Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 21 février 2016

Un peu plus de bouteilles cette semaine

Bonjour à tous,

Après quelques semaines plus orientées bouchage (nasal) que débouchage (bouteille), le temps est revenu de se faire plaisir à table...

Chablis Droin 2014 : Un nez séduisant de fruit blanc, de citron, note de fougère, foin, pointe miel acacia, fond coquille d'huitre, salin typique. La bouche est tendue, profonde, vive, presque agressive puis la matière enrobe un peu cette fraicheur, c'est presque puissant sur le fruit blanc, note fougère, foin, pointe acacia, fond coquille d'huitre, silex. La finale est fraiche, vive, tendue, mieux à table du coup, puissant, persistance honnête de fruit blanc, fougère, foin fond coquille d'huite et ce côté salin TB 88 (15)

Meursault, Buisson Charles Charmes 2006 : bu vers 16°. Un nez séduisant fin, complexe, poire, note amande, frangipane puis plus pain de seigle, aubépine, fond oscillant entre craie et léger sésame grillé classe. La bouche est large ample, bien équilibrée, belle matière suave, pas grasse mais velouté, sapide sur la poire, note amande, sésame grillé puis plus aubépine, fond fumé craie. La finale est ronde, ample, bien structurée par la matière ce qui lui permet de rester tonique, sur la poire, l'amande puis l'aubépine fond très léger beurre frangipane mais surtout note classe sésame grillé. Impeccable pas une once d'oxydation pour ce très joli vin de Patrick. Excellent 92 (17). 3 bouteilles, toutes très belles, de la chance ?

Chambolle Musigny, Charmes Clerget 2006 : Un nez séduisant de fruit noir mûr, note épice patchouli pointe orange sanguine, fond de ronce, rafle, sous bois et léger cuir. La bouche est corpulente, large, assez dense, tanins soyeux, un peu serrés, très sapide sur le fruit rouge et noir mûr, note épice patchouli puis plus frais, ronce, sous bois et fond entre cacao et cuir. La finale qui s'impose, large, puissante presque alcool sur le fruit noir et rouge très mûr, presque sucré, note épice patchouli, kirch, puis plus pinotante, ronce, sous bois, fond léger de cacao, cuir. Un chambolle puissant, très sudiste dans l'esprit, à l'aveugle, dans la série des conneries, j'aurais pu dire Gigondas ou Chateauneuf :-) ! TB-Excellent 16,5 91 Et enfin un 1er cru de Clerget ouvert à 10 ans !

Chambolle Musigny, Amiot Servelle Bas Doix 2008 : Un nez expressif, pointu, groseille, note un peu marquée végétale ronce, tige verte, pointe épice plutôt baton que réglisse, fond fumé et amande. La bouche est charnue, large, tanins ronds à la maturité discutable, profil amer, on sent qu'il a fallu "travaillé", sapide sur la groseille, note végétale ronce, bourgeon cassis, pointe épice fond fumé et amande. La finale est fraiche, tonique, reste dans un équilibre de millésime "difficile" groseille, note épice plus poivre, fond fumé et amande. B-TB 87 (15). Bon un 2008 quoi ! Chez un vigneron respectueux, on a les scories du millésime à la maturité difficile. Ceci dit le coté franc, pas maquillé, authentique, rend le vin noble ! Bu ensuite mais sans note le Bourgogne Générique 2013, et là, super plaisir, beau vin franc, gourmand, à la complexité surprenante, TB 88 15+

Amicalement, Matthieu