Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 3 juin 2018

Drole de vins pizzas au DOP

Bonjour à tous,

Nos restos habituels n'étant pas disponible, Serge a finalement réservé dans une pizzeria italienne type gastro. Effectivement les pizzas étaient très bonne mais c'est tombé sur le thème Hermitage, et malheureusement personne n'a apporté de blancs, car les rouges sur la pizza ça ne l'a pas fait…



Vin 1 : Un nez jeune très marqué par le bois, classe l'élevage même si une pointe vanille caramel se fait plus présente à l'aération, sur le cassis, la prune, des notes lactées, fond de noyau. La bouche est charpentée, droite, tanins soyeux, pas d'une grande concentration, sur le cassis, la prune puis ces notes marquées élevage bois vanille caramel avec un léger coté lacté, fond de noyau et balsamique, plutôt style gourmand international. La finale est ronde, persistance intéressante de cassis, prune note boisé vanille caramel; fond noyau et balsamique. Bien fait, jeune, style International, je suis 2011 ou 2012 et je verrai bien Jaboulet. B-TB que cette Petite Chapelle de Jaboulet 2011 87 (15)

Vin 2 : Un nez un peu plus marqué alcool, chaleureux, moins marqué du bois, mais très proche, prune, cassis, note boisé vanille mieux intégré, fond de noyau et léger balsamique. La bouche, charpentée, est ronde, tanins soyeux plus patinés, c'est assez sexy, gourmand, sur la prne, le cassis, limite confit, acidulé, note vanille un poeu marqué puis plus épice, réglisse, fond de noyau et balsamique. La finale est ronde persistance intéressante, plus élégant que le précédent, sur la prune, le cassis, un côté gourmand, note vanille, fond balsamique puis noyau. J'ai l'impression que c'est la même que la précédente mais peut-être un millésime plus vieux, 2010 ? TB 88 (15,5) que cette Petite Chapelle Jaboulet 2009.

Vin 3 : Un nez plus fin, plus complexe, de cassis mûr, pointe cerise kirchée, puis encre, suie, note épice réglisse, fond balsamique. La bouche est charpentée, précise, tanins soyeux, fins, c'st tout en rondeur, gopurmand, sur le cassis, léger confit, note prune, lkimite kirch, pointe épice, fond balsamique. La finale est suave, ronde, persistance plus longue, cassis mûr, épice, suie, e,ncre fond balsamique. Excellent 92 (16,5) que cette Chapelle Jaboulet 2006.


Vin 4 (mon apport) : Un nez de cassis, de pruneaux, mûr, note classique de vieux cuir, classe, puis réglisse, fond fumé tabac. La bouche est charpentée, droite, tanins fins, précis, soyeux mais qui accroche encore un peu en finale, c'est très classe, sur le cassis, le pruneaux, note de cuir et d'épice, fond tabac fumé. La finale est ronde, gourmande, même si l'empreinte tannique accroche un peu, belle persistance de cassis, prune, léger confit, note cuir classe, épice, fond tabac fumé. Excellent 93 (17) que cette Chapelle Jaboulet 2003.

Vin 5 : Un nez plus fruit, sur la grenadine, note poivre très syrah, réglisse, pointe oeuf (réduc) fond léger cuir. La bouche est robuste, droite, tanins soyeux à grosse maille, sur le cassis, la grenadine, note poivre, de réglisse, fond léger cuir. La finale est imposante, en rondeur, sur le cassis, le réglisse et un fond léger cuir mais ce n'est pas d'une grade légèreté/finesse et d'ailleurs la bouteille restera a moitié pleine car en ce qui me concerne cela reste assez "lourd". TB 90 (16) que cet Hermitage Faurie Greffieux 2004. Pas le style que je préfère.

Vin 6 : Un nez très proche, même style, un peu plus délié, avec sa pointe réduc oeuf, sur le cassis, framboise, note poivre et réglisse, pointe florale agréable fraiche de violette, fond de cuir. La bouche est charpentée, plus fine que le précédente, tanins soyeux, belle densité, et bien dessinée, dans un ensemble droit, voir frais, tendu, sur le cassis, la réglisse, la pointe de violette, et le fond cuir. La finale est fraiche, belle persistance sur les aromes du nez. Un vin plus fin et délicat que le précédent que cet Hermitage Faurie Greffieux/Bessards 2007 91 (16,5) Très proche du précédent en plus fin, qui est plus agréable et car moins lourd de mon point de vue.

Un bon niveau général, mais cette soirée chaude de mai et les pizzas (très italienne, délicieuse avec de très bon produit et sans fromage) n'étaient pas les meilleures circonstances pour boire ces Hermitages.

Amicalement, Matthieu