Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 28 septembre 2014

Moi, j'aime les Rieslings de Michel

Bonjour à tous,

Moi, j'adore le Riesling. J'en bois beaucoup. Et donc j'en commande en nombre. Comme chaque année, en décembre, lors de ma visite Alsacienne, je fais le plein. J'avais donc rapporté ma cargaison de vins de Michel (Domaine Paul Ginglinger) car ses Rieslings 2012 m'avaient transporté. Mais une de ses cuvées n'était pas encore étiquetée, j'avais donc une autre livraison prévue. A peine rentré, je m'étais empressé de les re-gouter et devant une telle évidence, j'en ai profité pour en re-commander, histoire d'assurer une continuité de dégustation sur le long terme. J'ai enfin eu le temps d'aller les récupérer, et forcément, je n'ai pu résister à faire une dégustation comparative de ce fameux Pfersigberg décliné en 2 terroirs : Hertacker : "jeunes" vignes sur le haut du grand cru, donc plus frais et avec une composante gréseuse importante sur ce sol calcaire, Ortel : vielles vignes disposées plus bas sur le grand cru avec une orientation plus solaire, et un sol profond très calcaire.

Riesling Domaine Paul Ginglinger Pfersigberg Hertacker 2012 : Un nez fin, intense, expressif, quetsche, mirabelle, note agrume mûr, pointe florale, fond roche presque tourbé. La bouche est fraiche, délicate, ample, matière soyeuse, dense mais aérien, pointe de confit, beaucoup d'intensité aromatique, sur la quetsche, mirabelle, note agrume, mandarine, citron, chèvrefeuille et fond de roche et tourbe très classe. La finale est tendue, précise, profonde, cristalline, tout en force contenue et très belle persistance de mirabelle, quetsche, pointe exotique, note agrume mandarine et fond de roche et tourbe. Moi j'adore ce type de Riesling, en perpétuel sublimation entre la densité et l'évanescence tout au long de la dégustation avec une expression aromatique intense. Exceptionnel 95-98 (18-19)
Données "techniques" pour les amateurs : Alcool acquis (%) : 13,1 ; Sucre résiduel (g/l) : 5,9
Acidité totale (g H2SO4/l ) : 5

Riesling Domaine Paul Ginglinger Pfersigberg Ortel VV 2012 : Un nez précis, de belle intensité au fur et a mesure de l'aération, sur l'agrume, pamplemousse,  clémentine, note florale et touche épicée, avec un fond de roche silex et une pointe terpénique, cire d'abeille. La bouche est dense, grosse attaque qui emplit la bouche d'une matière soyeuse tout en restant précis, puis on ressent la puissance, la fraicheur, sur l'agrume, la mandarine, des notes florales, fleur d'oranger, chèvrefeuille, et un fond de roche et pointe terpénique, cire d'abeille. La finale est équilibrée entre fraicheur et puissance, bien enrobée avec une empreinte tactile suave, énorme potentiel car dense et précis, pointe amer classe et très belle persistance d'agrume, mandarine, pointe florale et fond de roche et terpénique. Très beau, impressionnant, plus puissant et concentré que Hertacker, beaucoup de fond, gros potentiel de garde. Exceptionnel 94-97 (18-19) mais j'ai un faible pour la délicatesse d'Hertacker !
Données "techniques" pour les amateurs : Alcool acquis (%) : 13,2 ; Sucre résiduel (g/l) : 3,3 Acidité totale (g H2SO4/l ) : 4,6

Au final, 2 très grandes réussites sur 2012. Pour ceux qui connaissent, je retrouve la même différence de style de vin que chez Buisson Charles entre Bouche Chères (Hertacker) et Goutte d'or (Ortel). En tout cas, pas questions de choisir, les 2 seront terribles !

Sinon dégusté ces dernières semaines issus de FAV Monop  :

Sancerre, Alphonse Mellot Moussières 2013 : Un nez typique de sauvignon mais dans un profil mûr, ou le fruit banc s'habille d'ananas, puis arrive le buis, l'acacia, fond cèdre presque menthol. La bouche est ronde à l'attaque puis grande fraicheur, droit, profond matière limite en maturité car un peu agressive mais belle aromatique, fruit blanc, pomme granny, note buis, acacia, pointe ananas, fond roche silex puis menthol. La finale est fraiche tonique belle persistance fruit blanc, acacia, buis, note presque menthol sur fond de roche, silex. B+ 88 (15)

