Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 22 septembre 2013

Fin d'été et presque d'automne

Bonjour à tous,

Série de crus dégustés en cette fin d'été et début d'automne. Beaucoup de vins rouges charpentés car le temps le méritait !

Pauillac, Château Pontet Canet 2002 : Un nez de cassis, note lactée fraise, pointe alcool, léger graphite et cèdre, fond chocolat et léger fumé. La bouche est charpentée avec des tanins assez soyeux, pas d'une grande densité mais belle structure sur la myrtille, le cèdre, fond cacao et fumé. La finale est ronde persistance honnête de fruit noir, de cèdre et cacao, fond fumé. Pas très complexe, mais agréable TB 89 (15,5).

Châteauneuf du pape, Clos Mont Olivet 2008 : Un nez très fruit sur la cerise, myrtille, fraise, prune, note épice et lacté, pointe poivre, fond agrume confit. La bouche est corpulente, belle intensité sans beaucoup de densité, tanin soyeux, sur le fruit rouge et noir, les épices, fond orange sanguine confit. La finale est ronde persistance honnête, toujours sur le fruit rouge et noir, épice, prune fond agrume confit (belle extraction de fruit). TB 88 (15-15,5)

Côte-Rôtie, Jean Michel Stephan 2001 : Un nez marqué par l'animal et l'œuf à l'ouverture, sur le cassis, le cuir (avec conviction car ça fait plutôt poulailler) et fond fumé. La bouche est corpulente beau tanins soyeux et structure droite, tendue, sur le fruit rouge, fraises sucrées, note de poivre et fumé. La finale est acidulée sur le fruit rouge et persistance intéressante mais le nez est tellement caricatural, c'est bien dommage car la bouche est joliment structurée... Mais vraiment, plus j'avance, moins je comprends ce genre de vin. B 85 (14).

Pommard Rugiens Joseph Voillot 2007 : Un nez expressif de fruit noir mûr, pointe kirch, note de terre, de bâton de réglisse, de sureau, fond délicatement moka fumé. La bouche est charpentée, intense, tanins soyeux, c'est pure, sur le fruit noir mûr, pointe ronce, note sureau et réglisse, fond léger moka fumé. La finale est ample avec une longue persistance de fruit noir mûr, de bâton de réglisse, fond moka fumé léger. Excellent 93 (17)

Macon Pierreclos, Guffens Heynen 1er jus de Chavigne 2006 : Un nez expressif sexy (pas léger) de fruit jaune mûr, de coing, note de miel, de fleur tilleul, de craie, de noisette, fond beurrée toasté brioche grillé, fumé. La bouche est ample, ronde, grasse, sexy sur un fond droit qui garde de la profondeur sur le fruit jaune mûr, le beurre, le toasté, note tilleul, noisette, fond crayeux. La finale est ronde, ample, avec de la fraicheur qui vivifie, mais super enrobée par une matière grasse, sexy et persistance intéressante de fruit jaune mûr, de brioche sortie du four, de tilleul, noisette et fond toasté. Excellent 93 (17)

Vouvray, Chidaine Les Argiles 2008 : Un nez citron, chèvrefeuille, note agrume, coing  fond de pierre, silex et craie. La bouche est tendue, vive, profonde, longue, matière ronde à juste maturité sur le citron, le chèvrefeuille, notes épicées presque, puis coing, agrume fond de silex de pierre, pointe crayeuse. La finale est tendue, vive mais bien enrobée, longue persistance, avec de la profondeur sur le citron, le chevrefeuille, coing, note épice, puis fond de pierre, silex, craie. Un vin pour les amateurs d'extra Dry ! Une maturité juste  atteinte sur la matière, une acidité presque mordante mais l'ensemble donne un équilibre que j'aime beaucoup ! Excellent 93-95 (17-18)

Amicalement, Matthieu