Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 2 juillet 2017

Et en dehors du Languedoc Roussilon

Bonjour à tous,


Des bouteilles hors dégustation thématique :


Riesling Ginglinger Drei Exa 2015 : Un nez fin, expressif, frais, de reine claude, note agrume pomélos, pointe fleur d'oranger délicate, fond roche, cailloux, pointe tourbée. La bouche est droite, précise, belle matière ronde, c'est tendue, avec ce qui faut de profondeur, sur la reine claude, note citron, pomélos, pointe fleur d'oranger, fond de roche, de cailloux, avce un côté salé, salivant. La finale est fraiche, tonique, bien enrobée, et persistance interesante avec une pointe gourmande citron, pomélos, fleur d'oranger et toujours ce coté cailloux, salé, salivant. TB-Excellent 90+ (16+)


Madiran, Chateau Bouscasse VV 2007 : Un nez assez discret de cassis mûr, puis cerise, note épice, orange sanguine fond cacao et amande grillé. La bouche est robuste, large, beaux tanins soyeux et fondus, c'est puissant sur le cassis, la cerise, note épice pointe fleurie puis plus poivron rouge grillé, fond cacao. La finale est fraiche, puissante, ça envoie certes mais la structure et l'empreinte sont  précises, bien dessinés, persistance intéressante de cassis, note épice, pointe fleurie fond cacao TB-Excellent 91 (16+)

Côte du Rhone, Roche Buissières Le Claux 2011 : Un nez typique, ouverture un peu animal/œuf, puis cassis, prune, note épice et florale fond cacao. La bouche est corpulente, gourmande, tanins soyeux, c'est franc, direct, précis, un coté gourmand, prune, cassis, note réglisse, épice, fond cacao orgeat. La finale qui garde de la fraicheur, est tonique, précise, et présente une persistance intéressante identique au nez. TB 90 (16)


Hermitage, Guigal 2007 : Un nez très séduisant, fin, frais, de cassis mûr, note bacon grillé, puis épice réglisse pointe violette, fond moka  fumé grillé classe. La bouche est droite, profonde, gourmande, classe aux tanins soyeux fins et précis, sur le cassis mûr, note épice réglisse, puis plus vanillé avec l'aération et la chaleur, toujours cette pointe de violette fraiche, fond moka bien intégré. La finale est fraiche, précise, prend de la puissance et joli persistance de cassis, de myrtille, note bacon, puis réglisse, violette, fond moka. Très joli vin Excellent 93 (17). Pas too much, puissant, garde de la précision, de la finesse, un élevage bien intégré même si avec l'aération et la chaleur (il fait 29 dehors...) le côté vanillé ressort un peu plus. A boire frais vers 20° et on se fait très plaisir avec ce vin de grande classe.

Margaux, Chateau Durfort Vivens 2014 : Un nez assez profond, cassis, pointe bourgeon de cassis, puis cèdre, note encre puis élevage épice réglisse, bois précieux, fond gourmand élevage un cote chupa chups vanille fraise quand même. La bouche est corpulente, fine, délicate, fraiche, tanins soyeux au toucher un poil granuleux en finale, sur le cassis, note fraiche cèdre, bourgeon de cassis, puis épice réglisse, fond élevage vanille et moka. La finale est fraiche, bien équilibrée, empreinte assèche un poil, persistance intéressante de cassis, de cèdre, bois précieux, fond vanille moka et fumé. TB-Excellent 90-91 (16-16,5) sur cette première dégustation.

Pommard Voillot Pézerolles 2011 : Un nez expressif très séduisant, cerise, fruit rouge, framboise, note épice et fleurie patchouli, bonbon anglais, pointe ronce fraiche, fond orgeat et très leger fumé. La bouche est corpulente, large, ample, avec de la fraicheur tonique, c'est friand, tanins soyeux précis, sur la cerise, la framboise, note épice , patchouli et florale pot pourrie, pointe ronce fraiche, fond orgeat, noyau et léger fumé. La finale est fraiche, tonique, bien enrobée, et persistance intéressante de fruit rouge, cerise, framboise, note épice, puis ronce et le fond noyau orgeat. Excellent 16,5 91 mais la moins séduisante des 3, le vin se refermant un peu par rapport à l'explosion de sa jeunesse (93 puis 92 et cette fois 91)

Amicalement, Matthieu