Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 31 août 2014

Des vacances, des séries partagées ! Puis orgie de vins grecs....

Bonjour à tous,

Ce CR est écrit en deux parties, car à peine rentré de vacance avant d'avoir eu le temps de finir d'écrire cet article, un évènement inattendu m'a envoyé à Athènes pour 15 jours ! Malheureusement, pas pour faire du tourisme, mais soutenir mon fils qui a eu un accident. L'occasion d'approfondir ma connaissance des vins grecs, quoique j'avais peu la tête à ça...

Retour de vacance et donc traditionnel CR des vins dégustés, pour les meilleurs, car cette année pas beaucoup de prises de notes ! Ceux qui ne sont pas commentés étaient très bons car je les ai immortalisé mais sans l'émotion qui me pousse à écrire... Les autres même pas pris en photos étaient bons pour la plus part sauf exceptions décevantes !


Tout d'abord une belle série en aveugle organisé pour des amis amateurs avec un exercice amusant : un vin qu'ils connaissent bien à 10 ans d'écart, il s'agissait du Claux de la Roche Buissières dégusté sur les millésimes 2012 (ceux qui le connaissent bien l'ont reconnu) et sur 2004 un peu plus tard dans la série, personne n'a reconnu le cru qui sur ce millésime était très agréable, fondu, les notes typées "bio" laissant place à une fruit plus mat certes, mais ajoutant les fines notes de cuir, de garrigue, figues séchées, pointe kirch.
Dans cette série, Lascombes 2004 a été parfait dans son rôle de Margaux plutôt moderne style, gourmand et élégant. L'australien Kilikanoon  Parable Shyraz 2005 a séduit de nombreuses personnes par son côté facile, gourmand, ample, un peu trop confit pour moi mais tellement sapide... Les Terres Sombres de Cuilleron 2008, très classique d'une belle Côte Rôtie ont rappelé à tous, la grande classe des Syrah Rhodaniennes.

Ensuite, au cours de notre traditionnel séjour en Dordogne, beaucoup de très belles choses.

Un très agréable coteaux Languedoc blanc de Rostaing (Puech Noble), un sauvignon Bergerac Chateau Cluzel L'envol 2010 de haute volée qui mérite reconnaissance. Dans la série des Alsace : Riesling Schlosberg Ste Catherine de Weinbach 2000, très 2000 assez rond, mais très beau, fondu, aérien, pétrolant avec classe. Le Gueberschwir de ZH 2010, simple mais franc et direct. Côté Loire, un Montlouis Taille aux Loups Remus Plus 2010 qui confirme sur cette 2eme bouteille, la très grande qualité de ce millésime, mûr tout en gardant fraicheur, classe, tonicité et une très belle sapidité. Enfin quelques grands vins :

Pauillac, Château Grand Puy Lacoste 1996 : Un nez encore jeune sur le cassis mûr, la myrtille, note graphite, poivron grillé léger, pointe encre, fond tabac blond, boite à cigare. La bouche est dense mais tanins soyeux amples, puissant mais avec élégance et distinction, sur le cassis mûr, le poivron rouge grillé, note épice, boite à cigare, fond tabac blond et fumé. La finale est parfaitement équilibrée entre fraicheur et puissance belle persistance sur les arômes du nez. Excellent 93 (17,5)

Bandol, Lafran Veyrolle Cuvée Spéciale 2004 : Un nez superbe, classe, de fruit noir mûr, note orange sanguine puis animal cuir léger, fond caco et fumé tabac. La bouche est profonde, tanins superbes, denses mais très classe, soyeux, de la fraicheur, sur le fruit noir mûr, mures, myrtilles, puis orange sanguine, épices, note encre, graphite, animal cuir et fond fumé. La finale est encore un peu astringente mais très classe et ample, de la profondeur, un côté aristocrate avec une très belle persistance de fruit noir mûr, orange sanguine, épice, note animal cuir puis tabac et fumé.


Et une très belle trilogie dont surtout une superbe Côte Rôtie, Côte Blonde de Rostaing 2004 : Un nez superbe complexe, fin et dense sur le cassis, le bacon grillé, petite note fleurie et fond épice poivre avec une pointe fumée. La bouche est taffetas, dense mais tellement fine et soyeuse, sur le cassis, la fleur, note épice poivre, réglisse et fond bacon grillé et fumé. La finale est fraiche délicate superbement enrobée avec une très belle persistance tout en douceur et délicatesse. Excellent + 95 (18)

Pour la suite, ce fut la Grèce, bien involontairement, mais contre mauvaise fortune bon cœur !
On dira qu'essentiellement, ce sont les vins blancs qui sont bons. Déjà connu par Serge L, les vins de Santorin du cépage Asserthyko sont très bons, voir excellents pour certains, alliant finesse et fraicheur, avec des airs de muscat et selon, des structures de chenins ou de sauvignon sancerrois. D'ailleurs, on trouve quelques Sauvignon en assemblage ou mono cépage de fort belle qualité. Pour les rouges, que ce soit en assemblage ou en 100%, les syrah, cabernets sauvignon et merlot ne sont pas aux tops ! Des vins assez bruts ou manque finesse, classe, et souvent sapidité.

Amicalement, Matthieu