Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 15 mai 2011

Série de blancs : Champagne, Chassagne, Meursault, Sancerre, Gewurztraminer

Bonjour à tous,

Puisque mon régime alimentaire actuel c'est possion, légume, crustacées... Je teste différents accords avec les blancs !

Champagne Jacquesson 733 : Nez à l'ouverture très pomme cuite, caramel qui va gagner en finesse et pureté avec du fruit blanc, pointe fleurie et fond brioché. La bouche est fine, pure, droite, belle tension sur fruit blanc, pomme caramélisée. La finale est dynamique, vineuse, mais pas d'une grande longueur avec un retour pomme caramel. pas la meilleure bouteille bue. TB 87 (15)

Chassagne Montrachet 1erC Clos Pitois Roger Belland 88 : Un nez discret, évolué, de fruit blanc, miel, verveine, note typé "pétrole", pointe champignon, cépe, voir truffe, sur un fond beuréée, fûmé. La bouche est ronde, matière ample, grasse qui garde suffisement de tonicité et droiture sur le fruit sec, note confit, beurre, grillé, pointe agrume. La finale est ronde, longue, grasse sur le fruit sec, pointe agrume sur profil amer et retour beurrée fûmé du plus bel effet. TB 89 (15,8)

Gewurztraminer, P.Ginglinger Eichberg 2007 : Un nez expressif de litchi, passion sur fond de roche. La bouche est gazeuse, grosse matière ronde et suave dynamisé par le perlant, avec une explosion de fruit exotique sur un fond tourbé, roche. La finale s'étire sur une jolie longueur sur fruit exotique et ce fond de roche aux accents de tourbe. J'aime beaucoup. TB 90 (16)

Sancerre La Moussiere Mellot 2009 : Un nez droit, pur, de pêche, pointe fleurie, note de foin et fond crayeux. La bouche est ronde, droite, tenu d'une matière séduisante. La finale est ronde, dynamique, de fruit jaune, craie, pointe boisée. TB 88 (15,5)

Meursault VV BC 2007 : Un nez doux discret de poire, d'amande, peche de vigne, note verveine sur fond léger noisette beurre. La bouche est savoureuse, matière suave et ronde, tenu par la fraicheur, sur le fruit, pointe craie. La finale est ronde, douce, de poire, peche de vigne, verveine et fond noisette. Pas d'une grande expressivité (moins ouvert que certains 1erC) sur cette bouteille mais beaucoup mieux que la dernière dégustée avec Nicolas pour le jour de l'an. TB 88-90 (15,5-16)


Meursault 1erC les Genevrières Remi Jobard 98 : Un nez puissant de beurre, de fruit jaune mûr, pointe réduc grillé, pierre fusil, note de fruit sec et fruit confit, noisette, amande, orange. La bouche attaque énorme, grosse matière offrant un joli gras, ample, caressante sur un support droit, beurre, brioche, fruit sec, pointe quinquinat et du fruit style confit compose un ensemble gourmand, puissant, un peu chaleureux et d'impression très mûr, limite sucré par instant. La finale, au touché huileux, se développe sur un support acidulé qui donne de la longueur sur le beurre, le fruit sec, note de fruit confit, de quinquinat. belle longueur. Le Meursault gras et puissant, un peu artillerie lourde quand même. Excellent 91 (16,5)

Coteaux d'Aubance, Domaine Montgillet 2004 : Un nez très liqueur, marqué de pierre à fusil, sur un fond cire d'abeille. La bouche est ronde, grasse un peu écoerante, et les sucres anesthésir un peu la bouche. La finale est plus équilibrée grace à une petite fraicheur bienvenu mais reste assez courte. B 85 (14)

Amicalement, Matthieu