Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

jeudi 25 mai 2017

Des CRs en retard

Bonjour à tous,


Quelques bouteilles dégustées ces dernières semaines.


Muscadet, Domaine de l'Ecu Orthogneiss 2010 : Un nez plutôt discret, m'évoquant chablis sans le côté iodé (comme souvent avec ce domaine) sur le fruit blanc, aux notes de foin, d'herbes séchées, fond amande/craie. La bouche est droite, tendue, belle matière presque grasse et onctueuse qui enrobent la tension, sur le fruit blanc, note citron puis foin, herbe séchée, fond crayeux et amande. La finale est fraiche, puissante, du volume, du gras aussi, persistance intéressante de fruit blanc, note citron puis ces notes d'herbe séchée, foin, et fond crayeux amande douce. Excellent 91 (16,5). Si à 3 ans d'age, je préférai le granite, après quelques années de vieillissement, j'ai préféré cette année Orthogneiss... Il me reste 1 exemplaire de chaque pour refaire la comparaison dans quelques années.


Marsannay, Bart Montagne 2014 : Un nez discret mais fin , framboise, sureau, cerise note ronce et sous bois, pointe réglisse, fond fumé et noyau. La bouche est corpulente, tanins soyeux, bien tenus par la fraicheur, de la densité, de la précision, sur la framboise, la groseille, puis cerise, note fraiche ronce et sous bois, pointe épice réglisse, fond léger fumé noyau. La finale est fraiche, de la matière, presque puissante, belle empreinte tanique et persistance intéressante de framboise, de groseille, notre fraiche de ronce et sous bois, fond noyau et fumé. TB-Excellent 90+ 16+

Terrasses du Larzac, Mas Jullien Autour de Jonquières 2014 : Un nez expressif, élégant, voir classe, de fruit noir, cassis, mûre, note marqué pain d'épice séduisante, puis plus poivrée, pointe floral fraiche, fond noyau, cacao et léger fumé. La bouche est charpentée, strcuturée en longueur, aux tanins fins, précis et au toucher soyeux, c'est profond, frais, droit sur le cassis, la mûre, note épice plus réglissée, poivre, pointe fraiche entre fleur et ronce, fond noyau, cacao. La finale est pleine, ample, puissante avec de la fraicheur et belle persistance de fruit noir, note épice fond cacao et noyau. Très beau vin encore une fois, équilibré, distingué, puissant mais fin... A garder autour de 10 ans pour qu'il se complexifie même s'il est déjà très agréable... Excellent 93 (17)

Nuits Saint Georges, Chicotot Vaucrains 2011 : Un nez expressif, charmeur, de cerise, de framboise mûr, note léger kirch, puis épice typé girofle, classe, fond noyau et carroube, léger fumé. La bouche est charpentée, ample, belle structure large, c'est plein, tanins soyeux fins et précis, sur la framboise, la cerise, note épice girofle, pointe fraiche ronce et sous bois et fond noyau, un côté orgeat et fumé. La finale est fraiche, tonique, puissante et belle persistance de framboise, cerise, note girofle, puis ronce, fond noyau, orgeat et fumé. Excellent 93 (17+)

Pomerol Chateau Beauregard 2006 : Un nez devenu plus ouvert, de fruit rouge mûr, note vanille épice, pointe lacté fraise, le tout très chupachups, fond fumé et tabac. La bouche est corpulente, droite, aux tanins ronds, qui accrochent un peu en finale,  plutôt en longueur, sur la framboise, la fraise, note vanille chupachups, fond fumé tabac. La finale est dans un style frais, à l'empreinte un peu asséchante, persistance intéressante, dans un  profil sur l'amertume, de fruit rouge mur, note vanille fraise, toujours ce coté chupachups, mais avec un retour plus fruit noir, sureau, fond fumé et tabac. TB 90 (16)

Cote-Rotie, Rostaing Landonne 2010 : Après 8H ouverture. Un nez discret, mais fin et élégant, profond, de cassis, myrtille, note épice réglisse, poivre, pointe bacon grille, fond fumé et léger balsamique. La bouche est charpentée, structure droite, profonde, aux tanins soyeux, précis bien enrobant, sur le cassis, note poivre plus marqué, pointe florale et fond bacon grillé avec une pointe balsamique. La finale est fraiche, profonde, puissance maitrisée et belle persistance de cassis, de myrtille, de poivre, bacon grillé et fond léger balsamique/moka. Excellent dans un profil droit mais pas austère sans exubérance non plus, une Landonne quoi... 93-95. A date 93 (17) mais à attendre évidemment encore 3 à 5 ans pour commencer à en profiter pleinement. Longue garde potentielle.

Amicalement, Matthieu