé, tonique sur les fruit des bois, mûres, cassis, note graphite, encre, fond sous bois, et vieux cuir classe. La finale est fraiche, fondue, sur le cassis, la mûre, note sous bois, encre, graphite, fond cuir et fumé tabac blond. Excellent classique, une certaine complexité, encore du fruit, les Bdx comme on les aime... 92 (17)

Amicalement, Matthieu