Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

lundi 17 août 2015

Juste avant de partir, quelques crus qui n'iront pas en vacance

Bonjour à tous,

Avant de filer droit dans la Dordogne, quelques bouteilles pour se mettre en condition.

Vosne Romanée Domaine Guyon En Orveaux 2008 : Un nez classe, séduisant, de cassis mûr, note ronce et sous bois, puis épice réglisse, fond boisé classe toasté, fumé. La bouche est charpentée, belle densité, structure avec des tanins soyeux à la vosne, fraiche, sur le cassis, un coté acidulé, note épice réglisse, poivre, fond fumé toasté et chocolaté. La finale est fraiche, tonique, sign,at le millésime, profil amer, sur le cassis, de l'acidulée, note épice réglisse, poivre, et fond toasté, fumé. J'aime beaucoup même si le millésime limite forcément. Un 2008 réussi. Excellent 94 (17,5).

Montlouis, Chidaine Les Choisilles 2007 : Un nez discret mais fin, élégant, de coing rôti, note de miel à la fleur d'oranger légère, pointe kumquat confit, fond de craie typique. La bouche est droite, profonde, belle martière ample, de la fraicheur, sur la pomme, le coing, note fruit confit léger, fleur d'oranger, fond de craie. La finale est ronde, friande, belle persistance de coing, de pomme, note kumquat confit, fleur d'oranger et fond de craie.  Belle évolution, TB-Excellent 91 (16,5)

Pommard Domaine Voillot Pézerolles 2011 : Un nez séduisant, expressif, de fruit rouge mûre, groseille, framboise, note épice, patchouli, orange sanguine, bonbon acidulée, pointe ronce fraiche, fond léger fumé. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux, belle présence, sur le fruit rouge mûr, puis les épices, note orange sanguine, pointe ronce et sous bois, fond fumé. La finale est fraiche, large, pleine, belle densité, empreinte soyeuse, persistance intéressante de fruit mûr, note épice, bonbon acidulé et fond fumé pointe cacao. Déjà très agréable. Excellent 93 (17)

Vosne Romanée Domaine Rion 2011 : Le nez typique du beau pinot bourguignon, friand, séducteur sur la framboise mûre, la groseille, note de ronce fraiche, fond d'élevage boisé classique sur le grillé toasté donnant la classe. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux, amples, caressant, dans une structure fraiche tonique, sur la groseille, la framboise, note de ronce fraiche, d'épice réglisse et fond fumé grillé. La finale est fraiche, tonique, élégante et persistance intéressante de groseille, ronce, léger amer, et fond fumé toasté. J'adore ce style "classique" avec un élevage dans la juste mesure. TB-Excellent 91 (16,5)

Crozes Hermitage Domaine Combier Clos des Grives 2006 : Un nez séduisant, friand, complexe de fruit rouge mûr, note épice patchouli, puis poivre sichuan, pointe violette fond bacon grillé, moka et fumé. La bouche est charpentée, large, bien construite, tanins soyeux amples, un poil lâche peut-être mais quelle gourmandise de fruit rouge mûr, groseille acidulée, d'épice patchouli, poivre, note violette, fond entre moka et cette pointe de bacon grillé classe. La finale est ronde, suave, belle empreinte tanique douce et belle persistance de groseille mûre, toujours ce côté acidulé, puis épice varié, poivre, la pointe violette fraiche, et le fond entre chocolat et café (moka), bacon grillé et fumé. Complexe, séducteur et gourmand à l'ouverture, le vin perdra un peu en harmonie et délié avec le temps. Une très belle bouteille quand même, a boire juste après ouverture !!! Excellent 93 (17)

