Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 24 janvier 2016

Soirée Morey Saint Denis au DEP

Bonjour à tous,

Le thème avait été lancé il y a longtemps et le moment est enfin venue de s'attaquer à ce village Bourguigon, peut-être le moins connu, placé entre Chambolle et Gevrey ou l'on trouve quelques fameux vignerons (Lignier, Groffier...). En entrée, 2 rieslings ont été apportées.



Riesling, Kitterle Schlumberger 2010 : Une nez expressif, classe, de reine claude, note florale puis plus agrume pamplemousse, cédrat, fond cire d'abeille puis léger pétrole. La bouche est superbe, large à l'attaque, bien soutenue par la fraicheur, enrobé de matière suave, précise, c'est sapide sur la reine claude, note cédrat, citron, pointe silex mouillé, fond cire d'abeille, pétrole et léger tourbé. La finale est sèche, précise, cristalline, puissante avec une longue persistance de reine claude, cédrat, cire d'abeille, pétrole et tourbe. Excellent vin 93-94 (17+) Je positionne le vin sur un sol calcairo-gréseux et je le type grès (il ne fait ni calcaire, ni granite...). Stéphane vérifie, bingo ! Je suis pas peu fier, par contre je l'avais mis en 2005...

Riesling Boxler 2010 : Un nez gourmand de mandarine mûre, note orange puis miel fleur d'oranger, fond de roche. La bouche présente une grosse attaque, beaucoup de matière, ample, soutenu par une belle acidité parfaitement enrobée, sur le citron, la mandarine, note miel fleur d'oranger et fond silex, roche. La finale est fraiche avec une pointe saline, et offre une persistance intéressante de mandarine, miel fleur d'oranger et fond de roche. TB-Excellent 91 16,5. J'ai place ce vin en Brand ou Sommerberg, mais une fois de plus planté sur le millésime, j'étais en 2008.

Morey Saint Denis blanc Dujac 2008 : Un nez aux notes oxydées appuyées, sur le miel, l'orange, note caramel au lait et un fond de truffe blanche surprenant. La bouche est typé chardonnay, fruit blanc, noisette mais arrive vite les note oxydées se combinant à un élevage marquée mal intégrée donnant un mélange de caramel au lait et vanille écœurant, et ce fond de truffe blanche. La finale est franchement molle, pour un 2008..., bref un vin qui a pris un trop grand bol d'air ! Bof.


Morey Saint Denis Alain Jeanniard VV 2012 : Un nez de cerise, note épice patchouli, pointe de banane, surprenant, ça fait plus gamay que pinot. La bouche est corpulente, franche, tanins ronds, profil tendre, presque souple, sur la cerise, le patchouli, pas très complexe. La finale est ronde souple mais assez simple dans un esprit qui fait plus gamay (macération carbo ?, type de vinif ? Accident de bouteille ?). Surprenant AB 85 (14)

Morey Saint Denis, Hubert Lignier 2009 : Un nez friand de cerise, framboise, note épice réglisse, léger vanille, pointe de ronce, fond noyau et léger fumé , beau nez de pinot élégant. La bouche est ronde, corpulente, tanins soyeux, ample, c'est friand sur la framboise, la cerise noire, note épice et florale, pointe ronce fraiche, fond noyau et léger fumé. La finale est ronde, gourmande, belle empreinte tannique soyeuse, persistance intéressante de framboise, note épice réglisse, pointe ronce et fond fumé et noyau. Pas super complexe mais hyper gourmand élégant, très joli vin TB-Excellent 91 (16,5). Au final le Morey le plus intéressant de la soirée pour moi !

Clos Saint Denis, Castagnier 2006 : Un nez plus évolué de cassis, de cerise noire, note sous-bois, ronce, fond fumé et léger champignon. La bouche est charpentée, tanins un poil rigide encore saillant, sur la mûre, le fruit noir, note épice réglisse, fond sureau cacao début de champignon. La finale est fraiche, tendue, fait pas 2006, encore brut, sauvage, un peu dans tous les sens, persistance honnête fruit noir, épice, champignon, et fond fumé. Un vin entre 2 eaux, autant dans son aromatique que dans sa structure, avec du potentiel, peut être, mais pas gagné. TB-Excellent 89-91 (15,5) sur le coup.


