Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

lundi 6 avril 2015

Bons diners, belles bouteilles et influence durant une dégustation

Bonjour à tous,

Quelques jolies étiquettes ouvertes pour les diners annonçant la Pâques !

Chassagne Montrachet Morey Coffinet 2011 : Un nez expressif, typique de fruit blanc mûr, note  de beurre frais, d'amande fraiche, d'aubépine, fond fumé et grillé. La bouche est large, matière suave, de la tenue, fraicheur, très sapide sur le fruit blanc mûr, note marqué amande fraiche, presque amer, fond de beurre frais puis grillé fumé. La finale est tonique, fraiche, bien enrobée par la matière, belle persistance d'amande fraiche, et fond beurre puis grillé fumé TB 90 (16)

Saint-Esptephe Chateau Lafont Rochet 2005 : Un nez troublant... ou de l'influence en dégustation. Au départ séduisant, cassis mûr, note poivrons rouge grillé, pointe lactée fraise, puis graphite, encre et fond boisé fumé classe. Sylvia me dit : il est bizarre ce vin, avec ces notes animales ??? . Je replonge dans le verre et là, merci Sylvia, effectivement le côté graphite devient animale, fourrure, croute de fromage pas très élégant, je ne sens plus que ça pendant 10 mn. Je laisse la bouteille. J'y reviens 30 mn plus tard (après le repas), et là je vois bien que tout est question d'interprétation car ce cote lait caillée, fromage associé au graphite, encre, peuvent s'interpréter comme animal, fourrure. Le fond reste fumé. La bouche est robuste, tanins soyeux, on est loin du St estephe rustique même s'il y a une belle densité de matière, car la fraicheur équilibre, c'est tonique, sur le fruit noir puis ce cote fruit rouge et lacté, note graphite, encre puis poivron rouge grillé, fond fumé. La finale est fraiche et précise, mais surtout très grande persistance de fruit noir mûr, note de poivrons rouge grillé, fond fumé classe. TB-Ex 90-91 (16-16,5)

Bonnes Marres Domaine Bart 2008 : Un nez séduisant de groseille, de framboise mûre, note de ronce, sous bois, puis réglisse, pointe menthol et fond moka classe bien intégré. La bouche est corpulente, droite, tendue, bien enrobée de tanins soyeux, par super concentré, sur la groseille, un coté acidulé gourmand, note de ronce de sous bois humide, puis épice, typé réglisse, fond moka classe. La finale est puissante, fraiche, belle persistance de groseille acidulée, de ronce, pointe épice, réglisse évoluant poivre sur un fond moka gourmand Excellent 93 (17). Moins concentré, fin et délicat que le Chambertin Clos de Beze dont je garde un grand souvenir !

Cote Rotie Cuilleron Terres Sombres 2005 : Un nez harmonieux, séduisant et fin sur la gelée de cassis, fruit noir, note de poivre sichuan, d'épice, une fraicheur florale presque mentholée, fond léger moka. La bouche est charpentée, large, superbe équilibre entre tanins soyeux fins et précis et une fraicheur bien enrobée, pas très concentré ou dense mais bien tonique, sur la gelée de cassis, le poivre, puis un coté frais végétal floral, ronce, des notes bacon grillées légères, pointe balsamique et fond moka. La finale est fraiche, tonique, à l'empreinte tanique caressante (pas la rigidité des 2005) et une belle persistance de cassis, de poivre note fraiche ronce, rafle, fond moka léger cuir. Excellent 93 (17+)

Amicalement, Matthieu