Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 3 mars 2018

Beaucoup de 2008 ces derniers temps

Bonjour à tous,

Et oui, très classiquement, j'ai rapporté beaucoup de 2008 de la cave, 10 ans obligent. Millésime frais par excellence, on sent que le travail à la vigne et à la cave était fondamental pour obtenir de jolis vins.

Riesling Ginglinger Drei Exa 2016 : Un nez séduisant fin, presque délicat d'agrume (pamplemousse, orange…), de fleur (chevrefeuille citron), pointe amande douce et fond de roche, léger cire d'abeille. La bouche est droite, tendue, voir vive bien enrobée d'une matière pleine, soyeuse, sur le citron, le pamplemousse mûr, note florale, puis plus épicée, pointe amande douce, aubépine, et fond de roche, léger cire d'abeille. La finale est saline, salivante, un gout de reviens-y redoutable, pamplemousse, citron, pointe plus frangipane qu'amande, fond de roche, de cire d'abeille. TB-Excellent 90+ 16+

Hermitage Blanc, Guigal 2011 : Un nez très séduisant, gourmand, fruit blanc et jaune, note miel puis frangipanne, pointe chevrefeuille, meringue, fond herbe séchée, foin. La bouche est ample, ronde, au beau toucher presque gras, belle structure qui tient le vin, sur le fruit jaune, la peche, note de miel, de frangipane, pointe élevage plutôt sésame, classe, fond herbe séchée, foin. La finale est ample, puissante presque, basé sur la structure plus que la vivacité, belle persistance de fruit jaune, puis frangipane, de foin, de sésame grillé, d'herbe séchée. Excellent 92 (16,5+)

Pommard, Voillot Epenots 2008 : Un nez expressif, plaisant, sur la groseille, le petit fruit rouge, note fraiche végétale, ronce, puis noyau, fond moka et fumé. La bouche est charnue, droite, tendue, voir vive, matière enrobant tout juste la fraicheur, pas très dense, mais le tanin reste rond, presque soyeux, sur la groseille, le fruit rouge juste mûr, note ronce, sous-bois, puis noyau de cerise, pointe épice, plutôt girofle, fond fumé et léger moka, ensemble léger, vif et délicat mais juste. La finale est fraiche, tonique, tout juste équilibrée mais à la belle persistance de groseille, de petit fruit rouge, plus épicé girofle et fond léger moka et fumé. TB-Excellent 91 (16,5) A boire à mon avis avant qu'il ne se décharne...

Gigondas, Guigal 2007 : Un nez séduisant, expressif, de prune, cassis, note légèrement kirchée,  cerise eau de vie, puis épice typé pain d'épice, fond léger moka, cacao. La bouche est corpulente voir charpentée, puissante, tanins soyeux, c'est ample, mûr, mais cela reste droit, presque frais, sur la prune, léger pruneaux et kirch, épice réglisse, pain d'épice, fond léger moka. La finale est ronde, ample, puissante, tanins accrochent un poil, belle persistance de prune, pruneaux, pointe kirchée, cassis mûre, épice, fond moka et cacao. Excellent 91 (16,5) Un très beau millésime pour ce Gigondas, en moyenne juste en dessous du 2010.

Terrasses du Larzac, Mas Jullien 2008 : Un nez fin, de fruit noir, note olive grecque, presque tapenade, d'épice, pointe végétale plutôt rafle ronce qu'herbe séchée, fond fumé, cacao, noyau. La bouche est charpentée, tendue, de la profondeur, tanins soyeux, bien travaillés, qui enrobent une fraicheur un peu marqué, sur le fruit noir, note rafle, ronce fraiche, légere épice, fond cacao. La finale est puissante mais équilibrée empreinte tanique douce, persistance de fruit noir, de ronce, rafle, pointe épice, fond cacao et noyau. Excellent 91 (16,5)

Côte Rôtie, Guigal Brune et Blonde 2005 : Un nez "ente 2 eaux", encore très jeune du faite de ce côté dominant de la liqueur de cassis, note d'épice réglisse, poivre, fond avec le cuir classe qui arrive et un léger fumé. La bouche est charpentée, voir robuste, grosse structure, tanins un poil accrocheur, de la fraicheur, voir vivacité, c'est tendue tout juste enrobé, puissant, une bouche qui fait jeune encore sur le cassis, la liqueur de cassis, note épice réglisse, poivre, fond moins cuir, plus fumé moka balsamique. La finale est fraiche, droite, tendue, l'empreinte tanique manque de soyeux, c'est un peu rigide avec une belle persistance de cassis, liqueur, épice réglisse et fond balsamique. TB 90 (16). Entre 2 eaux, ni jeune, ni vieux..; Et je suis surpris, je me rappelle des B&B 90 bue au début des années 2000, elles faisaient plus évoluées, plus complexes avec ses belles notes de cuir... Effet millésime (2005 pas un grand millésime pour moi, trop frais, rigide, matière pas au summum de la maturité...) ou changement de style sur la B&B... ???

Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet, Clos Prieur 2008 : Un nez ouvert, très pinot classique, frais, de framboise, de groseille, note épice réglisse puis végétal ronce sous bois, fond fumé, classe tout ce que j'aime :-). La bouche est corpulente, structure droite, fraiche, pas une grosse matière mais des tanins soyeux, c'est sapide, léger acidulé, de framboise, groseille, note épice réglisse, puis ronce sous bois, fond fumé. La finale est fraiche pour le coup, mais équilibrée, pointe amertume classe, et persistance intéressante de framboise de groseille, puis réglisse, ronce sous bois, fond fumé classe. Moi c'est la bourgogne que j'aime, Excellent 92 (16,5+)

Cote Rotie, Cuilleron Terres Sombres 2008 : Un nez fin, séduisant, de cassis acidulé, note de poivre, de réglisse, pointe fugace œuf, fond bacon grillé puis moka et fumé. La bouche est charnue, voir corpulente, large, aux tanins pas très denses mais soyeux, très sapide, acidulée, friande, fraiche mais bien enrobée, sur le cassis, note florale plutôt violette, puis épice poivre, réglisse, fond bacon grillé et moka, c'est très séduisant avec ce coté friand, acidulé, mais équilibré. La finale est fraiche, tonique, bien enrobée, belle persistance tout en friandise de cassis, épice, poivre et réglisse, fond moka, bacon grillé. Excellent 92 (16,5+)

Amicalement Matthieu