Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 25 juin 2017

D'autres bouteilles sous la canicule

Bonjour à tous,


Des bouteilles bues fraiches vu les 25 à 35° qui règnent sur Paris !


Sancerre, Vincent Pinard Nuances 2014 : Un nez de fruit blanc et jaune, un côté coing, puis fruit exotique, note légère acacia, buis, fond roche cailloux craie. La bouche est fraiche, vive, droite, matière ronde qui peine à enrober la vivacité, et un peu rigide sur le fruit blanc puis jaune, note buis acacia plus marqué, toujours cette pointe exotique, fond roche crayeux amande. La finale est fraiche, tonique, presque puissante persistance intéressante de fruit jaune, pointe exotique, note buis acacia, fond roche cailloux craie. TB 89 15,5 Moins harmonieux actuellement que la version 2015.


Gigondas, Guigal 2012 : Un nez très réussi de prune, note fraiche d'orange sanguine, épice réglisse, fond orgeat et léger cacao et fumé. La bouche est charpentée, droite, tanins fins précis sur la longueur, prune, cassis, note épice typé réglisse, puis orange sanguine, pointe garrigue, fond cacao orgeat, élégant et distingué. La finale est fraiche, bien enrobée, en longueur, persistance intéressante de prune, d'épice orange sanguine, pointe garrigue, fond orgeat, cacao et fumé. Excellent 91 (16,5) Pas de note animal cette fois, très bel équilibre !

Gewurztraminer, Ginglinger Pfresigberg 2008 : Un nez plutôt discret pour un gewurz :-), fruit blanc, puis exotique, note litchi, goyave, pointe épice poivre blanc, fond pain d'épice et un cote roche tourbé. La bouche est large, ronde, mais matière précise, sensation sucrée, mais de la tenue, voir de la fraicheur acidulée, sur le fruit de la passion plus que litchi, note poivre blanc, fond orange confite, pain d'épice, roche, un ensemble qui se tient de bout en bout. La finale est ronde, précise, fraiche, acidulée et sucrée (léger), qui titille un peu et donne un coté pointu, mais persistance intéressante d'orange, puis fruit de la passion, les épices, poivre blanc et fond pain d'épice et roche. TB-Excellent 91 (16,5)

Vosne Romanée Rion 2010 : Un nez aguicheur, de framboise mûr, de groseille, note ronce puis florale pivoine, épice girofle, fond élevage fumé moka. La bouche est corpulente, tanins velours, bonne densité, enrobant, droit, tonique profond, sur la framboise, note florale et pointe vegetal ronce, pointe épice girofle, fond fumé amande moka. La finale est fraiche, tonique, précise et persistance intéressante de framboise, de groseille, note fleur et girofle pointe ronce et fond fumé moka amande. Excellent 91 (16,5)

Chambolle Musigny, Amiot Servelle 2009 : Un nez profond, séduisant (après 3H d'aération) de mûre, de myrtille, de fruit noir, note sureau ronce puis, plus épice girofle, fond marqué boisé fumé grillé classe. La bouche est charnue à corpulente, large, ample, délicate, fine, précise, pas très dense, mais tanins soyeux, sur la myrtille, la mure, note sureau, puis ronce puis épice girofle fond fumé. La finale est large, un poil souple, persistance intéressante myrtille, note fruit noir, de sureau, pointe ronce puis girofle, fond fumé classe. Un vin à l'image du millésime ou sur les plus petits terroirs, même chez les bons vignerons, on retrouve de la souplesse (et chez les autres de ma mollesse, de la dissociation, de la fluidité...). TB 89 (15,5)

Chablis, Droin Montmains 2010 : Un nez très typique de chablis (pas d'élebage boisé) sur le fruit blanc, le citron, note de foin, d'herbe humide, de mousseron, fond de roche, coquille huitre. La bouche est tendue, droite, profonde, belle densité, un coté acidulé, sur le fruit blanc puis agrume citron, note herbe humide, foin, mousseron fond de roche. La finale est fraiche, tonique, belle concentration et persistance intéressante de mousseron, foin et fond de roche coquille d'huitre. TB-Excellent 91 (16+)

Cote Rotie, Guigal Brune & Blonde 2007 : Un nez qui arrive à maturité doucement, encore sur le fruit, sur le cassis, note violette fraiche, puis de poivre, pointe vanille, fond fumé et bacon grillé, léger animal cuir qui arrive. La bouche est corpulente, large, belle densité, beaux tanins soyeux, large, de la profondeur aussi, bien équilibré, de la fraicheur, sur le cassis, note d'épice poivre, réglisse, pointe violette, fond élevage vanille puis bacon grillé fumé. La finale est fraiche, presque puissante, précise, belle persistance de cassis, de violette, de poivre de réglisse, sur un fond fumé bacon grillé et début de cuir. Excellent 93 (17). Pour ceux qui n'aime pas les CR basculant dans le Tertiaire, c'est le moment !

Montlouis, Chidaine Choisilles 2008 : Un nez très séduisant, complexe, de fruit jaune mûr, coing roti, note miel avec une pointe oxydée très légère, épice curry, olive verte, qui apporte de la complexité, fond tourbé ambré très classe. La bouche est droite à la matière ronde, ample, au toucher soyeux, puis de la fraicheur qui donne un coté acidulé, sur le fruit jaune mûr, le coing rôti, note miel fleur d'oranger, cette pointe oxydée épice, typé curry, sur un fond tourbé, ensemble classe. La finale est fraiche, bien enrobée, un côté salivant qui appelle un autre gorgeon, sur le coing rôti, je fruit jaune, les épices et ce fond tourbé, malt des isleys. Excellent 93 (17) grand plaisir, la bouteille descend toute seule... 2008 un millésime qui va bien à ces Choisilles lui donnant du peps, de la puissance presque.

Châteauneuf du Pape, Usseglio 2005 : Un joli nez, évolué, prune, figue note épice orange sanguine fond vieux cuir classe. La bouche est charpentée, tonique, droite, tanins ronds, bien enrobant, profond, sur la prune, note épice orange sanguine, et garrigue, fond classe de cuir. La finale est fraiche, sur la cerise kirchées, prune, figue, note épice puis orange sanguine, pointe garrigue fraiche, fond de cuir classe et léger cacao. Excellent 91 (16,5)




Amicalement, Matthieu