Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 17 juillet 2011

Quelques occasions de fêtes : Riesling, Vosne Romanée, Fitou

Bonjour à tous,

Le WE du 14 juillet m'a permis de faire un grand rangement de cave avec son lot de surprise. Bouteilles disparues, oubliées, retrouvées au fond d'une caisse... la plus notable étant ce Clos Mogador 2005 réapparue dans une caisse Italienne ! Tant mieux au vue du prix de la bouteille....

D'abord un petit moment de fête pour l'arrivée d'un petit Julien du côté d'Eguischem. Pour l'occasion, nous avons donc trinquer avec un vin du papa :

Riesling Eichberg Ginglinger 2008 : Un nez discret, harmonieux, délicat de fruit blanc, peêche de vigne, pointe agrume, note fleurie, fond très léger naphté. La bouche est droite, équilibrée, matière avec une pointe de gras, c'est long, fin, cristallin, sur le fruit blanc, pointe pamplemousse, note fleirie et fond crayeux. La finale est équilibrée, soyeuse, sur le fruit jaune, note de poivre, de craie et pointe naphtée. Vin superbe d'équilibre sec, à attendre sereinement. Ex 90-94 (17-18)

Fitou, Bertrand Berger cuvée Jean Sirven 2004 : Un nez puissant, capiteux, marqué d'une pointe alcool sur le fruit noir mûr, le chocolat noir, épice poivre, note d'encre, pointe garigue, sur un fond camphre et pointe vanillé. La bouche est robuste, large avec des tanins amples et enveloppant sur le chocolat, note balsamique, la cerise, le noyau et une pointe camphre, épice poivre, ça déménage... La finale est puissante, fougueuse, qui chauffe un poil, sur le chocolat noir, la cerise, le poivre, joli longueur sur des notes balsamiques. Un style sudiste affirmé, ça envoie comme dirait l'autre. A mettre sur la daube, du gibier... bref de quoi affronter la bête. TB-EX 90-92 (16,16,5)

Nicolas m'ayant alerté sur l'évolution des Riesling 2006, j'ai voulu vérifier par moi même si la pourriture noble qui a pu se développer ici et là obligeant les vignerons à un tri sévère, se sentait à la dégustation. je n'ai pas beaucoup de Riesling 2006 et pour cause, c'est donc ce :
Riesling Heinbourg Zind Humbrecht 2006 : Un nez séduisant, classique, agrume pomelos mûr, notes fleuries avec une pointe de miel et de roti sur un fond léger naphte pétrole. La bouche est ronde, matière suave/moelleuse sur une structure fraiche, belle tension qui rend la bouche dynamique sur le fruit un peu roti, note naphte, pointe tourbée. La finale est fraiche, mûr, avec une pointe acidulée, tendue, sur l'agrume un peu rôti, note miel et un joli fond tourbé, fûmé, naphté. Un beau Riesling qui conserve un équilibre sec et une jolie gourmandise. TB 89 (16). Accord très réussi avec une salade pomelos, avocat, crevette, coriandre.

Vosne Romanée En Orveaux Guyon 2007 : Un nez de fraise des bois mûre, groseille, notes fraiche de ronce, humus, pointe épice réglisse, noyau sur un fond délicatement fûmé. La bouche est corpulente, sapide, pleine, aux tanins soyeux, c'est tendre, ample et caressant avec une fraicheur tonique sur un fond de fraise des bois, framboise, groseille, fond de ronce et note léger fûmé. La finale est ample, ronde, moelleuse mais avec un fond tonique et frais, joli longueur fruit rouge, ronce et fond fûmé. Tout ce qu'on attend d'un Vosne romanée, surtout après 2H00 d'ouverture ou le vin va s'épanouir. Pas d'esbrouffe sur cette bouteille, de la soie et de l'élégance. Excellent 91-93 (16,5-17,5)

Amicalement, Matthieu