Muscadet Sevre et Maine, Domaine de l'Ecu Gneiss 2012 : Un nez discret de poire, coing, des notes de foin, herbe sèche, pointe épice jaune, fond huitre iodée. La bouche est tendue, droite, belle matière suave puis fraicheur, sur le fruit jaune, mirabelle presque mais l'acidité, la fraicheur rappelle les notes de citron puis épice, fond herbe séchée, foin, roche. La finale est fraiche, dynamique, belle persistance de fruit jaune, herbe séchée, foin, fond roche iodée. Bien 87 (14,5)

Bandol, Domaine Hermitage 2010 : Un nez simple mais plaisant de fruit noir, note garrigue pointe orange sanguine, fond léger cacao. La bouche est charpentée, tanins soyeux, ample et rond, petit creux en attaque puis fruit noir, note de garrigue et fond cacao. La finale est équilibrée entre fraicheur et matière un poil rigide , persistance intéressante de fruit noir, garrigue, noyau et fond cacao. B 88 (15)

Amicalement, Matthieu


dimanche 21 septembre 2014

Reprise des dégustations du WE

Bonjour à tous,

Reprise d'une routine bienvenue avec de jolies bouteilles ouvertes pour accompagner nos repas du WE.

Meursault, Domaine Buisson Charles Tessons 2008 : Un nez typé fruit blanc, poire,  note florale fraiche, aubépine, fond brioche grillée. La bouche est suave, matière soyeuse, de la fraicheur, certes, c'est droit et tonique, de la profondeur, sur la poire, le fruit blanc puis l'amande grillée, l'aubépine, pointe sésame, fond brioche grillée léger beurrée. La finale est fraiche, un peu marquée, tonique, c'est droit avec une belle persistance de fruit blanc, note aubépine, amande grillée, pointe sésame, fond brioche grillée. TB-Excellent 91 (16,5)

Haut Médoc, Château La Lagune 1990 : Un nez subtil, complexe de cassis, puis fruit rouge léger confit, note de cuir, viande rôti, pointe encre graphite puis épice boite a cigare fond fumé tabac blond classe. La bouche est charpentée, profonde dés l'attaque, droite, fraiche, bien enrobée de tanins soyeux, pas d'une grande densité mais beaucoup d'élégance et de classe sur le fruit noir, cassis, puis rouge, note épice boite à cigare, pointe encre, graphite et fond fumé tabac blond. La finale est fraiche, tonique avec une pointe de gourmandise, fruit rouge mûr acidulé puis très belle persistance d'épice, boite à cigare et fond fumé tabac blond. J'adore ce style et décidément ce 90 est toujours aussi grand. Superbe 95 (18)

Pauillac, Château Clerc Milon 2005 : Un nez séduisant, typé pauillac, sur le cassis, note de cèdre, de graphite, puis épice boite à cigare, fond boisé toasté pointe vanille. La bouche est charpentée, classe, tonique, belle densité, de beaux tanins soyeux, c'est droit avec une joli profondeur sur le cassis, le cèdre, note boite à cigare, fond fumé toasté note vanille. La finale est fraiche, tonique profonde et une belle persistance dans un profil amer léger, classe sur le cassis, le cédre, la boute à cigare, le graphite fond toasté pointe vanillée. Excellent 91 (16,5)

Volnay, Santenots du Milieu Comte Lafon 2002 : Un nez séduisant, à point, de fruit noir mûr, cerise noire mûre, note champignons, cèpe, pointe réglisse presque menthol, fond amande moka et léger fumé. La bouche est large à l'attaque, avec des tanins soyeux pas très dense mais précis, de la fraicheur, ça devient droit, profond, plus un style long, sur la cerise mure, note épice réglisse, presque menthol, fond champignon, cèpe, léger cuir. La finale est fraiche, pointe acidulée, dynamique belle persistance fruit acidulé, champignon, typé cèpe, amande, et fond de cuir léger. Moins plein et dense, plus long, profond typé austère et moins complet qu'un champans. Excellent 92 (16,5+)

Amicalement, Matthieu

dimanche 14 septembre 2014

Autant les boire V2...

Bonjour,

La suite des dernières bouteilles dégustées a la santé d'Aurélien.

