Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 5 janvier 2013

Crus dégustés pendant les fêtes : Bonnes Mares Groffier...

Bonjour à tous,

La période des fêtes, j'aime bien, car on peut faire de la place en cave sans que cela ne choque personne ! Alors, on en profite, on cuisine et on ouvre...

Avant les fêtes :

Crozes Hermitage Delas Le Clos 2005 : Un nez élégant, fin, de fruit, note de poivre pointe de violette et fond léger moka. La bouche est charnue, fine, délicate avec des tanins soyeux, de la fraicheur, et de l'allonge, qui donne de la délicatesse, loin des syrah bodybuildés. La finale est fraiche, longueur honete sur le fruit, le poivre et un fond moka léger. Une joli syrah pour la table. TB+ 90 (16)



Volnay Champans Domaine Voillot 2005 : Un nez profond, séduisant, de cerise, framboise mûre, note de sureau, d'épice réglisse, pointe de ronce, fond pénétrant cacao et encore un peu d'élevage boisé fumé pointe caramel. La bouche est corpulente, large à l'attaque, tanin soyeux velours qui enrobent le palais, structure fraiche, de la tension qui donne l'allonge, c'est gourmand sur le fruit mûr, cerise, framboise, note sureau, épice réglissé, fond typé cacao chocolat pointe caramel. La finale est fraiche, tonique, gourmande, fruit bien mûr, c'est juteux, frais, longue persistance de fruit mûr, d'épice, pointe de ronce, fond chocolat et encore marquée d'un boisé que je sens rarement sur les vins de Jean Pierre. Une très belle bouteille avec un élevage que je détecte pour une fois, donc à attendre pour profiter pleinement de son équilibre magique. Excellent 93-95 (17,5 - 18,5) voir plus car la structure du vin a un énorme potentiel.

Autour de Noel, superbes séries de blancs :

Meursault Charmes Mikulski 2008 : Un nez séduisant, pure, élégant de poire, note de tilleul, pointe noisette et fond léger brioche grillé. La bouche est ample, ronde a l'attaque puis de la tension, de l'allonge, sur le fruit blanc, note de craie, pointe brioche grillé et fond noisette, fruit sec, un ensemble qui présente une matière avec une pointe de gras, bien gourmand mais tonique, fin et précis. La finale est fraiche, elle se tend, c'est long sur le fruit jaune, pointe amande, aubépine, noisette, note crayeuse, et fond brioche doréé. Comme déjà évoqué, un style plus flamboyant, plus gourmand que Fichet. Classique et gourmand. Excellent 91 (16,5)

Riesling Pfersigberg Ginglinger 2010 : Un nez fin, précis, cristal, d'agrume mûr, pamplemousse, de fleur, acacia,  note silex, saline, fond de roche. La bouche est tendue, longue, précise, matière ronde enrobante mais structure droite, c'est incisif profond, beaucoup d'allonge sur l'agrume mûr, la fleur, la roche silex, note saline, pour une fois, je dirai minérale. La finale est tendue, bien enrobée et longue, incisive, presque vive, à attendre mais futur très grand vin. Excellent + 94-96 (17,5-18,5)

Meursault, Goutte d'Or, Buisson Charles 2007 : Couleur superbe vraiment Or, on comprend le nom... Un nez flamboyant, pure, intense de poire william, des notes délicates de tilleul, de chevrefeuille, de noisette, fond léger crayeux et pointe brioche beurre toasté. La bouche est discrète à l'attaque, puis ça prend du volume, matière ample, dense, mais fine, pure, précise, un fond tendue, droit, sur la poire william fraiche qui donne le coté juteux, des notes fleurie tilleul, chevrefeuille, fond de craie avec une touche de brioche dorée au four, c'est sensuelle en diable. La finale est superbe, équilibre, fraicheur tonique et pointe de gras enveloppant avec une longue persistance sur la poire mûre, le tilleul, le chevre feuille, la craie, note noisette, amande grillées, fond léger brioche. Superbe, plus d'amplitude, de contraste que le Puligny de Girardin, plus de délié, plus sensuelle aussi. J'ai beau dire Bouche Cheres, Goutte d'or, c'est quand même un sacré vin ! Merci Patrick pour ce vin, et qui dit déjà que tu fais des vins trop mûrs, gras et rond ? Il devrait dégusté cette merveille. Excellent+ 94-97 (18-19)

Vosne Romanée Chaumes Rion 2000 : Un nez évolué, gourmand, de fruit rouge léger confit, note de ronce de champignons, sous-bois fond, ambre, aubépine, pointe de cuir. La bouche est charnue aux tanins velours sur le fruit léger confit, la ronce, le cèpe, fond de cuir, a maturité, pas très dense et un peu souple. La finale est souple, ronde, ample, gourmande sur fruit léger confit mais toujours ce coté frais aromatique de ronce, sous bois, champignon, et fond aubépine, cuir. TB+ 90 (16).

Pour finir en beauté 2012 et commencer 2013 :

Mazis Chambertin Harmand Geoffroy 2002 : Un nez évolué, classe, de cerise confite,  sous-bois, de champignon, cèpes confits, note de cuir, d'animal sur un fond cassis, épice, fumé. La bouche est corpulente avec des tanins soyeux, caressants, intense sur le cassis, le champignon, le sous-bois, note de cuir, de fumé, pointe acidulée. La finale est tonique, fraiche, belle persistance de fruit léger confit, de cuir, de cèpes, fond fumé, tabac blond, épice. Carafé quelques heures suite au CR de Dany, un très beau vin de gastronomie. Excellent 94 (17,5). Sur cette bouteille une aromatique déjà très évolué, une structure en bouche a maturité, bref, cette bouteille peut-être bue dès maintenant.

Bonnes Mares Groffier 1995 : Un nez complexe de grand pinot à maturité, mûres, groseille avec sa pointe de maquereau, note de jus de viande rôti, de sureau, de ronce, de sous bois, mais aussi fleurie de pivoine, roses séchées sur un fond de cèpes, de léger fumé, même du moka fugace. Une bouche droite, d'une infini précision avec ses tanins soyeux, de la tension et de la profondeur, c'est dense mais fin, un poil rigide (millésime oblige), sur la groseille, le sureau, toujours ce côté jus de viande roti gourmand, le sous-bois, des aromes fleuries, pivoine, rose, un côté épicé aussi sur un fond fumé, pointe moka. La finale est fraiche, bien enrobée, tonique et longue persistance sur les arômes du nez avec une dominante fumé, viande rôti. Grand simplement. Excellent 95 (18).

Chassagne-Montrachet, Cailleret Morey Coffinet 2010 : Un nez gourmand, un peu boisé menthol au départ puis poire, fruit blanc mûr, note d'aubépine, d'amande, puis chèvrefeuille,  tarte citron meringuée sur un fond boisé brioche chaude, pointe légère de vanille. La bouche est ample, dense, matière taffetas s'appuyant sur une tension qui tient le vin droit de bout en bout, qui donne de l'allonge, super équilibre sur des saveurs de poire mûre, de frangipane, note amande, tilleul, de craie aussi sur un fond encore un peu boisé de brioche dorée, de fumé. La finale est ample, large, épanouie et tonique sur la poire, l'amande le tilleul, le chevrefeuille, presque citron, des notes de craie, et ce fond classe de brioche toasté, de fumé, très persistant. Très belle bouteille avec un gros potentiel 93-95+ (17-18)

De bien belles fêtes pour finir 2012 et superbement commencer 2013.
Amicalement, Matthieu