Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 28 septembre 2014

Moi, j'aime les Rieslings de Michel

Bonjour à tous,

Moi, j'adore le Riesling. J'en bois beaucoup. Et donc j'en commande en nombre. Comme chaque année, en décembre, lors de ma visite Alsacienne, je fais le plein. J'avais donc rapporté ma cargaison de vins de Michel (Domaine Paul Ginglinger) car ses Rieslings 2012 m'avaient transporté. Mais une de ses cuvées n'était pas encore étiquetée, j'avais donc une autre livraison prévue. A peine rentré, je m'étais empressé de les re-gouter et devant une telle évidence, j'en ai profité pour en re-commander, histoire d'assurer une continuité de dégustation sur le long terme. J'ai enfin eu le temps d'aller les récupérer, et forcément, je n'ai pu résister à faire une dégustation comparative de ce fameux Pfersigberg décliné en 2 terroirs : Hertacker : "jeunes" vignes sur le haut du grand cru, donc plus frais et avec une composante gréseuse importante sur ce sol calcaire, Ortel : vielles vignes disposées plus bas sur le grand cru avec une orientation plus solaire, et un sol profond très calcaire.

Riesling Domaine Paul Ginglinger Pfersigberg Hertacker 2012 : Un nez fin, intense, expressif, quetsche, mirabelle, note agrume mûr, pointe florale, fond roche presque tourbé. La bouche est fraiche, délicate, ample, matière soyeuse, dense mais aérien, pointe de confit, beaucoup d'intensité aromatique, sur la quetsche, mirabelle, note agrume, mandarine, citron, chèvrefeuille et fond de roche et tourbe très classe. La finale est tendue, précise, profonde, cristalline, tout en force contenue et très belle persistance de mirabelle, quetsche, pointe exotique, note agrume mandarine et fond de roche et tourbe. Moi j'adore ce type de Riesling, en perpétuel sublimation entre la densité et l'évanescence tout au long de la dégustation avec une expression aromatique intense. Exceptionnel 95-98 (18-19)
Données "techniques" pour les amateurs : Alcool acquis (%) : 13,1 ; Sucre résiduel (g/l) : 5,9
Acidité totale (g H2SO4/l ) : 5

Riesling Domaine Paul Ginglinger Pfersigberg Ortel VV 2012 : Un nez précis, de belle intensité au fur et a mesure de l'aération, sur l'agrume, pamplemousse,  clémentine, note florale et touche épicée, avec un fond de roche silex et une pointe terpénique, cire d'abeille. La bouche est dense, grosse attaque qui emplit la bouche d'une matière soyeuse tout en restant précis, puis on ressent la puissance, la fraicheur, sur l'agrume, la mandarine, des notes florales, fleur d'oranger, chèvrefeuille, et un fond de roche et pointe terpénique, cire d'abeille. La finale est équilibrée entre fraicheur et puissance, bien enrobée avec une empreinte tactile suave, énorme potentiel car dense et précis, pointe amer classe et très belle persistance d'agrume, mandarine, pointe florale et fond de roche et terpénique. Très beau, impressionnant, plus puissant et concentré que Hertacker, beaucoup de fond, gros potentiel de garde. Exceptionnel 94-97 (18-19) mais j'ai un faible pour la délicatesse d'Hertacker !
Données "techniques" pour les amateurs : Alcool acquis (%) : 13,2 ; Sucre résiduel (g/l) : 3,3 Acidité totale (g H2SO4/l ) : 4,6

Au final, 2 très grandes réussites sur 2012. Pour ceux qui connaissent, je retrouve la même différence de style de vin que chez Buisson Charles entre Bouche Chères (Hertacker) et Goutte d'or (Ortel). En tout cas, pas questions de choisir, les 2 seront terribles !

Sinon dégusté ces dernières semaines issus de FAV Monop  :

Sancerre, Alphonse Mellot Moussières 2013 : Un nez typique de sauvignon mais dans un profil mûr, ou le fruit banc s'habille d'ananas, puis arrive le buis, l'acacia, fond cèdre presque menthol. La bouche est ronde à l'attaque puis grande fraicheur, droit, profond matière limite en maturité car un peu agressive mais belle aromatique, fruit blanc, pomme granny, note buis, acacia, pointe ananas, fond roche silex puis menthol. La finale est fraiche tonique belle persistance fruit blanc, acacia, buis, note presque menthol sur fond de roche, silex. B+ 88 (15)

Muscadet Sevre et Maine, Domaine de l'Ecu Gneiss 2012 : Un nez discret de poire, coing, des notes de foin, herbe sèche, pointe épice jaune, fond huitre iodée. La bouche est tendue, droite, belle matière suave puis fraicheur, sur le fruit jaune, mirabelle presque mais l'acidité, la fraicheur rappelle les notes de citron puis épice, fond herbe séchée, foin, roche. La finale est fraiche, dynamique, belle persistance de fruit jaune, herbe séchée, foin, fond roche iodée. Bien 87 (14,5)

Bandol, Domaine Hermitage 2010 : Un nez simple mais plaisant de fruit noir, note garrigue pointe orange sanguine, fond léger cacao. La bouche est charpentée, tanins soyeux, ample et rond, petit creux en attaque puis fruit noir, note de garrigue et fond cacao. La finale est équilibrée entre fraicheur et matière un poil rigide , persistance intéressante de fruit noir, garrigue, noyau et fond cacao. B 88 (15)

Amicalement, Matthieu