Gevrey Chambertin Domaine Rossignol Trapet Les Cherbaudes 2007 : Un nez discret à l'ouverture mais classe, de cassis, note noyau de cerise puis de ronce, pointe réglisse, fond sureau léger cacao. La bouche est corpulente, ronde, tanins soyeux, de la fraicheur, tonique, belle densité, sur le fruit rouge, groseille, note noyau cerise, d'épice réglisse puis ronce sous bois, fond amande, sureau et pointe cacao. La finale est fraiche, tonique, persistance intéressante de groseille acidulée, de ronce, d'épice réglisse fond léger cacao. Le vin nassez ferné au déoart va s'épanouir tout au long du repas pour finir avec une jolie plénitude. Excellent 92 (16,5). Bu en parallèle du Clos des Grives mais commenté à l'ouverture, en fin de repas je serai plus sur 93 (17). d'ailleurs, Sylvia aime beaucoup et le préfère largement au Clos des Grives !

Amicalement, Matthieu

samedi 8 août 2015

Préparation des vacances

Bonjour à tous,

C'est la dernière ligne droite avant les vacances, il faut se mettre en condition (de dégustation bien sûr). Revisiter les classiques, se remémorer les typicités régionales...;-)

Marsannay, Domaine Bart Champs Salomon 2009 : Un nez séduisant de fruit noir mûr, note épice réglissée, pointe ronce, fond fumé et chocolat. La bouche est ample, corpulente, tanin soyeux bien enrobants, mûrs, mais cela reste tonique, car dense et structurée, sur le cassis mûr, myrtille, note réglisse, fond fumé cacao,. La finale sur la structure est charpentée, très belle densité, belle persistance de fruit noir mûr, myrtille, cassis, note épice réglisse et fond fumé et cacao. Comme d'hab, j'adore, tout ce que j'aime dans le pinot sur ce millésime top. Excellent 91 (16,5)

Saint-Estephe, Chateau les Ormes de Pez 2000 : Nez de cassis, note lactée fraise puis bois précieux, cèdre, fond toasté. La bouche est charpentée, droite, tanins ronds, c'est plutôt bien construit pour un 2000, pas de confit, sur le cassis, note épice, pointe encre, graphite et fond fumé toasté. La finale  est structurée, un peu carré, puissante et persistance honnête de cassis, de bois précieux, d'épice et fond toasté fumé. Bien 87 (14,5)

Côte-Rôtie, Domaine Bonnefond 2005 : Un nez animal à l'ouverture avec un peu de cassis, note de viande fraiche et fond léger fumé. La bouche est charpentée, tanins rigides dans une structure assez monobloc, carré, c'est peu gourmand et l'aromatique non plus sur le cassis, avec des notes animal, viande fraiche, puis noyau sur un fond léger fumé. La finale est droite, profonde, certes mais cette structure rigide est trop présente et la persistance est honnête sur le cassis, toujours cette dominante animal, note noyau, et fond fumé cacao. Une 2005 qui fait 2005... Bien+ 87 (15)

Volnay, Domaine Buisson Charles Santenots 2006 : Un nez séduisant, évolué, de moka, de cuir, note de cassis, d'épices, fond cerise kirché. La bouche est corpulente, tanins soyeux, c'est droit mais de l'ampleur, sur la cerise noir, le cassis, belles note moka et cuir, fond épices variés. La finale un peu souple tient sur la structure, un peu carré, certes, mais belle persistance de fruit noir macéré, note épices variés, et surtout vieux cuir classe et fond moka assez gourmand. Excellent 92 (17), ce millésime "souple" va bien à ces Santenots, s'il n'a pas la profondeur habituelle, il y gagne en gourmandise.

Coteaux du Languedoc, Alain Chabanon Esprit de Font Caude 2005 : Un nez discret de cerise, cassis, note noyau de cerise, puis d'épice réglisse, pointe garrigue, fond cacao et fumé. La bouche est charpentée, droite à l'attaque, profonde, tanins soyeux encore en dedans, sur le cassis, la myrtille, note noyau de cerise, puis épice réglisse, pointe fraiche garrigue, herbe sèche, fond cacao. La finale présente une empreinte tanique qui assèche légèrement, de la fraicheur, une puissance maitrisé, persistance intéressante de fruit noir, myrtille, note réglisse, pointe garrigue, fond cacao. TB 89 (15,5) A mon avis a attendre encore afin que les tanins s'épanouissent, un petit potentiel mais globalement je m'attendais à plus. Je trouve la cuvée générique Campredon plus intéressante de par sa gourmandise (bon le millésime 2005 ici, n'aide pas question gourmandise...)

