Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 6 avril 2014

Dégustés ces derniers temps

Bonjour,

Quelques bouteilles dégustées ces dernières semaines.

Riesling, Sommerberg Oriel 2007 : Un nez expressif d'agrume mûr, pamplemousse, note encaustique, d'acacia, note miel, fond léger pétrole. La bouche est ample, du volume, grosse matière dense et ronde à l'attaque soutenue par une jolie fraicheur qui allonge la bouche sur l'agrume mûr, le pamplemousse, l'acacia, note miel du à une petite sucrosité (5-10gr ?), fond encaustique et terpène. La finale est ronde, soutenue par l'acidité qui donne une jolie persistance d'agrume mûr, pamplemousse, floral acacia, encaustique, terpénique, et fond de miel. TB+ 90 (16)

Pessac Léognan, Château Malartic Lagravière Blanc 2007 : Un nez classique de sauvignon bordelais, fruit jaune,  coing, pamplemousse, note ananas, puis léger buis, pointe épice, fond beurrée amande et pin des landes. La bouche est ronde, belle matière soyeuse au toucher gras, dense et délicat dans une structure droite sur le fruit jaune, pamplemousse pour le profil un peu amer, l'ananas, note amande, épice et buis fond beurrée. La finale  est fraiche, tonique, bien enrobée par le gras, belle persistance d'ananas, de buis avec un fond beurrée puis épicé boisé vanille et pointe caramel. Excellent 92 (16,5)

Haut-Medoc, Château la Lagune 1986 : Un nez a maturité de fruit noir mûr, cassis et son bourgeon, note encre, graphite puis boite a cigare, épice, fond tabac blond, fumé. La bouche est charpentée, tanins soyeux mais pas trop rigide, de la profondeur dans un style plutôt austère, sur le fruit noir, la mûre, note encre, graphite puis tabac blond, boite à cigare et épice, fond cuir et fumé. La finale est ronde, fraiche, tonique, belle persistance de fruit noir mûr, mûres, cassis, pointe bourgeon de cassis, encre, fond fumé et tabac blond puis cuir. Un beau bordeaux classique arrivé à maturité. Excellent 92 (17)

Haut-Médoc, Chateau Sociando Mallet 2003 : une fois de plus, un nez super séduisant de cassis mûr, fruit noir compoté, note épice, pointe poivron rouge grillé, fond fumé toasté légère pointe vanille gourmande. La bouche est charpentée, large, ample, tanins soyeux, sapide sur le fruit noir mûr, liqueur de cassis, note épice, réglisse, mais aussi poivron rouge grillé, fond fumé toasté grillé, gourmand. La finale est ample, typé queue de paon, qui garde de la tonicité, belle persistance de fruit noir compoté, de réglisse, de poivron grillé fond fumé toasté. C'est cohérent de bout en bout et c'est très beau. Excellent 93 (17,5).

Saint-Joseph, Guigal Lieux-dit 2010 : Un  nez encore marqué d'un boisé moka vanille caramel prégnant, dominant le cassis, la liqueur de cassis, note poivre et violette, fond bacon grillé et donc moka vanille. La bouche est corpulente, large, ample, tanins superbes soyeux, fins et précis, sur le cassis, note confite, note de vanille, poivre, fond moka et bacon grillé. La finale est fraiche, tonique, puissante sur le cassis, la liqueur de cassis, le moka, la vanille, note de poivre, fond bacon grillé. Encore marqué de son élevage, donc très fardé, un beau vin si le maquillage disparaît ! TB 88-90 (15-16)

Gigondas, Guigal 2010 : Un nez marqué assez animal, puis du fruit, des épices, des notes de garrigue et fond aminal/boisé. La bouche est charpentée, pleine, dense, tanins soyeux, dans une structure fraiche, belle, équilibrée sur le fruit noir, figue, prune, note garrigue, épice et fond léger boisé et animal. La finale est fraiche, tonique, belle persistance de fruit noir mûr, note garrigue, épice et fond animal. A nouveau super, Excellent 91 (16,5)

Coteaux du Languedoc, Domaine Montcalmes 2008 : A l'ouverture, nez de fruit noir, note marqué animal, viande fraiche, puis épice, fond garrigue léger boisé toasté et moka. La bouche est corpulente, ample, pas très dense mais précise et équilibrée avec de beaux tanins soyeux, aromatiquement, on reste sur le fruit noir, note animal viande fraiche, épice, grenadine et fond moka pointe vanille. La finale est ronde, équilibrée, un poil souple, pas très dense mais belle persistance de fruit noir mûr, puis grenadine, épice, toujours ces notes animales et fond moka. Le soir Après 6H à l'air : les notes animales ont disparues, laissant place à un fond moka plus marqué, voir caramel popcorn mais cela reste une note et pas un arome dominant. TB 90 (16)

Sancerre, Gerard Boulay Clos de Beaujeu 2012 : Après 12H d'ouverture, un nez expressif, fin, de fruit jaune mûr, ananas marqué, note fraiche de buis, de chèvrefeuille, fond presque menthol, pointe roche, silex. La bouche est ronde, tendue a l'attaque, matière douce, fine, cristalline, précise, mais bien soyeuse, sur l'ananas, puis le chèvrefeuille, l'agrume doux, de la profondeur aussi, fond roche, craie, très bien construit. La finale est ample, fine et délicate, bien tendue mais bien enrobée aussi, belle persistance de fruit jaune mûr, ananas puis la fraicheur de citron, chèvrefeuille, fond de silex, craie. Un vin assez intellectuel tout en offrant beaucoup de séduction mais la complexité se devine aujourd'hui ! Excellent 93-95 (17-18)

Riesling, Ginglinger Drei Exa 2012 : Un nez séduisant d'agrume mûr, pointe miel, puis pamplemousse confit, note florale, orange confite, fond pierre silex. La bouche est ronde à l'attaque puis ça se tend, c'est frais, profond, long sur le pamplemousse, le citron confit, note florale, fond pierre, silex, roche. La finale est fraiche, tendue, sur le citron, le pamplemousse, pointe fleurie et miel, fond roche. TB 90 (16) et décidément ce millésime 2012 est bien beau en Alsace !

Bourgogne, Groffier Passetougrain 2009 : Un nez marqué animal à l'ouverture puis après 4H, fruit rouge, toujours ces notes animales choux (réduction) qui dominent, note fraiches, ronce, un côté bonbon anglais et fruit rouge, fond amande. La bouche est charnue, ample, large, mûre, belle densité de tanins soyeux, sur le fruit rouge mûr, toujours ces notes animales /choux, mais aussi épice, ronce, fond amande grillé. La finale gourmande, large, est ample sur le fruit mûr, les épices et un fond marqué animal. Un profil assez sauvage, TB 87 (15)

Volnay Santenots Buisson Charles 2005 : Un nez waouh à l'ouverture, complexe, expressif, de fruit rouge mûr, cerise burlat, pointe kirchée, note épice patchouli, souk, pointe de frais ronce et fond amande grillé puis léger fumé. La bouche est ample, large, sapide, fruit rouge mûr, cerise, pointe grenadine, des tanins soyeux, précis, délicat, un côté juteux, c'est tonique, note épice, patchouli, fond amande grillé. La finale est fraiche, tonique, superbement enrobée et longue persistance de fruit rouge mûr, cerise, pointe kirch, note épice, puis ronce, sous bois, fond amande grillé, et fumé. Très beau, et avec un potentiel incroyable, un vin pour des décennies. Excellent + 94-97 (17,5-18,5)

Amicalement, Matthieu