Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 26 octobre 2013

Boire de bons vins, ça réconforte par moment

Bonjour,

Quelques vins dégustés au cours de ces dernières semaines agitées.

Margaux, Château Boyd Cantenac 2010 : Un nez superbe d'équilibre, de fraicheur et gourmandise sur la fraise mûre, la myrtille, belle note épice et un fond boisé bien intégré, classe, entre toasté fumé et chocolat. La bouche est corpulente, large, ample, avec de la fraicheur, enrobée de tanins superbes, précis, soyeux, belle sapidité de fruit rouge mûr, notes épicées, pointe de fraicheur et de profondeur, encre, poivron grillé, fond fumé et cacao (pointe amer) très classe. La finale est explosive, fraiche, tonique, longue persistance de fruit rouge mûr, d'épice, de poivron grillé et fond boisé classe. Très beau vin, un 2010 au niveau du millésime attendu ! Excellent 93-95 (17-18).

Coteaux du Languedoc, Domaine Montcalmes 2007 : Une des "stars" du Languedoc. Un nez de fruit rouge, fraise, pointe kirchée alcool, note pneu chaud qui domine, puis animal oeuf qui disparaisse aération, enfin des épices, du chocolat, fond fumé mais aussi léger caramel (moins que d'habitude). La bouche est charpentée, mais rien à dire, tanins superbes, précis, soyeux de bout en bout, sur le fruit rouge et noir mûr, pointe kirch alcool, des épices, de l'amande/orgeat, fond chocolat et fumé pointe caramel. La finale est ronde, gourmande, pointe de fraicheur, une matière qui tient l'ensemble, mais ça chauffe un peu dans une persistance de fruit rouge, amande/orgeat, pointe épice,  fond chocolat et léger fumé. Une structure en bouche bien équilibrée, des tanins superbes mais une aromatique qui ne me touche pas... Décidément, j'ai bien du mal avec ce domaine. TB 88 (15).

Bu en parallèle, la comparaison était évidente pour moi. Si les deux domaines pratiquent des élevages boisés, celui-ci me parle et me convainc beaucoup plus :

Saint-Joseph, Cuilleron Les Serines 2007 : Un nez expressif, opulent,  de cassis mûr, notes de violette, de poivre, fond fumé toasté pointe vanillée. La bouche est charpentée, large, tanins soyeux, structure ample, belle densité sur le cassis, pointe fraiche fleurie de violette, note de poivre, d'amande, de craie, fond toasté, fumé, vanillé. La finale est fraiche, presque vive, belle persistance fleurie, de cassis et fond toasté vanillée. J'aime beaucoup même avec cette élevage marqué. Excellent 91 (16,5)

Dans le contexte de la disparition de mon Beau-père, cette bouteille nous a permis de noyer notre chagrin dans la Lagune.

Haut-Medoc, Château la Lagune 2004 : Un nez classe, encore marquée de son élevage, cassis mûr, note épice, amande, fond vanillé marqué mais gourmand. La bouche est charpentée, de la matière soyeuse, ample, de l'équilibre, sur le cassis mûr, des notes épicées, fruit rouge et de la vanille, pas très complexe mais gourmand. La finale est fraiche, digeste, joli persistance de fruit noir, un côté frais ronce, vanillé et fumé. Pas d'une grande complexité mais d'une belle gourmandise, hédoniste on dira. TB+ 90-91 (16-16,5)

Saint-Emilion, Château Larcis-Ducasse 2000 : Un nez encore discret de fruit noir et rouge, note d'encre marqué, pointe cuir, fond orgeat et fumé. La bouche est charpentée, profonde, encore austère mais bien équilibrée, tanins soyeux mais serrés, sur le fruit noir, l'encre, pointe de cuir, fond fumé au profil amer. La finale est fraiche, profonde, belle persistance de fruit noir, d'encre et de cuir. A attendre, austère à date mais il y a un potentiel, en espérant qu'il se révèle un jour. TB 88-92 (15-17)

Côte-Rôtie, Brune&Blonde Guigal 2006 : Un nez de cassis frais, note épice poivre, pointe fleurie violette et fond torréfié moka. La bouche est équilibrée, corpulente, profonde, tanins soyeux tapissant cette bouche nette et précise sur le cassis, le poivre, note de bacon grillé, fond toasté pointe vanille gourmande. La finale est ronde, ample, tout en structure avec une belle persistance, sur le cassis mûr, poivre, moka et pointe vanille. Excellent 91 (16,5)Vraiment très bien fait, c'est bon et si on entend parfois une baisse de la qualité de cette cuvée "basique" chez Guigal, moi je ne le constate pas !

Amicalement, Matthieu