Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 17 juin 2017

Encore une série de bouteilles

Bonjour à tous,


CR des dernières quilles dégustées.


Montlouis, Taille aux Loups Remus plus 2010 : Un nez très séduisant, fin, de fruit jaune, note de résine, de pain d'épice au miel fond ambré et crayeux. La bouche est ample, droite, belle matière soyeuse tout en rondeur bien soutenue par la fraicheur, c'est fin et précis, sur le fruit jaune, pate de coing, note résine puis pain d'épice au miel fond tourbé ambré et crayeux. La finale est fraiche, bien enrobée, pleine et belle persistance de fruit jaune, pate de coing, note pain d'épice de miel fond tourbé et crayeux. Excellent 93 (17) et la meilleure des 4 dégustées (91, 92, 92) le vin arrive à maturité.

Crozes Hermitage, Combier Clos des Grives 2008 : Un nez expressif de belle syrah, sur le cassis, note violette puis épice poivre, pointe animal/oeuf évoluant bacon grillé, fond moka assez marqué. La bouche est corpulente, large à l'attaque puis de la profondeur, c'est tendue, frais, tanins ronds de belle densité car enrobant bien la bouche, même si l'ensemble est assez fluide, sur le cassis, les notes violettes fraiches pointe ronce, fond moka et bacon grillé. La finale est fraiche mais bien enrobée, tonique, belle persistance de cassis, violette, épice, pointe ronce végétal et fond assez marqué moka. Très bien fait, style assez moderne par l'élevage marqué mais très bien intégré qui donne de la gourmandise. Excellent 90 16+ VS Jamet plus discret, plus austère, et à l'inverse du Jamet qui était meilleur jeune, ce Clos des Grives s'est bonifié en quelques années.

Volnay, Voillot VV 2013 : Un nez appétant de cerise, framboise, note ronce, pointe sureau fond noyau. La bouche est charnue, large, tanins soyeux, c'est rond bien soutenue par la fraicheur, sur la cerise, la framboise, note ronce et fond sureau et noyau pointe fumé. La finale est fraiche, tonique, empreinte un poil sèche, persistance intéressante de cerise, framboise, note ronce et fond sureau et noyau. TB 90 (16). Parfait sur le carpaccio.



Sancerre, Vincent Pinard Nuances 2015 : Un nez très séduisant, tout ce que j'aime, du fruit blanc, du citron, légère note buis acacia, pointe exotique, miel fleur d'oranger, fond foin, herbe sèche, puis roche craie. La bouche est droite, tendue, belle matière soyeuse enrobante sur une structure tendue, droite, sur le fruit blanc mûr, puis jaune, limite pate de coing, note buis acacia légère qui rafraichisse, pointe miel fleur oranger, fond de roche craie et un côté foin. La finale est fraiche, bien enrobée, belle persistance de fruit blanc et jaune, pointe citron acidulée, note buis acacia et fond de roche puis foin, herbe sèche. Excellent 91 (16,5) Ce 2015 est très réussi, dégusté depuis la version 14, qui est moins séduisante et complexe, CR à venir.

Gigondas, Guigal 2007 : Un nez expressif de prune, pointe pruneaux, figue séchée, note épice puis orange sanguine, fond cacao. La bouche est charpentée, pleine, tanins soyeux belle densité puis de la profondeur à défaut de fraicheur, sur la prune, pruneaux, la figue séchée, note fraiche orange sanguine, épice, fond cacao et orgeat. La finale tient sur la structure, puissante, pleine, belle persistance sur une pointe kirchée de figue séchée, prune, note épice orange sanguine, fond cacao orgeat. Excellent 91 (16,5)

Saint-Aubin, Langoureau Sentier aux Clous 2010 : Un nez ouvert presque opulent, de fruit blanc mûr, note citron chèvrefeuille puis plus marqué grillé (réduc ?), noisette, (presque écœurant) fond amande grillé, craie. La bouche est droite, tendue, matière suave, c'est équilibré, sur le fruit blanc, pomme grany, note citron meringuée, chèvrefeuille, fond grillé amande craie. La finale est fraiche, tonique, profonde persistance intéressante de pomme grany, citron meringué, note chèvrefeuille puis briochée, fond grillé, amande craie. Un vin qui s'ouvre par rapport a son profil droit et austère en structure, voir même aromatiquement opulent presque écœurant. TB-Excellent 90 (16)

Haut Medoc, Chateau Sociando Malet 2006 : Un nez discret, pas très complexe mais élégant, de cassis, note fraiche poivron rouge grillé, fond fumé et un coté cacao. La bouche est charpentée, droite, grosse structure, tanins un poil rustique qui assèchent un peu, sur le cassis, note framboise agréable pointe poivron rouge grillé, fond fumé noyau. La finale est fraiche, empreinte asséchante, cassis, note framboise et fond poivron rouge grillé et fumé. Pas mal mais pas très complexe. B+ 88 (15)


Amicalement, Matthieu