Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

mercredi 26 décembre 2012

Noel, 3 repas et quelques bouteilles : Chambertin, Pauillac

Bonjour à tous,

Cette année, une activité de Noel débordante avec 3 repas de famille. L'occasion d'aérer l'armoire à vin, ça respire un peu maintenant !

Repas 1 : Grande famille. Foie gras, saumon. Gigot de 7H confit, purée de panais. Fromage. Tiramisu orientale.

Sauternes, Chateau Bastor Lamontagne 97 : Un nez subtil de quiquinat, d'agrume confit, d'épice. La bouche est équilibrée, belle matière délicate, de la fraicheur, aucune lourdeur, c'est sapide sur l'orange confite, la mandarine, note épice. La finale est fraiche, peu marqué par le sucre, digeste, longue persitance, pas super complexe mais délicat, fin et droit. Excellent 91 (16+)


Saint-Aubin, En Remilly, Domaine Langoureau 2011 : Un nez puissant prequ'un peu ecoerant à l'ouverture de fruit jaune mûr avec des notes beurrées, brioche, une pointe chevrefeuille et un fond boisé grillé toasté un peu marqué. La bouche est ronde, ample, grasse, il y a du volume encore plus d'habitude, mais la structure reste tendue, sur le fruit jaune mûr, le beurre, pointe amande, des notes crayeuses et un fond brioche dorée. La finale est fraiche mais énorme matière/puissance, style exhubérant presque too much, sur fruit mûr, le beurre, la brioche, notes crayeuses et trate citron meringuée. A attendre, il faut que cela s'assgisse, se fonde mais y'a du potentiel. TB-Excellent 89-91 (15,5-16,5)

Margaux, Chateau Lascombes 2004 : Un nez discret et séduisant de cassis mûr, de mûres, note cacao, pointe balsamique fond boisé toasté vanillé un peu caramel. La bouche est corpulente avec des tanins soyeux mais qui accrochent un poil en finale sur le cassis, le fruit noir confituré, note balsamique et fond boisé toasté moka vanille. La finale est fraiche, digeste, persistance honete de fruit noir, moka, vanille, pointe caramel. Un style de CC Bordelais très bien fait, de Margaux ou d'ailleurs. TB+ 90+ (16+). Mais j'ai préféré les précédentes, un vin à boire jeune ?

Pauillac, Chateau Duhart Millon 1986 : Un nez évolué sur l'encre, le graphite des notes de fruit rouge discrètes, de tabac, boite a cigare, fond de cuir, léger champignon. La bouche est charpentée, tanins fondus et ronds, de la structure, de l'allonge, de la profondeur, sur fruit léger confit kirché, note de tabac blond, d'encre, de graphite, fond de cuir classe. La finale est fraiche, tonique, puissante, on est a Pauillac, longue persistance de fruit un peu confit, tabac, encre, et cuir classe. Du classique, il manque un peu d'éclat au fruit pour gommer le côté austère. Par contre, c'est classe et profond. TB-Ex 91 (16,5)

Chambertin, Domaine Tortochot 1989 : Un nez superbe mais assez évolué à l'ouverture, avant qu'il n'évolue en permanence, léger cerise confite, des notes marquées de cuir, de tabac blond, fond d'orgeat, d'agrume confit, des épices variées. La bouche est corpulente aux tanins fondues, taffetas, enveloppants, sur la cerise confite, la framboise, notes de vieux cuir classe, léger champignon, épices et fond tabac blond. La finale est ample, soyeuse, pointe acidulée et superbe persistance fruit léger confit, de cuir, de tabac. Excellent 93 (17,5)


Repas 2, juste avec les enfants. Foie Gras. Langouste/hommard grillé, rizotto d'artichaud. Buche aux agrumes.

Riesling, Altenbourg VT, Albert Mann 2004 : Un nez de pamplemousse confit, kumquat, note safran, fond naphté pétrole très léger. La bouche est tendue, matière ronde de l'allonge sur l'agrume confit, note d'épice, safran, miel à la fleur d'oranger, pas trop sucré. La finale est équilibrée, pointe amer digeste, longue persistance de mandarine confite, kumquat, épice et très léger naphte. Excellent 92 (16,5)

Puligny-Montrachet, Les Folatières, Girardin 2005 : Un nez extremement élégant de grand chardonay sur la poire juteuse, note chevrefeuille, puis aubépine et tilleul, pointe noisette, fond beurrée, léger toasté. La bouche est magnifique, matière dense mais délicate, ample, caressante, envahissant le palais, soutenue par une jolie fraicheur, de la tension, de la profondeur, sur la poire mûre, presque juteuse, note chevrefeuille, tarte citron meringuée, fond beurrée, léger toasté et belles notes crayeuses. La finale est fraiche, bien enrobée style queue de paon, persistance d'école tout en équilibre et harmonie, sur le fruit bien mûr, l'aubépine, l'amande, le chevrefeuille, note beurrée toasté et fond crayeux léger fumé. Du grand art ! Excellent+ 94-96 (17,5-18,5), grand moment de plaisir partagé, exceptionnellement avec les enfants.

Repas 3 : Famille 2. Huitres. Canette aux agrumes, Pommes rissolées. Buche.

Muscadet Sevres et Maine, Orthogneiss, Domaine de l'Ecu 2010 : Un nez fin, crayeux, de fruit jaune, d'agrume, note citron, mais aussi fleurie, acacia, felur blanche et fond de roche. La bouche est vive, crayeuse, matière ronde qui enrobe la tension, sur l'agrume, la coquille d'huite, un coté iodé, fond de roche, de craie. La finale est ronde, longue, équilibrée, sur le fruit jaune, la craie, la roche, le citron. TB+ 90-92 (16-16,5)

Riesling, Domaine de l'Oriel 2007 : Un nez gourmand d'agrume, léger confit, pointe miel, note de roche, de fleur blanche. La  bouche est ronde avec une jolie tension, une matière ample, sur l'agrume pointe confit/miel, note fleur, roche. La finale est fraiche, tendue, joli longueur d'agrume, pointe miel, gourmand, note chevrefeuille et fond de roche. Un style rond et gourmand mais qui conserve de la tension. j'aime beaucoup 89 (16,5)

Saint-Emilion, Chateau Tertre Daugay 1988 : Un nez évolué, fin de cassis, de fumé type tabac blond, note champignon et fond pointe d'encre. La bouche est charnue, tanins soyeux et délicats, c'est mûr et tonique, sur le fruit rouge et noir, belles notes tabac, fumé, pointe encre et fond léger cuir et champignons cèpes. La finale est ronde, fraiche, bien équilibrée entre rondeur et acidulé longieur honéte que les aromes du nez. TB+ 90 (16). Un des plus beaux millsésimes de Tertre que j'ai dégusté.

Joyeuses fêtes à tous et l'année prochaine surement avec encore de belles bouteilles pour finir l'année !

Amicalement, Matthieu