Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 17 novembre 2013

Une confirmation : j'aime Montcalmes jeune et les sancerre de Boulay

Bonjour à tous,

Enfin, j'ai été cherché mes Montcalmes 2010. Et ni une ni 2, j'ai sorti le tire-bouchon pour vérifier si ce cru me parle encore.

Coteaux du Languedoc, Domaine Montcalmes 2010 : Un nez jeune, expressif, de fruit noir mûr, cassis, note fleurie, mais aussi épice poivre, un côté olive noire et son noyau, sur un fond boisé toasté séduisant. Au nez, ça fait très syrah, et sur ce 2010 à l'aveugle j'aurais facilement pu placer le vin en Rhône nord. La bouche est charpentée, large à l'attaque, tanins soyeux et précis, fins, dans une belle structure fraiche et ample, sur le cassis, l'olive noire et son noyau, note poivre, violette, fond toasté plutôt bien intégré. La finale est fraiche, tonique, bien enrobée, belle persistance de fruit noir, poivre, violette léger, noyau d'olive et fond toasté. Le vin est très bon et encore une fois, jeune, je trouve l'aromatique très séduisante, le vin fait très Rhône nord. Excellent 92 (17). Les autres bouteilles vont vite rejoindre celle-ci. J'en garderai peut-être une pour la science.

Vouvray, Domaine Huet Le Mont demi-sec 2007 : Un nez séduisant, complet, de coing, de mandarine, note d'encaustique, cire d'abeille, pointe safran, fond léger crayeux et terpénique. La bouche est ronde à l'attaque, soutenue d'une bonne acidité, matière ample délicate, précise, sur le coing, fruit jaune mûr, mandarine, les épices poivre blanc, safran, note encaustique, cire d'abeille et fond crayeux. La finale est ronde, pointe de gras bienvenue pour enrober l'acidité, tonique, légère sucrosité gourmande, belle persistance complexe de fruit mûr, coing, pomme, mandarine, épice, encaustique, craie et cire. Excellent 91 (16,5)

Sancerre, Gérard Boulay 2011 : Nez extrêmement séduisant entre fruit jaune mûr, ananas, pêche, et notes fraiches de buis, bourgeon de cassis, pointe fleurie, fond de roche, pierre, silex, craie avec un léger côté fumé. La bouche est tout en équilibre entre fraicheur, vivacité et matière ronde, enrobante, de la profondeur, sur l'ananas, le fruit jaune mûr, note végétale de buis, pointe de cire, d'encaustique, sur un fond de roche "minérale". La finale est tonique, fraiche, avec une belle persistance de fruit jaune, ananas, note buis classe, fleurie, encaustique, fond minérale, pierre à fusil, terpénique. Superbe vin au rapport Q/P d'enfer, j'adore. Excellent 91 (16,5). Malheureusement, tellement bon que c'était la dernière ! On les a toute bue comme du petit lait et qu'est ce qu'on s'est fait plaisir depuis un an.

Châteauneuf du Pape, Guigal 1995 : Un nez très séduisant de prune, figue, note lactée fraise, mais aussi cuir, pointe de kirch, fond classe de tabac, viande grillée, fumé. La bouche est large, ample, sapide, structure droite avec beaucoup de profondeur, fraiche, tanins ronds, sur le fruit noir mais surtout prune, note de viande séchée, de tabac blond pointe garrigue, et fond de cuir, de bacon fumé, grillé. La finale est fraiche, bien enrobée, profonde un poil rigide tanins, mais belle persistance, classe, de prune, cuir, tabac blond, fumé. Encore une belle bouteille, c'est même la meilleure des 5 dégustées. Superbe 93 (17,5)

Puligny Montrachet, Alex Gambal 2008 : Un nez fin, discret mais délicat, de fruit blanc, note de pralin séduisante, amande grillée, fond fumé grillé plus léger qu'à l'habitude. La bouche est tendue, profonde, droite, belle matière précise, sur le fruit blanc, les notes pralin, l'amande grillé, et un fond crayeux, c'est classe et délicat. La finale est fraiche tonique, presque vive, jolie persistance de fruit blanc, de pralin, d'amande sur un fond crayeux. Une bien jolie bouteille plus élégante et moins gros style international que le chardonay cuvée prestige. Agréablement surpris par ce joli vin. Excellent 91 (16,5)

Amicalement, Matthieu