Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 25 janvier 2014

Diner de rentrée : verticale de Beaucastel, ça commence fort !

Bonjour à tous,

Notre fine équipe s'est retrouvée au QG de la bande, le Vieux Chêne pour démarrer 2014 en fanfare avec une verticale de mon Châteauneuf du pape "favori" à savoir Château Beaucastel ! La joue de bœuf braisée proposée par Stéphane Chevasus a fait merveille avec ces quelques quartiers d'orange qui faisaient écho à ces même notes classiques du Châteauneuf , Topissime !


Tour d'abord 2 millésimes blancs.

Beaucastel blanc 99 : Trop oxydatif pour moi, je n'aime pas ces botes de noix, curry, olive.

Beaucastel Blanc VV 2005 : A nouveau des notes de miel, caramel, bouche souple avec de la noix sur un fond ambré tourbé, finale souple. Pas mon truc

Enfin on attaque les rouges dans l'ordre décroissant des millésimes.

Beaucastel 2008 : Nez fruit rouge, léger confit, note kitch, de garrigue qui donne la fraîcheur et un fond cacao chocolat pointe fumé et animal, bouche ronde souple pas grande matière mais soyeuse et sapide sur le fruit rouge mur, note poivre, épicé garrigue fond cacao chocolat pointe fumé, finale fraîche tendue belle persistance de fruit rouge mur note de prune garrigue fond cacao et retour fumé classe. De l''equilibre pas trop d''alcool et de puissance, parfait ! 92 (17)

Beaucastel 2007 : Nez ouvert corsé de fruit noir et rouge, pointe kirchée, note de prune de garrigue, fond cacao chocolat, bouche ample large tanins soyeux, dense, fruit noir mûr, note prune, poivre, finale puissante mais avec de la finesse, sur le fruit noir mûr, pointe kirchée, note garrigue, poivre et fond cacao. Excellent 92-94 (17-17,5)

Beaucastel 2005 : Nez plus discret mais plus fin, complexe, fruit noir, note garrigue, prune, figue, fond cacao, orange confite, bouche dense, juteuse, tanin soyeux, fins, précis,  puis de la fraicheur beaucoup de profondeur, qui prend le dessus donnant un coté austère, sur le fruit noir, la prune, la figue, note garrigue, thym, épice réglisse, fond cacao, finale fraiche tendue, longue persistance, encore un peu austère, tout est en retenue, sur le fruit rouge et noir, d'épices, sur un fond cacao, chocolat. Encore jeune et austère mais énorme potentiel 94-96 (17,5-18,5)

Beaucastel 2004 : Nez assez fermé, fruit noir, note animales légères, fnd cacao, bouche profil souple, tanins soyeux mais beaucoup moins denses, sur le fruit noir, la prune, finale souple fruit noir, pas d'une grand persistance et avec un fond animal, cuir. TB+ 91 (16,5)

Beaucastel 2001 : Whaou, jaillit du verre, des arômes complexes de fruit noir mûr, d'épices, de garrigue, fond tabac blond, cacao, fumé, La bouche est ample, large, tanins taffetas soutenus par de la fraicheur qui donne de la profondeur, c'est sapide sur les fruits noirs et rouges mures, la prune, les épices, l'orange confite, pointe encre et fond cacao, tabac, fumée, La finale est superbe, tout en équilibre avec une longue persistance de fruit mûr, de prune, d'épice, sur fond tabac et cacao. Magnifique 96 (18,5), j'adore !

Beaucastel 2000 : nez très marqué animal mais surtout avec une pointe serpillère qui évolue clairement vers le bouchon... Dommage !

Beaucastel 1999 : Nez complexe de fruit noir, pointe kirchée, note de prune, d'épice sur fond animal et cacao, bouche souple, moins de densité, tanins soyeux, note moka, fond animal, finale regagne en fraicheur avec une persistance honnête de fruit noir, pointe kirch, moka fumé et animal. TB+ 91 (16,5)

Au final, beaucoup de parenté entre les vins, surtout aromatiquement. de la finesse, peu d'alcool sentie, des équilibres qui me conviennent pour Châteauneuf et 2 grandes quilles 2001 et 2005 !

Amicalement, Matthieu