Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 10 octobre 2015

Suite de mes dernières dégustations

Bonjour à tous,

Les dernières quilles typées été indien avant que n'arrive le plus corsé de l'automne !

Moulin a vent, Georges Duboeuf 2005 : Un nez plutôt typique de fruit rouge acidulé, note fleurie iris, pointe bonbon anglais, fond épice réglissé. La bouche est corpulente, aux tanins ronds, mais un peu secs en finale, de la fraicheur, sur le fruit rouge acidulé, note de fleur type pivoine, iris, fond épice réglisse très agréable. La finale est fraiche, tonique, persistance honnête de fruit rouge acidulé, note fleurie, iris pivoine, toujours le côté bonbon et ce fond réglissé et léger fumé B+ 87 (14,5+)

Chambolle Musigny, Domaine Clerget Les Charmes 2006 : Un nez assez intense, de framboise, groseille, note de sureau, d'épice, fond d'amande légèrement torréfié. La bouche est charpentée, assez carrée, puissante, tanins ronds denses, sur le fruit rouge, framboise, note sureau évoluant réglisse, épice, fond d'amande. La finale est un peu brut, tanins asséchants encore un peu, persistance intéressante de framboise, de réglisse et fond d'amande TB 90 (16)

Cote Provence, Chateau Minuty Cuvée M 2003 : Un joli nez de cerise noire pointe kirchée, note épice cannelle, puis pruneaux, fond cacao. La bouche est charpentée, droite, aux tanins asséchants qui contracte les joues (une acidité saillante surprenante ;-), sur la cerise noire kirchées, note pruneaux, épice sur fond cacao. La finale qui assèche un peu est chaude, certes structurée mais avec ce coté métallique qui confirme une acidité suspecte, sur la cerise noire, note de kirch, pruneaux puis épice et ce fond cacao. AB 85 (14)

Cote-Rôtie, Cuilleron Terres Sombres 2008 : Un nez expressif, frais, cassis, myrtille, note épice poivre, vanille, pointe fraiche orange sanguine et violette, fond moka café. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux, pas très denses et un peu lâche mais frais, voir vif ce qui tient l'ensemble, sur la myrtille, le cassis, note épice poivre, évoluant menthe, camphre, fond moka café. La finale est fraiche, vive avec une persistance de myrtille, de cassis, note épice poivre, et fraiche végétal, violette, fond moka qui habille habilement l'ensemble en donnant un peu de friandise. TB+ 91 (16+)

Margaux, Château Brane Cantenac 1978 : Un nez très séduisant de bordeaux à pleine maturité, âgé, sur le cassis, note de graphite, d'encre, de vieux cuir, pointe de cèpe, fond fumé sous bois. La bouche est corpulente aux tanins soyeux, fins, fondus, puis c'est tendue, tonique, précis et surtout terriblement sapide, sur le cassis, le fruit noir, l'encre, le graphite, note champignon, sous bois et fond de vieux cuir classe, puis fumé. La finale est fraiche, bien tonique, presque puissante, fine, délicate, profonde et très belle persistance de cuir, de cèpe, de graphite, d'encre et fond fumé Excellent 94 (17,5+). Profil un peu austère pour entrer dans l'exceptionnel mais quel profondeur, un vin qui pousse à la méditation et s'accorde magnifiquement avec le filet de veau et risotto aux cèpes !

Amicalement, Matthieu