Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 13 janvier 2019

Une reprise tranquille avec une très belle Côte Rôtie de Rostaing quand même !

Bonjour à tous,

Semaine de reprise après les fêtes, avec quelques jolis vins quand même ! Surtout pour la traditionnelle galette des rois, que j'aime accompagné d'un noble chardonnay.




Chassagne Montrachet, Morey Coffinet Dent de Chien 2012 : Un nez très appétant, expressif, de fruit jaune mûr, note amande, frangipane, puis d'aubépine, fond de craie et sésame. La bouche est dense, ronde, grosse attaque, belle matière soyeuse, sur une structure droite sur le fruit jaune mûr, note frangipane, amande grillé, puis plus floral aubépine, fond de craie et de sesame. La finale est puissante, fraiche, et belle persistance de fruit jaune mur, frangipane, amande grillé, fond craie et sésame. Excellent 93 (17)






Volnay, Rebourgeon Mure 2017 : Un nez au joli fruit noir et rouge friand, note épice typé réglisse, puis plus carroube, pointe ronce fraiche fond noyau. La bouche est ronde, charnue, avec une matière soyeuse, de la fraicheur qui tend l'ensemble, et finalement pas si tendre que cela, il y a du volume et de la densité, sur le fruit noir, note épice réglisse, puis carroube, pointe ronce fond noyau, amande. La finale est fraiche, bien enrobée, presque puissante, vraiment pas si tendre, de la structure, de la fraicheur, et belle persistance fruit noir, épice, ronce, sur fond noyau. TB 88-90 (16). M'a fait plus penser à 2002 qu'à 2007 sur ce cru.




Beaune, Rebourgeon Mure Epenotes 2017 : Un nez frais, jeune, de fruit rouge et noir, note noyau, épice, pointe ronce agréable friand, fond noyau cerise. La bouche est charnue, ronde aux tanins tendres, soyeux, avec une belle expression de groseille, de framboise, note épice, pointe ronce fond noyau de cerise, c'est très friand, très agréable. La finale est fraiche mais avec une belle rondeur sympa qui enrobe et une persistance honnête de fruit, noyau, épice. B-TB 88 (15) Et cette fois c'est effectivement assez tendre mais je pense que c'est plus le cru que le millésime, car il y a une jolie matière, un peu de structure et de la fraicheur, même si, sur ce cru, je comparerai plus le millésime à 2007, 2011, que 2002.

Montlouis, Chidaine Les Bournais 2016 : Un nez expressif de coing, de fruit jaune, de pomme, note fleur d'oranger, pointe épice, miel, fond cire d'abeille. La bouche est ronde, ample, belle matière, puis de la fraicheur, c'est presque vif, à peine enrobé, avec un joli côté salin, sur la pomme granny, puis le coing, note fleur d'oranger, pointe miel, fond salin et crayeux qui fait saliver. La finale est fraiche, tendue, qui claque, persistance intéressante de pomme Granny, de citron, note épice pointe miel, fond cire d'abeille; TB-Excellent 90-91 (16-16,5). C'est tendu, voir vif, belle acidité mais tout juste enrobée, tout juste adoucie par quelques sucres. Equilibre sur le fil du rasoir en 2016 !



Bandol, Lafran Veyrolle Cuvée Spéciale 2004 : Un nez discret sur la réserve encore, sur la prune, le cassis, note bois de santal, puis plus animal/cuir, pointe épice difficilement identifiable et fond cacao. La bouche est robuste, droite, grosse matière dense mais précise et fine, un poil astringente encore, sur la prune, puis plus fruit noir, les épices sont plus expressives réglissées, poivrées, à nouveau le bois de santal, pointe de cuir classe, fond cacao. La finale qui poudre un peu, est puissante, fraiche mais qui garde sa finesse, de l'élégance, sur la prune, les épices plus poivrée, pointe de cuir, fond cacao puis plus cendrée/suie. Un vin plus de potentiel que de plaisir actuellement TB-Excellent 90-94 (16-17,5) mais attendre en espérant qu'il gagne en expressivité même si les tanins resteront poudrant je crains.


Côte Rôtie, Rostaing 2007 : Un nez très séduisant de cassis mûr, note de cuir/viande, pointe fraiche de violette, puis épice poivre, fond fumé/grillé assez marqué à l'ouverture (réduc? car cela diminue à l'aération). La bouche est corpulente, large, ample, tanins soyeux, plein, de la profondeur aussi, c'est délicat, classe, sur le cassis acidulé, note d'épice poivre, puis fraiche entre violette, et plus végétale ronce, fond de cuir, bacon, viande rôti. La finale est pleine, presque fraiche, alliant profondeur et friandise, et belle persistance de cassis, note épice poivre, fond cuir/viande et fumé. Excellent 92 (16,5+)



Amicalement, Matthieu


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire