Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 31 mai 2015

WE en puisay avec un tour a Sancerre

Bonjour à tous,

Le WE de l'ascension fut l'occasion d'une promenade en Puisay. A 40mn de Sancerre, la tentation fut trop grande d'aller rencontrer Clément au domaine Vincent Pinard dont j'apprécie tellement les vins.


Beaucoup de monde à cette dégustation, la discussion fut donc plutôt sommaire mais l'accueil très chaleureux. A retenir, le domaine est en raisonnée parce qu'il n'a pas de lebel bio mais il travaille en bio avec beaucoup de boulot à la vigne. J'ai souvent constaté la forte maturité des raisins vinifiés, j'ai demandé à Clément s'il ramassait dans les derniers. Il m'a répondu que non, il est dans la moyenne mais par contre son travail à la vigne lui permet d'avoir des raisins parfaitement mûr. Le travail paie. Ensuite, beaucoup de tri, le souhait d'un contrôle permanent et précis des températures, des cuvaisons en foudre bois pour les blancs de plusieurs vins selon les parcelles. J'ai été surpris d'apprendre que Flores passait à 50% en foudre, là ou Clémence est 100% cuve inox (en tout cas sur 2013). Harmonie est une cuvée sélection des meilleures parcelles du domaine d'appellation sancerre, Grand et Petit Chemarin ainsi que Chêne Marchand sont des parcelles cadastrées. Pour les rouges, Charlouise est élevé en fût avec à peu près 30% de neuf, là ou Vendanges Entières portent bien son nom et son style de vinification plus orienté "à la beaujolaise" pour extraire le fruit (macération plus fraiche ?), je n'ai pas eu le temps d'approfondir ce point. Je suis reparti avec quelques rouges pour compléter ma commande du mois précédent. Une belle visite, merci à Clément.
Pour les dégustations, voici ma vision des blancs à travers mes CR de ces derniers mois : Degustation des vins de Pinard

Sinon, dégusté durant le WE :

Moulin a vent, Chateau des Jacques, Jadot,  Clos des Rochegres 2005 : Un nez fin, discret mais séduisant, de fruit noir et rouge mur, note de sous bois, de champignon puis épice sur un fond fumé toasté classe. La bouche est ronde, ample, tanins soyeux, belle densité et tonique, de la profondeur, sur le fruit rouge et noir, note sous bois et épice et fond fumé. La finale est fraiche, bien enrobée, tonique, et persistance honnête de fruit noir et rouge mûr, note sous-bois et épice, fond fumé classe. Très bien fait, mais le gamay n'est pas facilement identifiable. TB+ 90 (16)

Châteauneuf du pape, Domaine du Pegau Réserve 2003 : Un nez qui commence a évoluer, sur la prune, pruneaux, note animal évoluant cuir, pointe garrigue et fond cacao moka. La bouche est charpentée, large, puissante, tanins soyeux amples, gras, sur le pruneaux, prune, note de figue, de garrigue, d'épice puis pointe alcool cerise à l'eau de vie, fond cacao, c'est quand même pour les amateurs cette artillerie. La finale est ample, large, marqué alcool, puissant et persistance honnête de fruit noir, puis pruneaux, note épice pointe garrigue et fond cacao. De mon point de vue, on atteint ma limite, assez écœurant, très puissant et au final un peu fatiguant, et pas d'une complexité folle non plus. Pas le style de C9P que je préfère mais le millésime n'aide pas. Si Parker a mis 98 à ce vin, moi je suis inversé, 89 (15,5).

Haut-Medoc, Chateau La Lagune 1985 : Un nez évolué, classe, gourmand de fruit noir mûr, note de cuir, de champignon, cèpe, fond tabac blond, fumé, un ensemble gracieux et classe. La bouche est corpulente, tanins fondus et soyeux, de la profondeur, de la précision, mais on sent qu'il est temps de la boire, la mollesse (du millésime) commence à se sentir, sur le fruit noir, la mure, note fraiche de poivron rouge grillé, d'encre évoluant cuir sur un fond tabac blond, épice boite à cigare, fumé. La finale est souple, mais de belle tenue, persistance intéressante de fruit noir mûr, d'épice boite à cigare, pointe poivron rouge grillé, fond fumé tabac classe. Un nez hyper séduisant, une bouche qui commence à donner quelques signes de faiblesse, mais beaucoup de plaisir encore. Excellent 93 (17).

Riesling Albert Mann Altenbourg VT 2004 : Un nez discret, fin, d'orange confite, de clémentine, note naphtée, cire d'abeille, fond de roche tourbée. La bouche est ronde, fine, délicate avec de la tension, parfait équilibre, sur l'orange confite, pointe sucrée bien balancée par la fraicheur, charmant, note de miel, de fleur d'oranger, de cire d'abeille, d'épice, fond tourbé classe. La finale est ronde et garde un peu de tonicité pour ne pas tomber dans la lourdeur, belle persistance orange confite, cire d'abeille, tourbe. Une jolie bouteille qui vieillit sereinement. Excellent 93 (17)

Amicalement, Matthieu