Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 6 décembre 2015

Soirée Languedoc au DEP, enfin presque !

Bonjour à tous,

Cette semaine pour la dernière séance du DEP 2015, c'était Languedoc. Mais entre le prévu et le réel... Un vrai Xcel de StartUp face au moment de la présentation semestriel des résultats ;-) ! Dégusté en aveugle (sauf le Chablis), je retranscris mes notes prises en directes même si elles ne sont pas bien brillantes !

Vin 1 : commandé sur la carte du Vieux Chenes (60€ sur table, c'est top), un nez superbe, fin, complexe, de fruit blanc, poire, pomme, note florale classe, pointe résine, cire, fond coquille d'huitre, roche et là je l'écris minéral car le vin le mérite. La bouche est ample, ronde a l'attaque, c'est mûr mais arrive la tension, le terroir parle, structure droite, sur le fruit blanc, note résine, foin, fougère, typique, fond coquille d'huitre, pointe de bois vanillée grillée mais discrète. La finale est ronde, mûre, gourmande, mais bien soutenue par la structure offrant une belle persistance de fruit blanc, de fleur, de résine, sur un fond coquille d'huitre, foin et une pointe boisé caramel discutable. C'est quand même top, Dauvissat ça le fait, et ça se confirme avec les dernières quille bues... Excellent 92 (17) que ce Chablis 1er Cru Forest Dauvissat 2009, ça c'est du Languedoc ;-)

Vin 2 : Un nez oxydé faisant très chenin âgé, partant vers l'olive verte, le curry, la noix avec des notes alcool typées volatiles, la bouche est à l'avenant, expressive certes, mais pas mon truc. bof en ce qui me concerne que ce Daumas Gassac blanc 2008, très différent du 2000, bu il y a 2 ans chez Nico, qui pétrolait et que j'avais pris pour un Riesling, un joli vin...

Vin 3 : un nez surprenant, expressif sur des notes médicinales, mentholées avec des notes ananas, puis végétales, ronce, buis, sur un fond boisé léger caramel. La bouche est ronde mais avec de la structure en arrière plan, matière suave bien dessiné, expressif sur ce côté médicinal, végétal, menthe, herbe aromatique, tilleul, verveine, puis très sauvignon buis, pointe ananas, fond léger boisé. La finale est ronde tenue par la structure, persistance honnête d'herbe aromatique tisane, menthe, verveine, tilleul, sur un fond léger boisé caramel. Bien+ 88 (15) que ce Grain Blanc Chappaz 2008 (Fred le millésime ?)

Vin 4 : Un nez fruit noir, note de poivre, fond cacao pointe caramel, bouche charpentée aux tanins ronds, plutôt équilibré, cassis, note noyau cerise, épice, typé poivre, fond cacao. La finale garde de la fraicheur sur le cassis, la réglisse, les épices poivre, fond cacao. Bien fait mais pas d'émotion, ceci dit pas too much non plus. TB 88 (15) Coteaux Languedoc Montcalmes 2006

Vin 5 : Un nez expressif, puissant mais fin, sur le fruit rouge mûr, note épice multiple un côté patchouli, une pointe volatile alcool, puis des notes garrigue, ronce fraiche sur un fond fumé classe, whaouh ça envoie mais ça reste "équilibré". La bouche est robuste, grosse matière dense mais précise aux tanins soyeux, beau travail, puis de la fraicheur, tension qui équilibre cette matière, sur le fruit rouge mûr, note épice patchouli, réglisse fond cacao et fumé classe. La finale est fraiche et gourmande, belle empreinte tannique, et belle persistance de fruit rouge mûr, d'épice patchouli, note de ronce, de garrigue, de rafle, fond fumé classe. Très beau vin plutôt typé grenache Rhone sud. Excellent 93 (17,5) Coteaux Languedoc Puech Noble Rostaing cuvée spéciale 100% mourvedre 2010. Superbe vin, et décidément Rostaing C'est ma came, merci Benoit !