Riesling Eichberg Ginglinger 2008 : Un nez qui se marque de note d'évolution pétrolante sur l'agrume mûr, citron, mandarine, note forale et fond terpénique classe. La bouche est tendue mais belle matière ronde, dense, délicate, de la puissance en fond de bouche jusqu'à la finale fraiche tendue bien enrobée, fine et délicate, longue persistance d'agrume, mandarine, avec ce fond léger pétrole très classe. Excellent 93 (17)

Pessac-Léognan, Chateau Malartic Lagravière 2005 : Un nez discret de fruit noir mûr, petite note lactée framboise, puis vanille classe mais marqué, fond cacao et fumé. La bouche est charpentée, imposante, tanins soyeux, de la structure et de la fraicheur, fruit noir mûr, compoté, toujours marqué de note vanillé pointe lactée, fond cacao et fumé, sensation sucrée (vanille). La finale est fraiche, tonique, puissante avec une belle persistance de fruit noir compoté qui donne un coté gourmand avec les notes de vanille, pointe fraiche bourgeon de cassis, puis fond vanille, chocolat et fumé. Encore très marqué de l'élevage, classe mais un peu écrasant, très mûr, attention écœurement, mais beau potentiel, il faut que tout se fonde harmonieusement. TB+-Excellent 90-93 (16-17)

Chassagne Montrachet Dent de Chien Morey Coffinet 2008 : Un nez encore marqué de son élevage, puis poire, fruit blanc, note amande aubépine, noisette fraiche, fond boisé fumé pointe vanille. La bouche attaque droite, tendue, puis matière taffetas prend de l'ampleur, large mais avec une structure tendue qui donne de la profondeur sur le fruit blanc, la poire, note noisette grillée puis aubépine amande, pointe crayeuse, fond fumé sésame grillé. La finale est fraiche, puissante, ample, ça envoie sur le fruit blanc la poire, note sésame grillé, belle persistance pointe amer, aubépine, amande, craie et fond sésame grillé. Actuellement très démonstratif avec un élevage imposant, la structure promet de très belle chose quand l'ensemble sera fondu, mais a attendre franchement. Excellent 91-93+ (16,5-17,5)

Gigondas, Raspail Ay 98 : Un nez évolué, classe, de fruit noir mûr,  pruneaux, note de figue typé confiture, mais aussi d'encre, fond de cuir classe. La bouche est large, ample, charpentée, tanins soyeux mais un peu fluide, sur le fruit noir mûr, le pruneaux, note de cuir, pointe encre, fond léger fumé, sensation confit sucré. La finale est puissante, un peu fuyante et légèrement séchante, sur le fruit noir acidulé, le pruneaux, c'est gourmand du au sucre, persistance intéressante de pruneaux et cuir. Un profil typique 98 avec ce côté fluide, peu dense et donnant un coté fuyant regrettable. TB 90 (16)

 

Madiran, Château Bouscasse 2008 : Un nez encore marqué d'un élevage gourmand sur le fruit noir, cassis mûr, note orange sanguine, puis encre, graphite, et le boisé épice, vanille, fond moka fumé toasté. La bouche est charpentée avec de beaux tanins en attaque, soyeux mais finissant franchement plus rustique, un peu sec et encore astringent. La structure est fraiche, puissante, dense sur le cassis mûr, note fruit rouge acidulé, orange sanguine et vanille, pointe encre et graphite, fond toasté. La finale est fraiche, finissant acidulé sur le fruit noir puis rouge, note boisé épice vanille, pointe encre, graphite et fond moka toasté. TB 89 (15,5). Un Bouscasse encore jeune, qui ne ment pas avec ses origines et ça j'aime bien !

Lirac, Domaine de la Mordorée Dame rousse 2008 : Un nez gourmand, opulant ,de fruit noir mûr, figue séchées, pointe kirch et fond cacao. La bouche est ample, opulante, avec des tanins ronds assez volumineux manquant d'un peu de définition sur le fruit noir mûr, figue séché, et fond cacao,. La finale est puissante, aux accents kirchés voir alcool, et un fond cacao. B 87 (14,5)

Chapelle Chambertin, Rossignol Trapet 2007 : Un nez classe de pinot noble, groseille, avec sa pointe de maquereau, note de ronce, puis épice réglisse, sureau, fond fumé. La bouche est droite, tendue, profonde avec des tanins soyeux accompagnant cette profondeur, parfaitement enrobée, de l'élégance et de la tonicité, sur la groseille, puis la cassis, note de ronce, fond réglisse et fumé léger, classe. La finale est fraiche, profonde, bien enrobée, pointe gourmandise acidulée, et superbe persistance de groseille, fraise, pointe ronce, sur un fond réglisse et fumé. Excellent 93 (17)

