Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 23 octobre 2016

Entre 2 gouttes de nez du rhub...

Bonjour à tous,


Malgré un rhume handicapant pendant quelques jours, me rappelant combien le nez est un élément essentiel dans la dégustation de vin, voici quelques CR.


Vouvray, Domaine Clos Naudin Foreau sec 2008 : Un nez expressif de coing, puis presque fruit exotique, ananas, note de miel, de tilleul, petite pointe beurre/oxydée, fond de craie. La bouche est droite, tendue, acidulée, presque vive, matière ronde, sur le coing, puis ananas exotique, agrume acidulé, note miel, un côté gaufre, fond de craie. La finale est fraiche, voir vive, acidulée, citron, puis coing rôti, ananas, note miel, gaufre, fond de craie et amande. TB 89 (15,5)




Volnay, Voillot VV 2008 : bon pour celle-ci j'étais assez handicapé... donc CR à prendre avec un mouchoir :-), un nez de fruit rouge essentiellement timide épice. Une bouche charnue, fraiche, bien enrobée tanins soyeux, pas très denses mais bien enrobant, fruit rouge et épice. La finale est fraiche mais pas vive, tonique, persistance intéressante fruit rouge, épice, et là je perçois un léger moka TB 89 (15,5)



Pauillac, Chateau Haut Bataillay 2004 : Là aussi, pas au top de la dégustation... Un nez de cassis, aux notes fumés, sur un fond moka. La bouche est charpentée, droite, équilibrée, avec des tanins ronds, sur le cassis, note fumé et fond moka. La finale est droite, profonde, persistance honnête de cassis, fumé et moka. TB 89 (15,5)





Gevrey Chambertin, Rossignol Trapet Les Cherbaudes 2010 : Un nez assez fermé et austère à l'ouverture, après 10H d'aération lente, cela s'ouvre franchement sur la framboise, le sureau, note fraiche de ronce, puis épice et noyau de cerise, fond plutôt cacao. La bouche est corpulente, large, ample, tanins soyeux, bien soutenu par une jolie fraicheur, tonique, pas très dense,  mais précis et délicat, sur la framboise, la groseille, avec un côté acidulé gourmand, note plus épicé réglisse, pointe floral, fond cacao et léger fumé. La finale est fraiche, tonique, qui donne de la profondeur et belle persistance de fruit rouge acidulé, framboise, groseille, note épice, réglisse, sureau puis ronce, fond noyau de cerise et léger cacao fumé. Un profil assez 2005 dans l'esprit je trouve, peut-être un peu moins concentré, énergique, encore un brin austère, à attendre 3 à 5 ans pour en profiter pleinement à mon avis, Excellent 91-93 16,5-17

Beaune, Rebourgeon Mure Vignes Franches 2009 : Un nez qui s'exprime, enfin, pas super complexe mais séduisant, voir aguicheur,  sur le fruit noir mûr, pointe confiturée, léger alcool, note fraiche ronce qui équilibre, puis noyau, fond épice réglisse et léger cacao. La bouche est charnue, large, tanins soyeux amples, belle densité, puis presque de la fraicheur, en tout cas, droiture, sur le fruit noir mûr, note noyau cerise, fond épice réglisse et léger cacao. La finale est sur la structure, droite et persistance intéressante, cassis mûr, note réglisse et fond noyau cerise, et léger cacao. Pas très complexe mais séduisant, équilibré, bien construit, joli plaisir TB 90 (16)

Amicalement, Matthieu