Vin 6 : Un nez réduit sur le pétard 14 juillet et l'animal qui masque le fruit noir, cassis, avec de des notes alcool. Par contre, la bouche est très belle, charpentée, tanins soyeux, fins, c'est droit, tendue, délicat sur le fruit rouge mûr, note épice, poivre, réglisse, fond cacao et fumé, pas de réduc senti en bouche. La finale est fraiche longue équilibrée, fruit rouge puis noir, note épicé et fond cacao et fumé. A part le nez, c'est dommage, le reste est super. TB 89 (15,5+) que ce Coteaux Languedoc, Grand Pas Domaine du Pas de l'Escalette 2012

Vin 7 : Mon vin et comme je n'avais plus de Languedoc à la maison... Un nez très beau, classe, de cassis mûr, note de violette fraiche et élégante, des épices réglisse, du poivre, pointe bacon grillé et fond boisé bien marqué moka. La bouche est ample, large, tanins soyeux, pas très dense mais soyeuse, cassis mûr, pointe kirchée, note épice réglisse, poivre puis violette, fond moka cacao. La finale est large, fraiche, tonique et belle persistance, classe de cassis, de réglisse, de poivre, fond marqué moka et cacao. Excellent 92 (16,5) que cette Cote Rotie Tardieu Laurent 2004 qui a égaré mes camarades mais qui, pour certains, ont bien vu un problème se demandant s'il n'y avait pas de cabernet dans ce vin qui typait Bordeaux selon eux (ah l'élevage Tardieu Laurent...). Pas si mal les gars :-) !

Vin 8 : Un nez de fruit noir, note pruneaux et kirch, épice sur un fond cacao, très grenache (très, trop mûr). La bouche est charpentée, dans un profil très mûr, tanins un oeu sec, c'est droit pour autant, fruit noir mûr, épice patchouli, pointe orange sanguine qui donne un peu de fraicheur, fond cacao. La finale est ronde, empreinte un poil sec, persistance honnete de fruit noir, pointe kirch et orange sanguine, fond cacao. B-TB 87 (15). Et c'est a nouveau hasard Montcalmes 2006 :-) que j'ai gouté différemment pour une note quasi identique. Effet bouteille, effet série, les 2 je pense...

Vin 9 : Un nez très expressif, puissant, capiteux de fruit noir mûr, des notes alcools, de la volatile, épice variée, poivre, patchouli, fond noyau et cacao. La bouche est robuste, puissante, grosse matière dense, ample, mais restant soyeuse, sur le fruit noir mûr, le pruneaux, notes orange sanguine, épice varié, réglisse, pointe garrigue qui donne un peu de fraicheur, fond qui semble sucré marqué alcool. La finale est marqué alcool, puissante, ample, extravertie, whaouh ça envoie dans le style cavalerie lourde, fruit mur, sucre, épice, orange sanguine, fond cacao/chocolat noir. Too much pour moi, même si ça reste cohérent dans un délire extravertie à la première gorgée, la 2eme est écœurante et après je pense que c'est vite fatiguant sauf sur un plat déjà lourd ! Bien + 88 (15). Faugères, Barral Vallinières 2007

Vin 10 : Un nez équilibré de cassis, note bacon grillé, épice poivre, pointe pruneaux, fond fumé grillé. La bouche est charpentée, ample à l'attaque, puis droite bien enrobée de tanins soyeux, précis et fins, de la gourmandise sur le fruit noir mûr, note épice poivre, fond bacon grillé, cuir classe. La finale est un poil rigide mais bien équilibrée, longue, à la belle persistance de cassis, fruit noir mûr, épice poivre et fond bacon grillé pointe pruneaux. Je trouve que ça fait très syrah, un côté Rhône nord qui m'évoque par exemple Les terrasses Grillées de Moulinier 2001. Excellent 91 (16,5) que ce Coteaux du Languedoc Montpeyroux Domaine de l'Aiguillères 2001

Pour finir un Rivesaltes très classique (j'ai identifie l'appellation) 100 vignes, de belle facture avec ces notes de noix, de figues, de l'acidité qui compense le sucre et une belle finale, de longue persistance.

Une soirée intéressante pour finir l'année en petit comité cette fois !

Amicalement, Matthieu