Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

mercredi 24 décembre 2014

Avant les fêtes, et pour mettre fin à mon célibat officiel

Bonjour à tous,

Dègusté en décembre avant les fêtes :

Nuits Saint Georges, Les Vaucrains Chicotot 2000 : Un nez classe, évolué, gourmand, fruit noir mure, note d'encre qui donne de la profondeur, du cuir pointe champignon sous-bois sur un fond moka fumé. La bouche est corpulente, large à l'attaque, tanins soyeux, une pointe de gaz qui apporte de la fraicheur, sur le fruit noir mûr, pointe confite, note encre, épice fond de cuir et fumée. La finale à l'empreinte tanique légèrement accrocheuse, est ample, large gourmande sur le fruit noir mur, encre, cuir, sous bois et fond fume et moka léger. Excellent 92 (16,5)

Beaune, Les Vignes Franches Rebourgeon Mure 2011 : Un nez frais de cerise, pointe griotte, groseille, note ronce et sureau, fond typé cacao épice. La bouche est charnue (pas très dense), ample, large tanins soyeux, c'est très friand sur la aérise, le fruit rouge, puis note fraiche de sureau, ronce et fond noyau de cerise, moins cacao qu'au nez. La finale est équilibrée, pointe fraicheur, tonique, pleine,  persistance honnête de fruit rouge et noir, note noyau de cerise, griotte, sureau et fond type cacao. TB 87 (15)

Châteauneuf du Pape, Pierre Usseglio 2007 : Un nez pruneaux, côte confit, note alcool, puis figue, fond cacao chocolat. La bouche est large opulente, tanins soyeux bien tapissant, sur le pruneaux, le fruit noir confituré, note épice mais aussi alcool kirch, de la puissance aromatique en particulier. La finale opulente est puissante, confite, sensation sucrée marquée, sur le pruneaux, la figue confite, la cerise kirchée, puis de joli note fumé, tabac comme à 20 ans d'age  sur un fond cacao (too much pour moi, pas mon style). AB 84 (14)

Vosne Romanée Rion 2011 : Un nez gourmand de fruit rouge mûr, note ronce et fond fumé boisé, pas très complexe mais classe,. La bouche est charnue, large, tanins soyeux (pas très dense) dans une structure fraiche, avec une belle gourmandise, sur le fruit noir mûr, d'épice, note ronce, fond boisé classe fumé. La finale présente une pointe de fraicheur tonique et une belle persistance de fruit noir et rouge mûr, friand, note ronce, épice et fond fumé. J'aime beaucoup, TB 90 (16).

Saint-Julien Chateau Gloria 2005 : Un nez encore discret (3H ouverture),  de fruit noir mûr, note élevage vanille et épice, du bourgeon de cassis, encre qui apporte la profondeur,  pointe lactée, fond fumé tabac. La bouche est charpentée, tanins soyeux, structure fraiche encore un peu en dedans tant pour la matière, que l'aromatique, sur le fruit noir mûr, le pruneau, les épices, note vanille, mais aussi bourgeon de cassis/poivron grillé frais sur un fond boisé élégant entre vanille et fumé. La finale est fraiche, tonique sur le fruit noir mûr, note épice puis cacao, vanille et fond entre cacao amer et fumé tabac. TB 89 (15,5)

Volnay Santenots du Milieu Mikulski 2009 : Un nez discret aux aromes assez mûr mais fin de prune, de cassis, une pointe bourgeon de cassis qui donne de la fraicheur, du sureau, légère note kirch alcool, fond tirant vers le cacao. La bouche est charpentée, droite, profonde, tout en longeur, très santenots, presque austère, tanins ronds fins, sur la prune, le cassis, puis bourgeon de cassis, note ronce, rafle, pointe épice et fond cacao. La finale est ronde, ample pointe gourmandise acidulé, sur le cassis, puis sureau, note prune, bourgeon de cassis, rafle et fond cacao, persistance honnête. A attendre TB 89+ (16+)

