Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 26 mars 2016

Des semaines chargées au boulot, une décompression bien méritée ;-)

Bonjour à tous,

Entre les AR pour RDVs clients, les conférences/tables rondes du salon Intranet&RéseauSocial, rien de tel que le calme et la méditation que procurent les grands vins :-) !

Et d'abord pour le Crunch, une spéciale dédicace à Patrick, qui traditionnellement ouvre un Châteauneuf pour donner un peu de puissance à notre pack, ils en auraient bien eu besoin cette année ;-)

Châteauneuf du pape, Domaine Charvin 2004 : Un nez séduisant, typique, fin et précis, sur la prune, la figue, note garrigue, d'olive noire, pointe épice réglisse, fond cacao. La bouche est charpentée, large, mais aux tanins soyeux, fins et précis, c'est structuré, sans excès, sur la prune, la prunelle, la figue, note épice réglisse, pointe garrigue, olive noire, fond cacao mais pas amer. La finale est structurée, tonique, ample à la belle empreinte soyeuse, très équilibré, sur la prune, la figue, note épice, garrigue, olive noire sur fond cacao chocolat. Excellent 93 (17). Moi qui n'ai pas toujours apprécié les vins de Charvin, là je m'incline...

Côte Rôtie, Cuilleron Terres Sombres 2007 : Un nez expressif, séduisant, de cassis, mûre, note violette puis poivre fond moka. La bouche est charpentée, large, avec de la puissance mais de la finesse, tanins soyeux, très sapide sur le cassis, la mûre, note marquée de violette, d'épice poivre qui donne de la fraicheur, une pointe acidulée gourmande, fond moka bien intégré. La finale est puissante, fraiche, très légère pointe alcool et très belle persistance de cassis mûr, note poivre, violette, fond moka. Une très jolie Cote Rôtie, comme souvent, sans l'excès du millésime et qui régalera sur les 10 ans prochains sans soucis. Excellent 93 (17-17,5)

Pomerol, Château Beauregard 2000 : Très joli nez de fruit noir puis rouge, mûr, un léger côté lacté chupa chups fraise, belles notes épicées typées élevage légèrement vanillées, pointe fleurie fraiche sur un fond délicatement grillé, un ensemble "moderne" mais équilibré et gourmand. La bouche est charpentée, ample, tanins soyeux, de la structrure, presque de la fraicheur aussi (?!), pointe amertume, très sapide sur le fruit rouge mûr, petit coté lacté gourmand, note épice vanillée puis note plus graphite, encre, un peu marqué (sylvia les sent plus que moi et les trouve plus animal), fond fumé tabac. La finale est fraiche (surprenant ?) mais pas métallique, un poil amer mais gourmande puis tres belle persistance de fruit rouge mûr, bien fruité, pointe lacté seulement, note épice puis tabac blond, cuir, encre et fond fumé classe. Excellent car frais, gourmand, moderne certes, mais très bien fait. Excellent 93 (17)

Macon Pierreclos Guffens Chavigne 2011 : Un nez séduisant de fruit blanc, poire, note pralin, chèvrefeuille, amande, fond léger crayeux. La bouche est ronde, ample, matière soyeuse, sexy au toucher gras, dans une structure droite qui tient la bouche, sapide sur le fruit blanc, le chèvrefeuille, l'amande, note d'élevage classe, pralin, noisette grillé, fond de roche, craie. La finale est ronde, sexy mais tonique, belle persistance de fruit blanc, de pralin, de chevrefeuille, d'amande grillé, sur un fond de craie. TB-Excellent comme d'hab si je puis dire TB 90 (16)

Riesling, Mélanie Pfister, Engelberg 2010 : Bouteille offerte par StefW (merci). Un nez expressif, pure, d'agrume mûr, note reine claude, mirabelle, de cédrat, pointe cire d'abeille, fond léger tourbé. La bouche présente un léger perlant, dans profil amer, large, matière un peu moins concentré sur cette bouteille, mais bien soutenue par la structure et la fraicheur, sur le pamplemousse, note cédrats, cire d'abeille, fond tourbé salin classe. La finale est ronde, fraiche, un poil fluide, profil amer, mais très belle persistance sur le pamplemousse, la cire d'abeille, le cédrat, fond tourbé classe Excellent 93 (17), et c'est bien long quand même ! Belle bouteille à nouveau (C'est la 3eme dans 3 contextes différents, et j'aime toujours autant) J'ai bien fait d'en acheter chez un caviste à Riquewihr à qui il en restait quelques unes... Merci l'ami.

Amicalement, Matthieu