Bonnes Mares, Castagnier 2006 : Un nez de fruit rouge, cerise puis plus noir, cassis, note encore élevage vanille puis épice girofle, pointe ronce, fond fumé sureau. La bouche est charpentée harmonieuse, beaux tanins soyeux, pas très dense, mais délicats, fins, sur la framboise, la mure, note épice girofle, fond sureau puis plus vanillé. La finale est encore un peu en dedans, empreinte un peu serré, et du coup un peu fluide pour un grand cru, avec une fraicheur surprenante mais très belle persistance de framboise, fruit rouge, note ronce puis plus marqué d'élevage moka vanille, fond sureau. Excellent 93 (17). C'est très bon mais il manque quelque chose pour donner la singularité...

Morey Saint Denis, Lignier Michelot Les Faconnières 2003 : Un nez fruit noir mûr, limite confit, note de réduction prégnante, pointe encre, puis épice réglisse, fond pruneaux. La bouche est corpulente, gourmande, un peu dissociée, sucrée, tanins fluides, sur le fruit noir, le pruneaux, note réglisse. La finale est un peu sèche, persistance honnête fruit noir mûr, réglisse, fond pruneaux. TB 88 (15+)

Clos Saint Denis, Castagnier 2006 : Un nez expressif de fruit noir, note de ronce puis élevage plus marqué boisé moka vanille, fond encre cuir champignon. La bouche est corpulente, pas très dense, tanins soyeux encore en dedans avec une petite sécheresse mais enrobant bien la fraicheur, c'est tendue sur le fruit noir, note épice réglisse, fond fumé encore marqué élevage. La finale est fraiche, tendue, fruit noir, note épice réglisse, fond fumé. Joli vin à la complexité en devenir, TB-Excellent 90-92 (16). Et la classique du même vin... Pas vu, pas même pensé. J'étais sur un 1er cru.

Morey Saint Denis, Arlaud Les Ruchots 2011 : Un nez fruit noir, note épice girofle classique des grands domaines nuiton pointe ronce fond fumé puis vanillé. La bouche est corpulente, tendre, tanins soyeux, fruit noir, note girofle marqué, fond boisé fumé. La finale est tendue, classique du grand domaine Nuiton, sur le fruit noir mûr, note épice girofle, fond boisé fumé. Grand classique Nuiton très marqué de son élevage qui pourrait être à Vosne ou ailleurs. bien fait. TB 89 (16)


Morey Saint Denis, Etienne Cosson Clos des Sorbets 2002 : Un nez évolué à point, fruit noir, note épice plutôt poivre, fond champignon sous bois puis moka fumé. La bouche est corpulente, bien soutenue par la fraicheur, tanins soyeux, c'est droit profond, sur le fruit noir, note kirch, champignon fond moka et fumé. La finale est fraiche, tendue, tonique, persistance intéressante de fruit noir, champignon, sous bois fond fumé moka. TB 90 (16). Classique Pinot de 2002 a point.

Morey Saint Denis, Lignier Michelot les Faconnières 2002 : Un nez de cassis, note d'encre, ouis épice fond plus animal que cuir. La bouche est charpentée, tanins soyeux, c'est puissant, gourmand sur le fruit noir mûr, pointe animale peu élégante, note épice réglisse, fond moka cuir. La finale est puissante fraiche persistance honnête fruit noir, note épice réglisse, toujours ce fond animal et fumé. TB 89 (15,5+). Un vin assez brut avec un coté animal (réduc ?) qui le rend presque rustique.

Pour finir, Fred arrivé très en retard, a apporté un Vosne Romanée Perrot Minot 2013 que je n'ai pas bien gouté, le trouvant assez plat au nez comme en bouche mais c'est la fin du repas, et je ne suis pas aussi concentré.

Au final, une soirée un peu décevante, ou le Bonne Marres reste le meilleur Morey, (je ne sais pas si cette parcelle est côté Morey ou Chambolle) et le Morey le plus intéressant est un village... Et le meilleur vin un Riesling ! Comme le dit Fabrice, c'est moche pour une soirée Morey ;-) !

Amicalement, Matthieu