Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 26 avril 2015

De la singularité d'un millésime selon les crus

Bonjour à tous,

Quelques 2006 bus ces derniers temps, millésime dit "prêt à boire". Mais les crus n'en font qu'à leur tête !

Pommard, Domaine Voillot Pézerolles 2006 : Un nez curieusement discret à l'ouverture, là ou ce cru habituellement est souvent toujours ouvert... puis a 24H, fruit noir, pointe kirchée, note rafle ronce, puis sous bois champignon, fond moka. La bouche est corpulente, un peu fluide, souple, sur le fruit noir, note cacao puis champignon sous bois, pointe épice et fond moka. La finale est souple, un peu fuyante, fruit noir, note épice pointe kirch puis champignon, sous bois et fond moka. TB 88 (15,5) mais décevant devant cette aromatique peu expressive et cette structure souple (ça c'est plus attendu pour le millésime).

Chambolle Musigny Amiot Servelle Derriere la Grange 2006 : Un nez encore discret quand même mais élégant, friand, sur la framboise mûre, note de ronce fraiche, puis épice réglisse, fond sureau pointe cacao chocolat. La bouche est charpentée, droite a l'attaque, tanins soyeux mais ensemble encore un peu en retrait, manque un peu de volume, d'amplitude, sur le fruit rouge, framboise, cerise, note ronce, rafle, pointe épice réglisse, fond sureau, cacao avec sa pointe amer. La finale est fraiche, persistance intéressante de framboise mûre, cerise, réglisse, ronce et fond léger cacao. A attendre encore mais ce cru qui d'habitude prend tellement d'années à s'ouvrir est déjà abordable. Excellent 91-93 (16,5-17,5)

Chambolle Musigny Amiot Servelle Bas Doix 2009 : Un Nez à 24h qui gagne en gourmandise sur le fruit noir mûr, note fruit rouge léger confit, des épice typé réglisse, poivre et fond boisé fumé discret. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux, pas très dense mais bien gourmand, délicat aussi sur le fruit noir mur, note carroube, puis épice réglisse pointe fraiche typé rafle, ronce, fond léger fumé et un côté évoquant le cèdre. La finale est ronde, ample, belle persistance de fruit noir et rouge, épice, cèdre fond fumé pointe moka. TB 90 (16)

Crozes Hermitage, Guigal 2005 : Un nez évolué, sympathique, quoique peu expressif, de fruit sec, de champignon, note de poivre, puis de cuir léger, fond fruit noir, cacao et leger moka fumé. La bouche est corpulente, large, ample, tanins ronds, pas très dense mais bien structuré, bel équilibre, sur les fruits noirs, cerises, léger kirch, note poivre puis plus évolué cuir et champignon sur un fond léger champignon et moka. La finale est fraiche, tonique, persistance honnête pas d'une grande intensité bien sur, mais élégante de fruit noir macéré, de cerise, note champignon et cuir dominent et fond léger moka. TB 87 (15). 10 ans après cette entrée de gamme tient quand même sérieusement la route !

Pessac Léognan, Chateau Malartic Lagraviere blanc 2007 : Un nez expressif de sauvignon, sur le fruit jaune mûr, typé ananas, note marqué de buis, d'acacia, fond bourgeon de cassis, foin coupé, pointe épice vanille ?. La bouche est ronde à l'attaque, puis tendue, droite, matière charnue au toucher suave, sur l'ananas, l'agrume pointe amer, note buis, acacia, fond bourgeon cassis et foin coupé. La finale est fraiche, bien équilibrée, très typé végétal, buis, acacia, bourgeon de cassis, avec un fond fruit jaune et foin coupé. La structure est très intéressante mais l'aromatique est très, trop typé, manquant de complexité ? Si le boisé vanillé de jeunesse a disparue, la part végétale est très marquée sur cette bouteille. Desservie par le poisson cru ? TB 90 (16) mais bien en dessous des promesses (17-18) des 2 premières dégustées !

Meursault Domaine Buisson Charles VV 2011 : Un nez séduisant, pure précis de poire, fruit blanc, note florale aubépine, chèvrefeuille, fond amande, fruit sec pointe tarte citron meringuée (la profondeur des notes florales). La bouche est ronde, au beau toucher suave construite sur une trame fraiche, sapide sur le fruit blanc, poire marquée délicate, mûre, note aubépine amande, puis chèvrefeuille citron, fond léger sésame classe, et tarte citron. La finale est fraiche équilibrée par la matière suave, pure, sur la poire mûre, le fruit blanc et les notes aubépine, amande puis chèvrefeuille, toujours ce fond un peu plus corsé ou l'aubépine se fait amande grillé, sésame et le chèvrefeuille s'épaissit de tarte citron meringué. Pas d'une immense complexité, certes mais très pure, mûre, précis, gourmand, Merci Patrick. TB 90+ 16+

Amicalement, Matthieu