Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 28 décembre 2014

Semaine de Noel et réveillon

Bonjour à tous,

Quelques vins dégustés pendant les fêtes. Même si mon angine m'a empêché de profiter pleinement de quelques uns de ces nectars !

Saint-Aubin Langoureau En Remilly 2008 : Un nez séduisant marqué par le grillé sur le fruit jaune, note amandes et crayeuse, fond fumé. La bouche est fraiche à l'attaque, mais avec une matière suave, ample, pointe de gras qui enrobe cette fraicheur marquée, sur le fruit jaune, la craie puis note grillée et fond fumé. La finale est fraiche presque vive, un coté acidulée sur le fruit jaune, note grillée puis amande et craie fond fumé. Comme d'habitude TB 89 (16)

Saint-Emilion, Chateau Grand Corbin Despagne 1982 : Un nez évolué, puissant, classe sur le cassis mûr, pointe pruneaux, note de cuir, de graphite, d'encre qui donne de la profondeur, fond fumé tabac blond. La bouche est charpentée aux tanins fondues, soyeux belle amplitude, sur le cassis mur, pointe pruneaux, limite sucré, note de cuir marqué, d'encre de graphite, fond tabac et fumé classe. La finale est ronde, un poil souple, sur le cassis mûr, presque confit, le cuir, l'encre, fond tabac blond fumé classe. C'est très bon surtout à l'ouverture après quelques heures le côté cuir, mais surtout encre, prend trop le dessus. Excellent 92 (17) sur les premières heures.

Côte Rôtie JM Stephan VV 2003 : Un nez marqué alcool, kirch sur le fruit rouge, note animal cuir, des notes orange sanguine, mais évoluant vers le vernis sur un fond chocolat. La bouche est charpentée, puissante, marquée alcool quand même, tanins soyeux en attaque mais ça finit presque trop souple, sur le fruit rouge confit la cerise, le kirch, ça fait sucré, finale qui reprend de l'assise presque de la fraicheur, grosse matière puissante et une persistance honnête mais sur le fruit rouge confit, sucré, des notes cerise kirchées, on sent l'alcool, pointe animal, cuir et fond cacao. B 87 (14,5) Sylvia dit cela lui évoque un chocolat Mon chéri.

Volnay VV Voillot 2012 : Un nez expressif de cerise, groseille, note sureau, pomme rouge, pointe ronce fond épice. La bouche est charnue, ample, large et pleine aux tanins soyeux, de la fraicheur, pointe amertume classe sur la cerise, la groseille, le sureau, note épice et fond de ronce. La finale est fraiche, tonique, persistance intéressante de cerise, de sureau, de groseille , pointe ronce fraiche et fond épice. TB 88 (15)

Châteauneuf du Pape Janasse Tradi 2004 : Un nez séduisant, fin pour un C9P, sur le fruit noir et rouge, pointe prune/pruneaux, note de figue, d'épice, léger cerise kirch fond cacao et léger cuir animal. La bouche est charpentée, ample, tanins soyeux enrobant une structure qui garde de la fraicheur, sur le cassis, note pruneaux, figue, cerise kirchée léger, fond cacao, pointe animale. La finale  est ample, du volume, puissant, un peu alcool quand même mais cela reste élégant sur le cassis, la cerise kirchée, note prune pruneaux et fond cacao. TB-Excellent 91 (16,5), la Janasse comme j'aime, Châteauneuf certes, mais gardant de l'élégance.

Chateaunuef du Pape, Janasse Chaupin 2005 : Un nez discret de figue, de prune, de sureau, note orange sanguine, épice, pointe garrigue, fond chocolat et pointe tabac, boite à cigare, discret mais complexe, élégant à l'ouverture. La bouche est robuste, large,  beaucoup de volume mais encore un peu ferme/serré, sur le cassis, fruit noir mûr, note sureau typé confiture, épice, pruneaux, fond chocalat/cacao. La finale est large, puissante, assez fraiche, tonique et persistance intéressante de fruit noir, sureau confit, note orange sanguine, épice, pointe d'encre qui donne de la profondeur et cacao évoluant tabac, boite à cigare assez classe. Excellent 91-93 A attendre (16,5-17,5) mais au réchauffement et après 3H, c'est autre chose de discret il passe à mutique, perd en complexité mais gagne en alcool, chaleur... a ce mome,nt là je repasse à 15 au mieux ! Donc à boire frais mais surtout attendre car il pourra être que mieux !

