Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

lundi 23 mai 2011

Sous les oliviers avec Nicolas : Bandol Pradeaux et Gaussen

Bonjour à tous,


Le passage de l'ami Nicolas est toujours une occasion de sortir quelques quilles et la provence fût à l'honneur pour les rouges.
Vin 1 entrée : Nez de pomme verte, note de fougère, bouche attaque vive puis matière s'adoucit, côté pomme caramel un peu boisé sur des notes crayeuses. finale ronde un peu fluide sur la pomme verte. pas mon style Bien+ 86. Savoie, Domaine Ardoisières, les Schystes, VdPays Allobrogie 2009

Vin 2 : Nez de cassis mûr, note fleurie sur un fond moka. Bouche corpulente aux tanins soyeux, cassis mûr, limite confit, moka et fond toasté. Finale qui seche un peu, souple, ronde, fruit mûr, pointe fleurie, sur un fond moka. Très Bien 88. Portugal, Douro, Quinta do Tedo 2007. Excellent rapport Q/P car je crois que cela vaut 5 à 6 € !

Vin 3 : Nez marqué d'orange sanguine, note moka toasté, fruit mûr. Bouche corpulente large tanin satin, fruit noir mûr, pointe chocolat, orange sanguine. Finale souple pointe alcool, un peu de surchauffe, sur le fruit confit, chocolat, le moka. Très Bien 87. Je place ça en Cote de Provence. Perdu c'est Palette, Chateau Henri Bonnaud 2007.

Puis un magnifique tryptique :

Vin 4 : Nez intense, puissant, d'encre, de prune, cassis, pointe kirchée séduisante, sur un fond de cuir classe. Bouche charpentée, grosse matière soyeuse, puissante, c'est droit, tonique, sur le cuir, orange confite, le cassis, la prune. Finale droite longue, un poil rustique car légère secheresse-astringence sur le cassis, l'encre, et ce fond de cuir classe. pas de doute, on est à Bandol. J'annonce Bandol, Pradeaux 90 ou 93 ou 95. C'est 95. Excellent 92 (16,8)

Vin 5 : Nez identique mais plus sauvage avec une pointe champignon cèpe. Bouche robuste, très proche mais plus violente, tanin viril et astringence un peu plus prononcé. Finale aussi classe mais un peu plus extrême, moins fondue mais aromatiquement plus évolué. Je pense que c'est à nouveau Pradeaux car le vin est très proche. cette fois je le place en 90. perdu c'est encore 95 ! Comme quoi d'une bouteille à l'autre... TB-Excellent 90-92 (16,5-17)



Vin 6 : Nez grande distinction, même famille, mais plus homogène, plus évolué, plus fondu, sur le cassis mûr, la cerise, léger confit, pointe kirch, note d'encre et fond de vieux cuir, un régal. Bouche charpentée, fondue moins sauvage que les précédentes, tanin soyeux, belle droiture mais moins de profondeur sur le cassis, l'encre, le vieux cuir. Finale longue, encore un poil de secheresse-astringence, fruit mûr, léger confit, kirch gourmand, et fond de cuir, de champignon. J'adore. Excellent 93 (17,2). Bandol, Chateau la Noblesse, JP Gaussen 1988.

Amicalement, Matthieu