Amicalement, Matthieu

samedi 1 août 2015

La loi des séries

Bonjour à tous,

C'est toujours comme ça... Rien depuis de le début de l'année, toutes les bouteilles nickels et là... C'est le drame :-) ! Fête des 10 ans, j'apporte un vin qui me tient à cœur Volnay Champans Voillot 2005, je me délectais d'avance de boire ce magnifique cru à 10 ans d'âge, et PAF, bouchon, léger certes, mais ce petit fond de serpillère vient tout gâcher, grrr. Le WE suivant (samedi dernier), là c'est un Gevrey Etelois de Rossignol Trapet 2006, bouchonné sérieux ! Et hier, avec ma copine Anne de passage à Paris, un Pouilly Fuisse Laroche de Verget 2008, à l'évier...

Bon, on va pas se plaindre au delà du raisonnable car au final, en ce milieu d'année, je suis plus bas que les 5% "classique" (un rapide calcul m'indique 2,5%) Mais quelle frustration parfois ! Et les bonnes alors :

Sancerre, Vincent Pinard Flores 2013 : Un nez frais, fin, de pomme grany, de citron, note de buis, acacia, pointe exotique, fond de roche, silex. La bouche est tendue, droite, bien enrobé d'une matière mûre et suave, sur le citron, la pomme grany smith, note buis, acacia, classique du sauvignon, fond de roche, silex, terre. La finale est fraiche, tendue, vive persistance intéressante de pomme verte, de citron, note buis, acacia, et fond de roche, terre. Le sauvignon comme je l'aime, TB 90 (16)

Chambolle Musigny, Dom Laurent VV 1999 : Un nez de pinot évolué, cassis, pointe réglisse, note de ronce, de sous bois sur un fond de cuir et fumé. La bouche est charnue, large, tanins fins et délicats, pas très dense, mais avec un fond frais agréable, sur le cassis, note de sous-bois, champignon, ronce, pointe réglisse, fond de cuir classe. La finale est fraiche, acidulée, plutôt fruit rouge, note ronce, sous bois, fond de cuir classe. TB 89 (15,5)

Nuits Saint Georges, Domaine Faiveley "Les Porêts St Georges" 1999 : Un nez expressif, a point, de cassis, puis plus rouge, framboise, groseille, note sous bois, champignon, fond léger fumé. La bouche est corpulente, droite, de la profondeur, tanins soyeux, on sent la maturité froide, je trouve très typique du millésime, profil un poil austère mais classe, long, sur le cassis, puis la groseille, note de sous-bois de champignon fond évoluant cuir et fumé. La finale est fraiche, tonique, persistance intéressante de fruit noir mûr, note sous bois champignon et fond de cuir et léger fumé. TB+ 91 (16,5)

Meursault Domaine Buisson Charles Bouches-Chères 2008 : Un nez séduisant, fin, harmonieux, de poire, note noisette, d'amande puis d'aubépine, fond de beurre frais, de sésame grillé classe. La bouche est ample, matière taffetas, dense mais délicat, le coté aérien des bouches chères, un fond de tension, qui donne la profondeur, très bel équilibre, sur la poire, les noisettes, l'amande, note beurre frais, d'aubépine, pointe chèvrefeuille, fond léger sésame grillé classe. La finale est fraiche, tonique, tout en délicatesse et finesse, belle empreinte matière taffetas, persistance honnête poire, amande, aubépine, note légère beurrée, fond sésame grillé. Excellent 94 (17,5) manque un poil de persistance pour être exceptionnel ;-) !

Amicalement, Matthieu