Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 15 février 2015

De belles expériences et un vin bouché à vis parti pour l'éternité

Bonjour à tous,

Quelques bouteilles dégustées ces derniers temps avant que le rhume ne revienne GRRRR !

Volnay Champans Voillot 2012 : Un nez superbe, gourmand, de fruit noir compoté, myrtille, note de ronce pour la fraicheur, d'épice varié, réglisse, poivre, fond délicatement boisé fumé. La bouche est charpentée, large, ample, tanins soyeux caressants, de la densité, de l'élégance, sapide sur le fruit noir compoté, myrtille, cassis, note épice réglisse, poivre, pointe ronce, noyau et fond léger fumé. La finale est pleine, large, soutenue par la fraicheur qui rend l'ensemble tonique, délicat, élégant  avec une belle persistance de fruit noir mûr, note ronce, noyau puis épice réglisse, poivre et fond léger fumé toasté classe. Encore une fois superbe Excellent 94-96 (17,5-18,5)

Marsannay Champs Salomon Bart 2009 : Un nez séducteur, classe de fruit noir mûr, note réglisse, épice, pointe ronce et noyau, fond fumé classe. La bouche est corpulente, dense, pleine, avec des tanins soyeux, c'est ample, large, sapide sur le fruit noir mûr, myrtille, note épice réglisse, poivre, pointe ronce et noyau, fond fumé grillé classe. La finale est pleine, large, dense, pointe fraicheur tonique très belle persistance de fruit noir, ronce, noyau, note épice et fond fumé. J'adore Excellent 93 (17) mieux que quelques crus très huppés bus il y a peu comme ce Clos de Beze Bouchard 2001 ou Latricières Trapet 04.

Riesling Schlossberg Mann 2008 : Un nez classe complexe, d'agrume mûr, mandarine, pointe exotique note florale acacia, mirabelle, fond terpénique type léger pétrole subtil. La bouche est ample à l'attaque, belle matière soyeuse, pointe gde ras, puis une grosse tension, c'est presque vif, mais très sapide sur la mirabelle, l'agrume, avec du confit (pointe sucré), tout en équilibre, assez aérien, note florale, tourbé, sous bois, fond léger pétrole et cire d'abeille très élégant, fin et délicat. La finale est vive, presque trop, ça part un peu dans tous les sens mais avec une belle persistance d'agrume confit, un cote citron doux, puis mirabelle, fleur et fond pétrole 17+. Le vin est laissé plusieurs jours vacuvinés au frigo. Ragouté après 4 jours, le vin est magnifique, il a gagné en harmonie, tout est fondu, c'est parfaitement intégré. Whaou 18. Bouteille a vis qu'il est urgent d'attendre !

Gevrey Chambertin Ostréa Trapet 1999 : Un nez toujours discret, évolué mais cette fois séduisant après 4H d'aération de cerise kirchées aux belles notes de cuir, un poil austère avec cette pointe encre, fond fumé. La bouche est charpentée, large, carrée, tanins ronds un peu rigide, dans une structure fraiche sur la cerise noire mûr, pointe kirche, note cuir évoluant encre, fond fumé. La finale est fraiche, empreinte tanique poudrant un peu, sur la cerise, un coté acidulé, note cuir encre et fond fumé. La meilleure des 3 dégustées et cette fois le vin s'exprime. B+ 87 (15)

Pinot Noir, Les Rocailles Ginglinger 2013 : Un nez friand de fruit rouge mûr, groseille, note de noyau de cerise, de ronce, léger épice réglisse, fond léger boisé fumé classe. La bouche est charpentée, structure droite bien enrobée de tanins soyeux, de la profondeur, sapide sur la groseille, la cerise, note ronce et sureau, pointe épice fond léger fumé. La finale ronde est fraiche avec une belle persistance de fruit rouge mûr, groseille, note ronce et sureau, noyau de cerise, fond épice réglisse et léger fumé. TB 89 (15,5)

Nuits Saint Georges Les Saints Georges Chicotot 1998 : Un nez de fruit noir aux accents kirchées, note de cuir classe, de champignon, mais aussi ronce et épice, fond fumé pointe moka. La bouche est charpentée, un peu de gaz ouverture, ample, tanins soyeux et pas si rigide pour un 98, large, sapide, puis de la fraicheur, assez marqué à l'ouverture qui va s'harmoniser, sur la cerise kirchées, note de cuir, de champignon de ronce, fond fumé. La finale est large, ample gourmande avec de la fraicheur, à l'empreinte tanique soyeuse douce souple (pas de rigidité) mais légèrement poudrante, très belle persistance de fruit noir et rouge macéré, champignon, cuir fond fumé et pointe moka. Excellent 93 (17,5)

Amicalement, Matthieu