Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 10 juillet 2016

Enfin un peu de temps pour commenter les dernières quilles

Bonjour,




On arrive au bout de l'armoire et dans ce cas quelques étiquettes en dégustation devant cet heureux Euro.




Châteauneuf du Pape, Domaine de la Janasse 2003 : Un nez assez fin, pas très complexe, mais séduisant, de cassis, cerise noire, note garrigue, fond de cuir et cacao. La bouche est charpentée, ample, large, tanins ronds, pas très denses, voir petite fluidité, mais bien structurée, sur le cassis, la cerise noire, note kirchée plus marqué, puis poivre, épice, pointe garrigue, fond profil amer du cacao et cuir. La finale est ample, large, légèrement chauffante, mais belle expression de cassis, épice poivre, note de cuir, pointe garrigue et ce fond cacao amer plutôt classe. Très bien à table sur les fajitas. TB 90 (16)


Australie, Clare Valley, Taylors ST Andrews Cabernet Sauvignon 2010 : Un nez séduisant assez orienté boisé classe, sur le cassis, note fraiche mentholé, réglisse, fond moka fumé. La bouche est charpentée, droite, aux tanins soyeux, précis, sur le cassis mûr, pointe acidulée, sur un profil amer, note mentholée, fond moka fumé. La finale est fraiche équilibrée, un acidulé gourmand, un amer classe dans une persistance intéressante sur le cassis, note mentholé réglisse, fond moka fumé. Un vin très "australien dans ses aromes" très orienté bois quand même mais très agréable (a l'aveugle je serai parti sur une syrah australienne même si la bouche quand on le sait fait plus cabernet ;-) Excellent 91 (16,5 ) Et merci @Steph, ma sœur pour ce joli cadeau :-)

Cote Rotie, Guigal Brune et Blonde 1995 : Un nez de syrah évolué classe, tout ce que j'aime, sur le cassis, puis belles notes classe de cuir, de bacon grillé, fond fumé, très beau. La bouche est charpentée, structure droite, un poil rigide, tanins ronds, sapide expressif, plutôt sur la profondeur que sur la largeur, cassis pointe acidulée, note bacon grillé puis vieux cuir, fond fumé, tout ce que j'aime. La finale est fraiche, acidulée, belle persistance de cassis, note épice puis vieux cuir, bacon grillé, fond fumé. TB-Excellent 90 (16). Plutôt Hermitage que cote rotie dans sa structure mais quel plaisir ! Et la plus belle 95 bue, 86,6 de moyenne en 12 dégustations, et cette dernière fut la meilleure dégustée, comme quoi faut savoir les attendre....

Italie Piémont, Nebbiolo d’Alba, Luciano Sandrone Valmaggiore 2005 : Un nez plutôt puissant, opulent, de fruit noir, mûr, note kirch limite alcooleuse, puis épice, pointe floral sur un fond chocolat cacao profil amer. La bouche est robuste, grosse matière, dense, tanins soyeux mais sèche un peu en finale, sur le fruit noir, cassis, mûre, myrtille, note épice, pointe kirch alcool, fond chocolat cacao. La finale est fraiche mais puissante qui chauffe un peu quand même, persistance intéressante de fruit noir mûr, d'épice sur ce fond cacao chocolat. TB-Excellent 91 (16,5). Un peu trop pour mon palais pinotphile.

Vosne Romanée, Dom Laurent Les Suchots 2011 : Un nez séduisant, classe, de fruit rouge mûr, framboise, note épice réglisse assez marqué, puis fleurie, pivoine, pot pourri (fleur seché), fond fumé classe. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux très vosnien, doux, délicat sans être très dense, sur la framboise, pointe groseille fraiche, note réglisse puis floral, pot pourri fond fumé. La finale est fraiche qui serre et accroche encore un peu, persistance intéressante de groseille, framboise, note épice réglissé, fond fumé. Excellent 92-94 (16,5+) et enfin une bouteille de cette série non bouchonnée...

Pommard, Rebourgeon Mure Les Grand Epenots 2013 : Un nez expressif, élégant, de fruit noir, cerise noire, puis plus rouge, framboise, note de réglisse, de sureau, pointe fraiche de noyau de cerise, fond classe entre cacao et amande grillé. La bouche est charpentée, ample, large, fine , tanins soyeux denses bien enrobants une jolie fraicheur qui rend la bouche tonique, sur le fruit rouge, groseille, framboise, note épice puis fraiche ronce, noyau de cerise, fond amande grillé. La finale est fraiche, signant le millésime, pleine, précise, très pinot sur la groseille, la framboise, note épice, ronce, et floral, fond amande grillé et léger cacao car pointe amertume. Délicat comme toujours, élégant, vraiment un très beau cru, j'adore. Excellent 93-95 (17-18)

Pomerol, Chateau Beauregard 2005 : Un nez gourmand qui reste élégant, fraise mûr, fruit rouge, note épice vanillée fraise à la mode un peu chupachups, pointe fraiche végétal qui équilibre, fond fumé tabac classe. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux bien caressant, structure dynamique, sapide sur le fruit rouge, fraise mûre, pointe vanille limite chupachups, pointe bourgeon de cassis, végétal mûr, noble, fond classe fumé. La finale est fraiche, gourmande, épicé, belle persistance de fraise mûr, note vanillée puis végétale bourgeon cassis, fraiche, fond fumé tabac classe. Excellent 91 (16,5) Un très joli vin qui commence à bien s'aborder même s'il gagnera beaucoup sur les 10 prochaines années.

 Amicalement, Matthieu