Madiran, Chateau Montus 2008 : Un nez séduisant "moderne" de fruit rouge, note élevage épice, vanille, pointe profonde encre, graphite, fond boisé fumé. La bouche est puissante, charpentée voir robuste, mais avec de la fraîcheur qui allège une matière dense aux tanins soyeux presque velours en attaque puis légèrement accrochant à l'aération, sur le coulis de fruit rouge, note épice vanille, pointe fraiche végétale bourgeon de cassis, fond épice et fumé. La finale est fraiche, tonique, sur le fruit rouge pointe acidulé et alcool mais bien enrobée par la matière, persistance honnête de coulis de fruit rouge avec sa pointe acidulé, note de vanille, d'épice, toujours ce fond frais végétal aui allège typé bourgeon de cassis, et fond boisé fumé avec les épices. Pas très complexe, peu terroiriste à part les tanins, mais tellement friand et bien fait, en aveugle un pomerol puissant, un Saint Emilion... Moi j'aime beaucoup même si la typicité n'est pas la maitre sensation. TB 89 (15,5)

Muscat, Paul Ginglinger Cuvee Caroline 2012 : Un nez expressif, fin, sur la fleur blanche, l'aubépine, note presque menthol, bergamote, fond fruit exotique passion, goyave. La bouche est ronde mais fine, belle précision, c'est droit en structure mais ample et bien enrobant sans aucune mollesse, sur la fleur blanche, note minérale avec un fond de fruit exotique type passion, très joli car séduisant tout en gardant finesse et délicatesse, ça fait sec même si on imagine un peu de sucre 7-10 Gr (en fait 4 après consultation du site). La finale est ronde, séduisante, gardant délicatesse et tonicité et belle persistance sur la fleur blanche, l'aubépine, note minérale silex roche, fond fruit passion. TB+ 90+ (16+)

Riesling, Schlossberg Sainte Catherine Weinbach 2012 : Un  nez marqué de fine note terpénique sur le fruit blanc, l'agrume, note gourmande de miel, puis florale et fond de roche. La bouche attaque ronde puis grosse fraicheur qui tend le vin, bien enrobée par une matière dense, suave qui enrobe cette structure bien vive, sur l'agrume, puis fruit blanc, note florale et fond terpénique presque pétrolant déjà. La finale est fraiche, dense, tonique et très belle persistance d'agrume, citron, pointe gourmande miel qui donne une sensation un peu sucré, sur un fond terpénique et roche presque salin. Excellent 93-95 (17-18).

Chambolle Musigny Les Veroilles Bart 2012 : Un nez fin de groseille, cassis, note épice puis ronce, rafle, fond encore marqué élevage entre cacao, fumé,  pointe caramel. La bouche est corpulente, fine, dense de beaux tanins, fins, précis et soyeux, de la fraicheur qui donne un peu de profondeur, sur la groseille, la rafle ronce, note épice réglisse, sureau et fond léger caramel et cacao car une pointe amertume. La finale est fraiche, tonique, pleine, très belle persistance de groseille, de sureau, note ronce rafle et fond encore un peu marqué caramel. Excellent 91-93 (16,5-17,5).

Et enfin, à grand moment, grand vin ! Chambolle Musigny Les Amoureuses Groffier 2003 :
Un nez délicieusement capiteux, gourmand, de fruit noir mûr, coulis de fruit rouge et noir, note fraiche ronce, rafle, puis épice, pointe florale fond léger fumé et cuir/animal. La bouche est corpulente, ample, très sapide sur le coulis fruit rouge mûr, léger confit, tanins soyeux un peu lâche pour être tatillon mais la structure tient l'ensemble, et conserve la délicatesse et l'élégance du cru, note... ronce fraiche, mais aussi fleurie, épice, fond léger cuir classe. La finale est ample, style queue de paon, large sur la matière, très belle persistance gourmande de coulis de fruit rouge et noir mûr, note épice puis ronce rafle et fond fumé cuir. Exceptionnel 95 (18). Très gourmand, très sapide, un peu confit, certes, mais toujours élégant, parfait pour mettre fin à 46 ans de célibat, l'occasion idéale ! 

Amicalement, Matthieu