Vosne Romanée, Domaine Rion 2008 : Un nez enjôleur entre fruit rouge et noir, de la ronce, groseille à maquereau, des notes boisées toastées très classe et une pointe fleurie, très élégante. La bouche est ample, fine et délicate, charnue certes, mais aux tanins soyeux, enrobant la belle fraicheur tonique sur le fruit rouge et noir, avec un côté acidulé offrant de la gourmandise, note floral et fond boisé toasté classe. La finale est fraiche, tonique, belle intensité aromatique sur les arômes du nez. Un très beau village, une grande réussite sur ce millésime qui se confirme pour cette 5eme bouteille. Excellent 91 (16,5)

Margaux, Château d'Issan 2004 : Un nez délicatement boisé toasté sur le fruit noir, note chocolat puis épice vanille, fond moka. La bouche est corpulente, ample, beaux tanins soyeux, de la structure et de l'harmonie sur le fruit noir mûr, note épice vanille et chocolat fond boisé bien intégré moka. La finale est fraiche, tonique, de très belle persistance sur fruit noir mûr, pointe de fruit rouge, fraise, des épices et un boisé toasté grillé pointe moka et vanille. TB+ Excellent 91 (16,5)

Châteauneuf du Pape, Domaine Janasse Chaupin 2004 : Un nez expressif mais harmonieux de prune, note de figue, pointe garrigue fond chocolat cacao. La bouche est large, ample, tanins soyeux gras et large, sur la prune, cerise kirchée, note garrigue, figue, des épices et fond cacao avec sa pointe amer classe et fraiche. La finale est large, puissante, grasse qui chauffe à l'aération sur la prune, la figue, note épice, garrigue et persistance de cacao avec son profil amer apportant de l'élégance. Plutôt classe et frais, un peu plus violent, certes car ça chauffe un peu mais cela reste équilibré, un beau vin Excellent 92 (17).

Amicalement, Matthieu

samedi 6 septembre 2014

Autant les boire tant qu'on en est capable... V1

Bonjour à tous

Après les évènements de cet été, j'ai encore moins de scrupule à ouvrir de belles bouteilles tellement tout peut aller vite, alors autant en profiter :-) !
Certaines bouteilles avant de partir mais ça ne change rien !

Vouvray, Chidaine les Argiles sec 2009 : Un nez expressif, gourmand, de fruit jaune, note de coing confit, de confiserie, pointe miel, fond terre, roche, craie. La bouche est ronde, ample à l'attaque puis de la profondeur, presque frais, belle matière suave, sur le fruit limite confit, pomme caramélisé, pointe miel, note fleurie patchouli épice, fond de roche et surtout crayeux. La finale est ample, ronde, en volume, pas de tension mais pas de mollesse, belle persistance de fruit jaune coing pointe confit et fond miel puis roche et craie. TB 88 (15). Cette bouteille un peu plus confit, pomme caramélisé, est un peu moins fraiche, équilibrée que les précédentes !

Châteauneuf du pape Guigal 2005 : Un nez de prune, de cassis, note animal/cuir marqué, fond cacao. La bouche est charpentée, puissante, tannins soyeux amples, de l'énergie, fraicheur, dans un juste équilibre, sur le cassis, la prune, la figue, note marqué animal, fond cacao épice réglisse. La finale est fraiche, tonique, puissante mais délié, fine, sur la prune, note garrigue puis épice, fond animal, et cacao. TB+-Excellent 91 (16,5) Un joli vin puissant mais juste et précis fin, bien sur des fajitas car il a du coffre.

Vougeot, Clerget Les Petits Vougeots 2006 : Un nez séduisant, friand, de fruit rouge mûr, cerise, note épice réglisse, pointe ronce fond fumé, léger moka. La bouche est charnue, ample, ronde tanins soyeux, densité moyenne, sapide sur le fruit rouge, cerise, pointe kirchée, note épice réglisse poivre, un peu de ronce, fond fumé. La finale est ronde ,chauffe un peu, un peu fluide/fuyante mais belle persistance de fruit rouge, cerise, pointe kirchée puis épice, réglisse et fond fumé ! TB 89 (15,5)

Sancerre, Henri Bourgeois Les Vignes Blanches 2002 : Un nez typique, très séduisant sur le citron, le fruit blanc mais surtout le buis,  note acacia, fond salin et un côté mentholé. La bouche est mûre et présente une matière suave, belle intensité, de la profondeur, de la tension superbement enrobée sur le citron, note de buis, d'acacia, fond salin, presque menthol. La finale est ronde, friande mais garde beaucoup de profondeur et très belle persistance de citron, de buis, d'acacia, fond salin roche et presque menthol. Excellent 92 (17) Très beau sauvignon mûr et frais, équilibré et gourmand...

