Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 10 février 2019

Avec les VI nations, j'accumule les retards de CRs

Bonjour à tous,

Grand amateur de rugby, je ne rate jamais un matche des VI nations. Les WE deviennent un peu courts et les CRs s'accumulent…


Riesling, Zind Humbrecht Clos Windsbuhl 2011 : Un nez expressif de mirabelle, pointe miel puis fleur d'oranger, agrume, fond tourbé et pain d'épice. La bouche est ronde, ample puis droite, léger gaz, fraiche, tendue, sur la mirabelle, le pain d'épice, note fleur d'oranger, pamplemousse, fond tourbé. La finale est fraîche, profil léger amer, classe, puis belle persistance de mirabelle, note agrume fleur d'oranger, pointe pain d'épice et fond tourbé. Excellent 91 (16,5). Typique, cohérent, joli vin, sans éclat non plus, mais trs bien avec les Gefilte Fish de mon ami Thomas.




Meursault, Buisson Charles Boucheres 2010 : Un nez expressif, élégant, de poire, puis fruit jaune, note d'aubépine, de noisette fraiche, pointe sesame, fond craie, amande classe. La bouche est large, ample, belle matière soyeuse, délicate, de la profondeur, très élégant sur la poire, le fruit jaune, note aubépine, puis noisette, pointe sésame et ce fond amande, craie très classe. La finale est ronde, fraiche, tonique, tout en délicatesse, finesse  mais pleine, dense, et belle persistance poire, fruit jaune, c'est mûr, note aubépine, chèvrefeuille, pointe sésame et fond amande et craie. Excellent 93 (17). Au tout début de sa vie que je ressens longue… dans ce millésime d'équilibre qui lui apporte de la puissance.



Coteaux du Languedoc, Mas Jullien Etats d'Ame 2016 : Un nez ouvert, tout en séduction, de fruit noir et rouge, cerise, note d'épice réglisse, pointe herbe séchée puis plus amande, massepain, fond cacao, le tout assez classe. La bouche est corpulente voir charpentée, de la matière soyeuse au travers de tanins assez denses, un poil sec, sur la cerise noire, les notes d'épice, pointe herbe sèche, garrigue, fond cacao, foret noir car marqué cerise. La finale est fraiche bien dessinée, empreinte légèrement séchante et persistance honnête de cerise, d'épice, sur fond cacao. TB 89 (15,5)




Fleurie, Arnaud Aucoeur La Chapelle des Bois 2009 : Un nez expressif de beau gamay mûr, sur le cerise, la framboise, note d'épice type bonbon anglais, patchouli, puis fleurie pot pourri, fond noyau de cerise. La bouche est pleine, corpulente, large, tanins soyeux, voir moelleux mais la structure reste droite, belle densité, sur la cerise, la framboise, note patchouli, puis fleurie, fleur séché, pot pourri, fond noyau cerise et presque cacao. La finale qui tient sur sa structure, sur la cerise, la framboise, les épice patchouli, fleur séchée, fond noyau cerise, cacao. TB 89 (15,5) Un vins acheté en FAV à l'époque qui devait être conseillé, pour moins de 10 € et qui tient ses promesses.



Haut-Medoc, Chateau Cambon La Pelouse 2009 : Un nez expressif, plutot élégant, sur le fruit noir, le cassis, note épice, cèdre, pointe fraiche bourgeon de cassis, poivron rouge, fond cacao et fumé. La bouche est charpentée, structurée, avec des tanins ronds, léger séchant, cela garde de la profondeur, sur le cassis, note plus chaude de réglisse, pointe cèdre, bourgeon de cassis, fond cacao et fumé. La finale, sur la structure, puissante, présente des tanins légèrement secs, un peu rustique comme on dit, persistance intéressante de cassis, cèdre, bourgeon de cassis, poivron rouge, fond fumé et cacao TB 90 (16). toujours égal à lui même sur cette 7eme bouteille.



Sancerre, Vincent Pinard Clémence 2017 : Un nez expressif de citron, d'agrume, note légère buis acacia, fond de roche silex. La bouche est droite, vive, tendue, belle matière ronde, ample, mûr, sur le citron, l'agrume, note buis acacia, fond roche silex. La finale est fraiche, bien enrobée, tendue, et persistance honnête de citron, buis, fond roche TB 89 (15,5).








Châteauneuf du Pape, Guigal 2009 : Un nez expressif après 4H d'aération de prune, belle note d'épice séduisante entre réglisse, patchouli, avec une pointe fleur séchée typé rose, pointe animal un peu sauvage et fond cacao noyau de cerise. La bouche est corpulente, droite, pas si mur que ça, tanins soyeux mais pas ample, c'est expressif, sur la prune mûr, un côté acidulé, note d'épice patchouli, réglisse, toujours cette pointe séché fleur rose, pointe animal, fond cacao. La finale est un peu sèche, manque de rondeur, (récolté tôt ?) par contre, pas d'alcool, de surmaturité c'est sûr, et persistance interesante mais pas longue, prune, épice, fond cacao, très élégant et séduisant. Pas un vin libéré, on sent un vin travaillé pour éviter les excès du millésime, très bon, mais encadré, technique... TB-Excellent 91 (16,5)


Amicalement, Matthieu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire