Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 7 mars 2015

Des roses pour la Saint Valentin, et de bien belles bouteilles

Bonjour à tous,

Cette année pour le traditionnel diner de la Saint-valentin, je suis sorti du traditionnel Chambolle Amoureuse ou du Saint-Amour de belle origine. Non, j'avais envie de rose, ça tombait bien, j'en avais en cave !

Coteaux du Languedoc, Domaine Peyre Rose Clos des Cistes 2002 : Très beau nez sur la viande rôti, pointe de cuir, de bacon grillé, note de cassis, de garrigue typé thym, de réglisse, fond fumé. La bouche est robuste, large, ample mais gardant de la finesse et de la précision, tanins denses soyeux finissant avec une petite pointe d'astringence encore, sur le cassis compoté, le pruneaux, pointe kirchée acceptable, note garrigue, réglisse et son baton, fond de cuir, de viande rôti, de bacon grillé, très classe. La finale est ample, large, puissante, mais gardant toujours de l'élégance, une pointe alcool quand même (sentie au réchauffement),  belle persistance de pruneaux, cassis compoté mais sans sensation trop sucré puis viande rôti, cuir, réglisse, et fond fumé. Excellent (94) 17,5. C'est quand même très bon, meilleur que syrah Leone qui m'avait moins convaincu mais bu plus jeune. Ce Clos des Cistes est plus élégant, moins puissant, très Cote Rôtie dans l'esprit mais sans le poivre (comparaison facile car la bouteille fut finie le lendemain en parallèle d'une cotre brune de Barge)

Côte Rôtie, Gilles Barge Côte Brune 2007 : Un nez marqué animal, viande fraiche, à l'ouverture, puis cassis, note de poivre sichuan, délicat et élégant, pointe violette, fond bacon, animal. La bouche est robuste, puissante, large, attaque aux tanins soyeux, denses, bien soutenus par la fraicheur, belle présence et bien équilibré, sur le cassis, le poivre, la réglisse et fond bacon grillé et animal. La finale est fraiche, puissante, pointe gourmandise cassis mûr, belle persistance de poivre, violette, fond fumé tabac, très classe, très beau vin. Excellent 94 (17,5)

Pomerol, Château Beauregard 2006 : Un nez très gourmand de fruit rouge, fraise mûr, note lacté chupa chups, grenadine, fond boisé fumé, grillé. La bouche est corpulente, large, tanins soyeux, structure droite, c''est équilibré, sapide, pas très ample mais très gourmand sur le fruit rouge mûr, fraise, chupa chups, fond boisé grillé fumé tabac blond. La finale qui garde le fraicheur, est gourmande et équilibrée, fraise yaourt ou chupa chups (crème chantilly aussi dû à la pointe de vanille), fond fumé grillé tabac blond. TB 90 (16).  C'est gourmand, typé "international" en ce qui me concerne mais pas très complexe.

Châteauneuf du Pape, Domaine Janasse Chaupin 1999 : Un nez séduisant, fin, de prune, note pruneaux, puis figue, pointe de cuir noble, fond léger garrigue frais puis cacao. La bouche est charpentée, large a l'attaque, puis de la fraicheur, et de la droiture qui donne de la profondeur, tanins ronds, denses, légère rigidité/sécheresse en fin de bouche, sur la prune et le pruneaux, note garrigue, fond cacao. La finale se présente avec un fond de fraicheur équilibrant, tonique, large, ample, belle persistance de fruit noir, pruneaux, note de cuir noble fond cacao. C'est très joli, meilleur que celle bue en 2007, l'évolution a apporté complexité et sagesse. Excellent 93 (17,5).

Vosne-Romanée, Domaine Rion 2010 : Un nez séduisant, classique du domaine, sur la groseille, note de ronce, bourgeon de cassis, pointe fleurie, fond boisé fumé classe. La bouche est corpulente, bien soutenue par une structure fraiche, tanins soyeux caressants à la vosne, pas super dense bien sûr, mais très équilibré sur la groseille, la ronce, le sureau, fond boisé fumé classe. La finale est fraiche, belle empreinte tanique, pointe amer et intéressante persistance de groseille, sureau, noyau, note ronce et bourgeon de cassis, fond fumé classe. Très bien fait, j'aime beaucoup ce style. TB+ 90+ (16-16,5).

Saint-Aubin, Domaine Langoureau En Remilly 2011 : Un nez hyper gourmand de fruit jaune mûr, pêche jaune, note florale typée aubépine, puis amande grillé, macadamia caramélisé, fond léger beurré brioche grillé. La bouche est ronde, ample, belle matière avec une pointe de gras mais bien équilibrée par la fraicheur, c'est gourmand, sapide sur le fruit jaune mûr, pointe acidulée, note aubépine, amande douce, fond léger beurrée puis macadamia caramélisé mais toujours en finesse. La finale est ronde, sexy, aguicheuse, très sapide sur le fruit jaune mûr, puis fraicheur citronnée, acidulée et belle persistance sur le fruit jaune, l'aubépine, l'amande douce, la macadamia caramélisé, fond léger beurrée brioche grillé. C'est vraiment très bon, hyper gourmand, un vin d'hédoniste. TB-Excellent 91 (16,5)

Amicalement, Matthieu