Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

jeudi 16 février 2017

Des WEs bien remplis et une semaine de vacance

Bonjour à tous,


Pas eu le temps de faire mes CRs habituels lors des derniers WEs, mais enfin cette semaine de vacance à Colmar pour le baptême républicain de mon filleul nous permet, d'ouvrir de bonnes quilles et faire mes CRs de retard !


Palette, Château Simone 2007 : Un nez que j'adore, sur le fruit jaune, presque pêche, note foin séché, herbe aromatique séchée,  pointe miel, fond cire d'abeille, ambré. La bouche est large, ample, belle matière suave, avec un touché légèrement gras, gourmand, enrobant une structure droite, qui a de la tenue, sur le coing, la peche, note herbe séchée, foin, pointe miel, fond cire d'abeille avec un côté anisé, fenouil. La finale est ronde, puissante, de la tension, et persistance intéressante coing, peche puis foin, herbe séchée et ce fond entre cire d'abeille, et cette pointe fenouil anis classe. Excellent 92 (17)


Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Clos Prieur 2006 : Un nez séduisant de framboise, fruit rouge et noir mûr, note épice réglisse, girofle, puis pointe ronce fraiche, fond amande et léger fum. La bouche est charpentée, pleine, gourmande, tanins soyeux amples, sapide sur le cassis, note épice girofle, réglisse, puis pointe ronce fraiche fond amande sureau, très classe. La finale est pleine, ronde, légère puissance qui dynamise et longue persistance de cassis, de réglisse, de girofle fond d'amande et léger fumé. Excellent 93 (17)

Côte Rôtie, Rostaing Cuvée des Terroirs 2008 : Un nez discret de cassis, note végétale marqué ronce, puis boisé vanille fond entre cuir et bacon grillé. La bouche est charnue aux tanins ronds, soyeux mais de la fraicheur, qui tend l'ensemble et manque de densité, sur le cassis, note végétale, ronce, rafle, puis vanille fond bacon grillé. La finale est fraiche, voir vive, cassis, note épice vanille, fond fumé. B+ 88 15 meilleur dans sa gourmandise de jeunesse, ça tombe bien c'était la dernière :-)


Saint Joseph, Cuilleron Les Serines 2007 : Un nez de cassis, note épice poivre, puis floral violette, pointe œuf/animal, fond léger moka. La bouche est charnue, large, aux tanins soyeux à maturité mais manque un poil de structure pour tenir l'ensemble, commence un peu à évoluer vers la fluidité, sur le cassis, note épice poivre, une pointe violette et fond moka. La finale est ronde, un poil souple/fluide (structure s'affaisse un peu) mais offre une persistance honnête de cassis, poivre, plus bacon animal et fond moka. C'est bon et à boire, je ne pense que le vin gagnera à être attendu car il risque de perdre le peu de structure qui lui reste. TB 90 (16)

Madiran, Chateau Bouscasse VV 2007 : Un nez assez discret sur le cassis mûr, puis cerise, note épice, orange sanguine fond cacao amande grillé. La bouche est robuste, large, beaux tanins soyeux fondus, c'est puissant sur le cassis, la cerise, note épice pointe fleurie puis plus poivron rouge grillé, fond cacao. La finale est fraiche, puissante, ça envoie, certes, mais la structure et l'empreinte taniques sont précises et bien dessinées, persistance intéressante de cassis, note épice, pointe fleurie fond cacao TB-Excellent 91 (16+)


Margaux, Chateau Brane Cantenac 2000 : Un nez superbe, gourmand, classe, marqué liqueur de cassis, puis fraise des bois, note tabac blond, poivron rouge grillé qui apporte de l'équilibre, pointe cuir classe fond légèrement fumé toasté diablement séduisant. La bouche est charpentée, droite, tanins soyeux, de la profondeur, voir de la fraicheur (!) et pourtant c'est mûr, sur la liqueur de cassis, mais un côté fruit rouge fraise des bois, framboise, note poivron rouge grillé, puis graphite, pointe encre/cuir fond fumé tabac blond, c'est complexe, évolutif, très bon. La finale est équilibrée, pas d'une grande densité certes, mais quelle élégance, c'est frais, précis, tonique, et offre une belle persistance de cassis mûr, de framboise, note plus fraiche poivron rouge grillé, pointe encre, cuir, fond tabac blond, fumé toasté classe. Excellent à nouveau 93 (17+)


Vouvray, Domaine Clos Naudin sec 2007 : Un nez discret mais séduisant, de poire, de pomme chaude, note herbe séchée, foin, puis léger miel orange, pointe beurrée, fond amande puis craie, très élégant. La bouche est ronde, ample, grosse attaque, matière au toucher léger gras, taffetas, c'est voluptueux mais fin, puis de la structure, de la profondeur, sapide sur la pomme chaude, la poire, note léger miel à l'agrume, puis beurre frais, fond amande, craie très "terroir". La finale est fraiche, belle empreinte suave, c'est tonique et belle persistance gourmande de pomme chaude, de poire, assez pure, note herbe séchée fraiche, de miel agrume, fond amande douce et craie, classe, élégant, gourmand.. Très beau vin a maturité. Excellent 93 (17)

Cote du Rhone, Janasse Terre Bussieres 2007 : Un nez expressif mais assez alcoolleux, prune, note kirchées cerise, pointe orange sanguine, noyau, puis épice réglisse, fond cacao. La bouche est charpentée, tanins ronds, ample, un côté fluide, (pas très dense), mais sapide quoique marquée de note alcool, sur la prune, note épice réglisse, poivre, pointe garrigue herbe séchée, fond cacao léger amer. La finale est puissante, marquée alcool quand même, mais tonique, persistance intéressante de prune, un côté salé, note réglisse poivre, fond cacao noyau. B-TB 87 15 Pas mal pour ceux qui aiment les vins sudistes puissants, alcoolleux, équilibré par l'amertume.

Pommard, Rebourgeon Mure Grands Epenots 2014 : Un nez d'une incroyable pureté de fruit sur le cassis, liqueur de cassis, note sureau, puis légère ronce qui apporte de la fraicheur, puis des notes florales légères, sur un fond ou arrive les épices réglisse, un coté cacao… bref déjà complexe et tellement expressif gourmand, whaouh ! La bouche est à l'unisson, charpentée, superbe structure droite, précise, aux tanins fins et précis, dense au toucher soyeux, whaouh et sapide sur le cassis mûr, pure, puis les notes d'épice, de fleur, de sureau, cette pointe ronce végétal noble fond entre cacao, léger moka, pfuiouuu, de la dentelle, et de la fibre de carbonne. La finale est pleine, dense, précise, empreinte taffetas, et persistance d'école sur le cassis mûr, le sureau note épice puis florale, toujours cette pointe de ronce et un fond entre cacao, moka... Je suis scotché, tout ce que j'adooooore en Bourgogne. Très grand vin pour moi, déjà délicieux mais dans 10 à 20 ans... Exceptionnel 95-98+ ?

Fin (en beauté) de cette première série. Amicalement, Matthieu