Moulis, Chateau Chasse Splean 2004 : Un nez séduisant de cassis sur des notes marquées de boisée vanillée, pointe cèdre, fond fumé. La bouche est charpentée, tanins ronds, c'est droit, un poil rigide mais bien équilibré, sur le cassis, note boisé lègère vanille, puis cédre insistant qui donne la fraicheur. La finale est fraiche, tonique persistance honnête de cassis, de boise léger vanille, de cèdre digeste, séduisant, bien fait. TB 88 (15,5)

Pour le réveillon avec un début d'angine qui a limité tout de même mon ressenti !

Sancerre, Vincent Pinard Clémence 2013 : Un nez fin, précis, de fruit blanc, note de citron, puis acacia, buis,  pointe agrume, fond de roche et sous-bois, tout ce que j'aime, équilibre, harmonie, complexité. La bouche est droite, tendue, salivante, belle matière suave sur le citron, le fruit blanc, note de buis, d'acacia typique et fond de roche, de sous bois. La finale est tendue, longue, dynamique sur le citron, puis les notes végétales nobles de buis, d'acacia sur un fond de roche, léger crayeux dans une persistance intéressante. TB-Excellent 90-92 (16-16,5)

Chassagne-Montrachet Blanchot Dessus Morey Coffinet 2008 : Un nez de poire, fruit blanc, note d'amande, d'aubépine, fond léger fumé brioche pointe crayeuse. La bouche est ample a l 'attaque, grosse matière ronde bien enrobante, dense, puis de la fraicheur, ça se tend, sur la poire, la pomme, note amande, noisette, aubépine, et fond brioche grillé, beurre léger. La finale est tendue, droite, puissante, ample, gardant de la finesse malgré une concentration importante, longue persistance de citron puis pomme, poire, note noisette, fond léger beurré brioche très classe. Excellent 93 (17+)

Hermitage Guigal 96 : Un nez classe, fin, typé pointu frais, de cassis, note fruit rouge cerise, pointe poivre puis bacon, fond de cuir classe. La bouche est corpulente, fine, structure droite, longue, c'est tendue, frais, profond, sapide sur le fruit rouge tout juste mure, note bacon pointe poivre et fond cuir. La finale est fraiche presque vive, sur le fruit rouge frais, note de poivre, de bacon et fond classe de cuir. Un vin tendu dans un profil typé austère Excellent 92 (16,5)

Le lendemain :

Meursault Charmes BC 2006 : Un nez pur marqué de fruit blanc, poire william, note fleuries superbes, aubépine, une pointe oxydée très légère de fruit exotique, pomme, olive (j'y suis très sensible), sur un fond discret plus classique d'amande grillé, de brioche doré, de beurre. La bouche ample, est ronde, matière suave, qui garde de la tenue, et un naturel confondant (pas de gras, de boisé, de grillé...) sur le fruit blanc, poire, note aubépine, pointe sésame, fond léger fumé, brioche grillé. La finale est droite mais au toucher rond, ample, de la puissance, belle persistance de fruit blanc, de fleur typé aubépine, d'amande, de noisette sur un fond pointe sésame, brioche grillé. Excellent 92 (17)

Clos Saint Denis Castagnier 2006 : Un nez encore discret mais élégant de cerise noire, note de ronce, de sureau fond fumé classe. La bouche est charpentée, large, puissante, tanins soyeux, c'est équilibré sur la cerise, la ronce, le sureau, pointe encre et un fond léger fumé. La finale est fraiche, tonique, belle persistance de cerise, ronce, et fond fumé. Pas très expressif ni complexe, a attendre encore que le vin se détende. Excellent 92 (17)

Il est temps que cette angine passe pour profiter pleinement de l'enterrement en grande pompe de cette année 2014 qui restera en mémoire mais pas pour de bonnes raisons.

Joyeuses fêtes à tous, Matthieu