Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 14 octobre 2012

On gagne pas à tous les coups : Hermitage Faurie

Bonjour à tous,

Dans les bouteilles récentes ouvertes, je n'ai pas eu que du nez au moment de me décider :

Hermitage, Domaine Faurie Meal-Bessards 2008 : Un nez sur la rédustion type œuf, un peu de cassis, notes typé verte feuille verte, plante, et un fond discret typé lard-épice et fumé. La bouche est charnue, limite svelte, aromatique sur le cassis note verte fraiche pointue, pointe réduc, fond lardé poivre et fumé, tanin vert pointue, ça fait pas mûr, et comme dit ma femme ça pique. La finale est fraiche, svelte, limite acide par contre belle persistance qui signe un cru dans un mauvais millésime et une vinification peu interventionniste (enfin je suppose), dans un millésime sans maturité que l'on a laissé "nature". Bof.

Du coup, il faut un vin du sud bien mûr pour se remettre.

Cote du Rhone, Domaine Janasse Terre de Buisseres 2007 : Un nez séduisant de fruit noir confit, note un peu animal, mais surtout agrume confit, figue, prune, épice souk, fond chocolat cacao. La bouche est corpulente, large, ample, tanins polis, structure équilibrée, pointe de gras, agrume, fruit noir, prune, figue, fruit sec note épice et fond cacao. La finale est large, style cavalerie sur une pointe alcool kirch, large, gourmande sur le fruit et l'orange confite, pruneaux, figues, note épice et fond cacao, un côté pims à l'orange quoi ! pointe animale et persistance honete. Un joli vin dans son style sudiste. TB 89 (15,5).

Enfin, pour retrouver zen et équilibre :

Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Clos Prieur 2004 : Un nez friand, complexe, de groseille mûr, de cassis, de mûre, note fraiche de ronce, de sous-bois, et gourmande d'épice réglisse, pointe sureau, fond fumé bien intégré classe. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux amples dans une strucuture large, gourmande de fruit rouge et noir mûr, note dé réglisse, de zan, de ronce, de sureau, fond fumé. La finale est ronde, élégante, friande belle persistance sur le fruit mûr, la réglisse, la ronce, le fumé. Des notes végétales classiques typées ronce, et à l'aveugle pas de gentiane ou autre coccinelle. Excellent 91 (16,5)

Amicalement, Matthieu