Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 4 juillet 2015

Avant la canicule,

Bonjour à tous,

Quelques bouteilles d'avant canicule quand il ne faisait que 24 dans la maison.

Givry, Domaine Masse Champs Lalot 2005 : Un très beau nez de pinot a maturité sur le fruit rouge, framboise, groseille mure, note fraiche de ronce, sous-bois, pointe épice réglisse, fond léger moka, champignon noble, et léger fumé. La bouche est corpulente, large, tonique, tanins soyeux, pas très dense mais précis, fins, très sapide sur le fruit rouge, framboise, groseille, note ronce, sous bois, fond champignon cèpe, pointe moka et léger fumé. La finale  est fraiche tonique , la puissance des 2005 tout en équilibre, belle persistance de fruit rouge, framboise, groseille, note ronce sous bois et fond moka fumé puis champignon cèpe. Très beau, classique du pinot a maturité, j'adore, Excellent 93 (17)

Riesling, Domaine Bott-Geyl Schoenembourg 2009 : Un nez très séduisant, ouvert, d'agrume mûr, pamplemousse, note mandarine, citron confit, pointe mirabelle, note fleurie, fond entre léger terpénique et fumé. La bouche est ronde, ample, grasse, grosse matière mais suave et surtout avec de la tenue, sur l'agrume pamplemousse, puis citron confit, mandarine, note fraiche fleurie, fond entre fumé et léger terpène, cire d'abeille, ça goutte sec, pas de sensation sucrée. La finale est ronde, ample, typé souple, mais qui tient sur sa puissance, très belle persistance d'agrume, de mandarine, de fleur avec ce fond entre cire d'abeille, terpène et léger tourbé fumé. Excellent 92 (16,5) La meilleure des 3 dégustées et le temps n'a fait que bonifier ce très joli cru !

Montlouis, Chidaine Les Choisilles 2008 : Un nez séduisant, fruit jaune mûr, coing, note léger grillé, fumé, puis citron, chèvrefeuille, fond roche, crayeux. La bouche est ronde à l'attaque puis tendue, profonde, bien enrobée par la matière, bel équilibre et sapide sur le fruit jaune, note citron, puis floral chèvrefeuille, pointe miel, épice et fond crayeux, roche. La finale est ronde, bien soutenue par la fraicheur, belle persistance de fruit jaune, note fraiche citron, chèvrefeuille, fond de roche, craie, sol. Un vin très classe, super digeste, très belle réussite. Excellent 91+ (16,5)

Sancerre, Alphonse Mellot La Moussière 2009 : Un nez gourmand, de fruit blanc mûr, note d'ananas, d'épice, fond léger buis puis roche. La bouche est ronde, bien soutenue, matière pure suave, pointe gourmandise avec ses notes d'ananas, de fruit blanc et jaune mûr, sur fond léger buis, acacia puis roche. La finale est ronde, gourmande, mais tonique, belle persistance de fruit jaune mûr, d'ananas, léger buis acacia et fond roche calcaire crayeux. Plus typique qu'en jeunesse, l'âge lui a apporté sagesse et typicité. TB+ 90+ (16+)

Volnay Voillot Champans 2009 : Un nez séduisant, grande élégance mais a attendre, sur la cerise puis la myrtille, note de groseille puis ronce, sous-bois, des épices réglisse, du sureau, fond entre cacao, moka, noyau de cerise. La bouche est charpentée, ample, attaque droite, de la profondeur et de l'amplitude tanins soyeux bien enrobant, sur le fruit noir et rouge mûr, note épice typé bâton de réglisse, puis sureau, noyau de cerise, fond entre cacao et moka avec un léger fumé. La finale est d'un équilibre parfait, ample, typé queue de paon, puissance douce, élégance délicatesse et longue persistance de fruit rouge et noir, d'épice, poivre, de sureau, de ronce, sous bois et fond toujours entre moka et cacao. Un futur grand dans 10 ans ! Excellent+ 94-96 (17,5-18,5) mais à mon avis un potentiel à 19+ sur les 30-50 ans.

Riesling, Ginglinger Pfersigberg 2010 : Un nez séduisant, fin, d'agrume doux, légèrement amer comme un pamplemousse mûr, note de mirabelle, de fleur blanche typé acacia, pointe épice fond roche, silex, puis léger terpénique pétrole. La bouche est ample, ronde, au toucher légèrement gras, typé calcaire, de la matière délicate, bien tenue par la tension, de la profondeur, sur le pamplemousse mûr, puis la fleur type acacia, des notes mirabelle, fond roche et terpénique, et là je l'écris minérale. La finale est ample, puissance calcaire bien enrobée, sur le pamplemousse mûr, et une persistance intéressante de mandarine, note acacia, fond roche et terpénique, ce coté cailloux, minéral. A attendre sereinement. Excellent 93-95 (17-18)

Amicalement, Matthieu