Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 20 mars 2011

Suite allemande : Icewine, Antinori Tignanello, Rolland Yacochuya, Pommard Comte Armand

Quelques jolis bouteilles d'origines diverses à commencer par du local :
Riesling, Domaine Im Halten Hoser, VT (vin de glace) 1986 : nez complexe écorce d'oarange confit, noix, café, bouche fondue équilibrée grande précision, finale de très rande persistance café tourbe... Excellent 94 (17,5)

Moulis, Poujeaux 1998 : Nez précis classique poivron grillé cassis fond fûmé, bouche charpentée belle allonge tanin rond certes un peu rigide mais longue finale équilibrée. TB+ 90 (16)

Sauternes Chateau Coutet 1990 : Nez noix moka, bouche vive, fibe, aérienne, finale longue et en délicatesse. Excellent 94 (17,5)

Vosne Romanée Les Violettes Clerget 1995 : Nez kirché cerise, champignon sur un fons fûmé, boucge charnue tanin un poil strict fondu sur la cerise, finale un peu seche et fuyante sur cerise, champignon et chocolat. TB 86 (14,5). A boire

Pommard Clos des Epeneaux Comte Armand 2000 : Nez puissant cerise framboise mûr, note réglisse chocolat sur un fond fûmé, bouche corpulente large dense ample tanin soyeux, manque d'un peu de profondeur pour être au top, finale avec une pointe alcool puissant, ample, fruit mûr, chocolat Excellent 92 (17)

Argentine, Yacochuya 2003 : attention vin extrême ! Vigne de Malbec à 2 000 m vinifié par Rolland pour un 16,5% affiché ! Et pourtant, un nez gourmand de cassis aux notes bien intégrées de vanille, un côté lait fraise sur un fond animal/fûmé. La bouche charpentée réussit la gageure d'associer des tanins denses, imposant, mais veloutés, caressants, tout en gardant fraicheur allonge équilibre, le tout dans des aromes de gelée de cassis, de vanille, d'épice, d'une grande gourmandise. La finale est fraiche, mais avec un côté croquant et poite de gras dans un ensemble équilibré et terriblement long mais surtout jamais on ne sent les 16,5 % !!! Assez improbable, je dois dire que le vin est vraiment étonnant, et bon ! Eccellent+ 95 (18)

Italie, Toscane, Maison Antinori, Tignanello 2007 : bu au restaurant, ce très beau vin se présente sur un profil de fruit mûr avec de beaux accents de fleur sur un fond boisé balsamique bien intégré. La bouche est corpulente, parfaitement équilibré entre des tanin soyeux amples et de l'allonge sur le fruit mûr, la fleur, les épices et le moka. Finale large, ample caressante et de belle longueur Excellent 93 (17,5)

Amicalement, Matthieu