Macon Pierreclos, Guffens Tris des hauts de Chavigne 2007 : Un nez appétant de fruit blanc mûr, note amande fraiche, noisette, puis aubépine fond très léger beurrée, gourmand, brioche, et pointe vanille. La bouche est ample et ronde dès l'attaque, matière soyeuse qui emplit la bouche tout en gardant de la fraicheur, sur le fruit blanc mûr, pointe miel, puis amande, aubépine, fond léger beurrée et brioche toasté. La finale est fraiche, tonique, gourmande fruit blanc mûr, puis amande grillée, des notes beurrées légères mais gourmandes, brioche dorée, et fond aubépine. Excellent 92 (17)

Gevrey-Chambertin, Rossignol Trapet Etelois 2007 : Un nez de belle intensité sur la cerise noire, cassis, note ronce, encre, bourgeon de cassis, fond fumé et cuir. La bouche est corpulente large, tanins soyeux enrobant la fraicheur, c'est profond et séduisant sur le fruit rouge cerise, puis cassis, note réglisse, ronce, cuir et fond léger fumé,. La finale est fraiche, pointe amer, tonique de l'équilibre, et un côté friand sur le fruit rouge, note cassis, réglisse, ronce, encre et fond fumé et cuir ,dans un profil amer classe TB-Excellent 91 (16,5)

Pomerol, Chateau Beauregard 2005 : Un nez encore un peu en dedans, fruit rouge mûr, puis noir, note lactée fraise des bois, pointe encre profonde, fond entre vanille et moka, cacao, tabac fumé,. La bouche est large en attaque, tanins soyeux, de la fraicheur, de l'énergie, ample et tonique, de la profondeur, sur le fruit rouge, note lactée, puis encre, pointe vanille et fond cacao, moka, fumé. La finale est tonique, fraiche, un peu austère encore mais profonde et très belle persistance de fruit noir mûr, note vanille, épice, puis encre, fond moka fumé. beau vin entre 2 eaux. TB-Excellent 90-91 (16-16,5)

Haut Medoc, Chateau La Lagune 2005 : Un  nez fin, délié, de cassis, encore marqué de son boisé toasté pointe vanille, des notes lactées, fruit rouge, fond tabac, toasté et fumé. La bouche est charpentée, fine, intense aux tanins soyeux et précis, sapide sur le fruit noir mûr, cassis, mûre, note un peu lacté fruit rouge, épice, fond tabac fumé toasté, de la profondeur, et de l'élégance tout en restant gourmand. La finale est fraiche, accroche encore un peu mais présente une belle persistance de fruit mûr, limite confit (ponte sucré), fruit noir, gelée de cassis, de mûre, note vanillée, fond tabac toasté. Beau vin pas encore fondue mais belle énergie. Excellent 91-93 (17)

Montlouis, Taille aux Loups Remus Plus 2010 : Un nez très séduisant, gourmand de pomme compoté, note beurre salée puis un cote floral, acacia sur un  fond mentholé, léger vanille. La bouche est ronde, ample à l'attaque puis ça s'étire, belle matière bien mûre enrobant la fraicheur, c'est sapide sur la pomme mûr, léger compoté, coing, note beurre salée, puis de craie, de roche crayeuse, fond entre menthol et épice vanille. La finale est fraiche, tonique, bien enrobée avec une pointe gourmande mûre et une belle persistance de pomme compoté, de fleur, note crayeuse et fond mentholé léger vanille. Excellent 92-94+ (17-18). Super vin qui m'a scotché mais je ne suis pas le seul, Nico S est resté aussi stupéfait...

Meursault, Buisson Charles VV 2008 : Un nez séduisant, classe, de fruit blanc, poire mûr, note amande, noisette, aubépine, pointe miel fond sésame et grillé, classe. La bouche est ample mais bien structurée par la fraicheur, de la profondeur, belle matière, pointe de gras gourmand, sur la poire, le fruit blanc, note aubépine, amande, fond léger sésame, fumé. La finale est fraiche ,tonique gourmande sur le fruit blanc mûr, pointe miel, puis aubépine, amande, note crayeuse et fond léger sésame et fumé. Un très beau village qui se confirme sur cette 2eme bouteille déjà irrésistible... TB+ 90

Amicalement, Matthieu