Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 28 juin 2014

Que de bons vins dégustés depuis 3 semaines

Bonjour à tous,

Beaucoup d'activité ces derniers temps, même pas eu 5 minutes pour commenter quelques très jolis vins dégustés entre les superbes spectacles de fin d'année des enfants, les matches de la CM, les WE campagnards... Enfin un peu de calme et donc de volupté :

Chambolle Musigny Amiot Servelle 2005 : Un nez typique de groseille, pointe maquereau, note ronce, fond fumé. La bouche est corpulente aux tanins soyeux, beaucoup d'énergie, tendue mais bien enrobée, large, de la puissance et de la finesse, sur la groseille, note ronce, bourgeon de cassis, fond fumé. La finale est fraiche, puissante, tonique avec une belle persistance de groseille, note ronce, groseille à maquereau et fond fumé. Un Chambolle à la Christian ! TB 89 (15,5)

Saint Emilion, Château Tertre Daugay 2005 : Un nez de fruit rouge mûr, note léger lacté de fraise, puis épice, vanille, fond boisé moka léger. La bouche est dense, tanins encore un peu sec et astringent, ample avec de la tension, de l'énergie, sur le fraise des bois, note lactée, pointes mûres, des épices, vanilles, fond moka léger. La finale est fraiche, encore sèche, belle persistance, gourmande de fruit rouge mûr, note sureau, mûres, pointe vanille, fond moka et fumé. Joli vin, encore strict et aux tanins rigides légèrement astringents voir secs. A attendre. TB 90 (16-16,5).

Sancerre, Mellot Generation XIX blanc 2007 : Nez très mûr, peu variétal, j'aurai dit chenin, pomme caramélisé, note miel, fond épice typé vanille. La bouche est large, matière soyeuse, puis tension et fraicheur bien enrobé, l'aspect variétal se fait plus jour, entre miel et pomme caramélisé, note de buis, fond épice vanille qui évolue vers pamplemousse, l'acacia. La finale est fraiche, belle persistance de fruit jaune mûr, miellé au départ puis amer, pamplemousse, épice vanille et fin de buis plus typique. Un vin étonnant pour son appellation, plutôt pas mal... TB 90 (16)

Chapelle Chambertin, Rossignol Trapet 2008 : Un nez séduisant, fin, de cassis, note réglisse, puis ronce, sous-bois, fond fumé classe. La bouche est tendue, matière peu dense mais soyeuse, enrobant juste la fraicheur, de la profondeur, sapide sur le fruit rouge groseille, framboise, puis épice, légère réglisse et surtout ronce sous bois, fond clase fumé. La finale est fraiche, bien enrobée, belle persistance de fruit rouge, ronce, bourgeon de cassis, note réglisse et fond fumé classe, un beau vin dans un millésime difficile. Excellent 93 (17)

Chambolle Musigy, Amiot Servelle Bas Doix 2008 : Un nez de framboise, note leger lacté fraise au lait, puis ronce, végétal bourgeon de cassis, fond léger fumé. La bouche est charnue, ample, large, tanins ronds, de la fraicheur, c'est clair, matière assez light, mais qui enrobe suffisamment, sur la framboise, note bourgeon de cassis, ronce, fond léger fumé. La finale est fraiche, tendue, framboise, groseille, note léger lacté, puis ronce, sureau et fond léger fumé. Joli vin dans le contexte du millésime, aromatiquement friand mais structurellement léger. B+ 87 (15)

Meursault, Henri Germain Limozin 2008 : Un nez classe, pure, précis, (pas de reduc pour une fois), poire, fruit blanc, note marquée aubépine, amande douce, pointe beurre frais, fond léger fumé grillé. La bouche est ronde, attaque superbe, équilibre entre matière soyeuse enrobant une jolie fraicheur, et profondeur, c'est rond, tonique, sur la poire, l'aubépine, l'amande douce, pointe noisette fraiche, fond léger fumé puis crayeux. La finale est fraiche mais bien équilibrée par la matière soyeuse, touche de gras et belle persistance de fruit blanc, d'amande, d'aubépine, fond léger fumé grillé et retour crayeux. Super pour un village ! Excellent 92 (16,5)


Saint-Estèphe, Château Lafont Rochet 2004 : Un nez entre 2 eaux, de fruit rouge mûr, note sureau, pruneaux, pointe fraiche poivron grillé, fond léger animal. La bouche est charpentée aux tanins ronds mais encore un peu saillants, droits avec une pointe de frais, un peu rustique, sur le fruit rouge mûr, note fruit noir, limite pruneaux, fond animal amande grillé. La finale est encore un peu sauvage, fraiche, de belle persistance, sur le fruit rouge et noir mûr, note poivron grillé, encre, fond léger animal amande grillé et fumé. Un vin intéressant assez sauvage, encore un peu brut, à attendre, pas très complexe mais avec une vrai personnalité. TB 90 (16)

Pinot Gris, Eichberg Ginglinger 2009 : Un nez assez discret d'orange confite, de coing, note florale, fond tourbé. La bouche est large, ample, matière rondelette, style demi-sec, sur le coing rôti, l'orange confite, pointe florale, fond léger tourbé. La finale est ronde qui reprend de la vivacité donnant de la tonicité sur le coing rôti, l'orange confite, note fleur d'oranger, fond léger tourbé. Bon vin dans son style. B+ 87 (15)

Vosne Romanée Domaine Rion 2008 : Un nez très séduisant, explosant de fruit rouge, framboise, groseille, puis sureau, cassis, note fraiche de ronce, fond fumé classe. La bouche est corpulente, ample, tanins soyeux, fond frais mais très bien enrobé (2008?), très sapide sur le fruit rouge, friand, groseille, framboise, puis ronce, sous-bois, fond classe fumé pointe réglisse. La finale est fraiche (2008!) tonique et très belle persistance de fruit rouge, framboise, groseille, puis ronce pointe réglisse, fond fumé. Décidément ces 2008 chez Rion sont superbes ! Une belle vinif ;-) Excellent 91 (16,5)

Amicalement, Matthieu