Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 10 mars 2013

Verticale Chambertin Clos de Beze du domaine Bart : 14 millésimes

Bonjour à tous,

Très belle et intéressantre dégustation que cette verticale du Chambertin Clos de Beze du domaine Bart de 88 à 2002. Merci à David pour avoir préparé la dégustation et organisé ce diner au Vieux Chêne.


Les vins sont servis regroupés selon la typicité des millésimes. Le Chambertin Clos de Beze est des grands crus de Gebrey-Chambertin qui prolonge le Chambertin.


3 millésimes dits faibles pour commencer : 91, 92, 94

91 : Nez évolué sur la fraise écrasée, jolies notes fleurs séchées et fond de cuir classe. Bouche ronde à l'attaque, tanins fondus soyeux, structure droite, pas très dense sur la longueur, sur le fruit macéré, la fleur séchée. La finale est fraiche, tendue, presque tranchante, persistance honète dans un profil amer sur le fruit macéré, le champignoin et fond léger fumé. A boire. TB 89 (15,5)

92 : Bouchoné

94 : nez très marqué par la fleur séchée, puis le fruit rouge, sur un fond fumé, pas d'une grande complexité. La bouche est charnue, souple, c'est rond, ça manque de densité, c'est fluide jusque dans la finale souple un peu fuyante sur la framboise, la fleur, fond champigon, sous bois léger fumé. TB 87 (15)



2 millésimes mûrs et souples : 89, 2000

89 : Nez peu expressif mais élégant de cerise, pointe confite, kirchée, note de champignon, de sous-bois, toujours un côté fleurie délicat et un fond fumé. La bouche est corpulente, large, de la puissance en millieu de bouche sur le fruit mûr, la fleur, le champignon puis ça se durcit et la finale se présente acidulée, avec une empreinte tanique un peu rigide, et une persistance interessante de fruit macéré, fleur et champignon. Un joli vin mais le coté acidulé et rigide de la finale surprend. Excellent 91 (16,5)

2000 : Nez encore marqué par un boisé moka classe mais un peu dominant sur le fruit noir, cassis, note de ronce et fond assez balsamique. Bouche ronde corpulente, tanins souples, a nouveau une puissance soudaine en milieu de bouche sur des aromes boisés, tabac. Une finale très structutré droite, presque fraiche relayant la puissance en bouche sur le fruit noir, pointe ronce, note tabac, et fond boisé moka balsamique. TB-Ex 91 (16)

Surpris par ces deux millésimes chauds ou la structure droite et la fraicheur, quoique bien intégrée, casse un peu l'harmonie, l'équilibre, un côté violent qui bouscule un peu.

3 millésimes dit frais, acide : 88, 96, 98.

88 : Nez très élégant expressif de cassis, cerise, note fleurie, ronce de la profondeur, de la complexité et un fond fumé classe et pointe de cuir. La bouche est charpentée, tout en équilibre entre une structure droite bien enrobée de tanins soyeux, velours. C'est tendue, puissant mais délicat et sapide sur le fruit rouge mûr, la fleur séchée, et un fond fumé cuir très classe; la finale est droite tout en équilibre et prolonge longuement les saveurs en bouche avec de beux retours fumés, cuir... Excellent, grande bouteille, a maturité 95 (18).

96 : Un nez plus tendue, pointue, fruit rouge, note presque mlétalique à l'ouverture puis ça s'harmonise, sur un côté presque confit, cette fois la fleur s'accompagne d'épice, réglisse et fond moka. La bouche est large à l'attaque corpulente mais un peu fluide avant que la tension ne recentre le vin pour lui donner de la profondeur bien enrobée de tanins soyeux qui rendent l'ensemble très séduisant avec ses aromes de framboise, cerise, épice et fond lager moka. La finale est presque souple, mûr avant que la fraicheur redonne un bon coup de fouet générant une belle persistance de fruit confit, pointe champignon, épice, sous-bois et fond moka. Excellent 93 (17)

98 : Nez fumé assez marqué animal à l'ouverture, puis cassis, fruit rouge, épice, note fleur séchée et fond fumé un peu animal; Bouche large, charpentée par une matière bien présente mais soyeuse qui va gagner en délicatesse à l'aération sur le fruit mûr, la réglisse et un fond fumé. La finale est peu rigide, un peu dur, enfin classique du millésime mais très belle persistance fruit mûr, réglisse, fond fumé. Excellent 92 (17)

3 millésimes taniques dont 2 réputés : 93, 90, 2002

93 : Nez discret pointe animal, pas beaucoup de fruit, sous-bois, champignon. La bouche est tendue, tanin un peu stricte c'est droit, incisif profond, presque austère car les tanins n'enrobent pas assez, fruit macéré, fleur séchée toujours. Finale tendue incisive presque, persistance longue de fruit macéré, sous-bois champignon et fond fumé et cuir assez classe. Un vin un poil trop austère à mon gout. TB 90 (16)

90 : Nez superbe sur le vieux cuir, très évolutif entre fruit rouge mûr, sous-bois, champignon, note de réglisse, d'épice et fond fumé et vieux cuir classe. La bouche est corpulente large ample à l'attaque, tanins velours qui enrobent une structure tendue, sur le cassis, la réglisse, les épices, et fond de cuir. La finale malheureusement fraiche au départ laisse une empreinte tanique un peu séchante, dommage, car une très longue persistance classe, séduisante de fruit mûr, champignon, fleur séchée et fond de cuir est superbe. Excellent 94 (17,5)

2002 : Nez plus jeune, clairement, encore marqué de son élevage sur le cassis, la ronce, et un fond boisé moka. La bouche est corpulente assez intense, belle densité avec une structure fraiche, tendue, enrobée de beaux tanins soyeux, c'est puissant mais fin, sur le fruit mûr, la ronbce et fond moka, grillé. la finale est fraiche, un poil fluide, longue persistance de cassis, fumé, moka classe mais le tenin est encore un peu sauvage. Excellent 93-95 (17-18).



Enfin comparaison entre le Clos de Beze 99 et le Bonne Marre 99, grand cru de Chambolle-Musigny, l'autre grand cru du domaine.

Clos de Beze 99 : Nez tendue, frais, de ronce, cassis, fond léger fumé. la bouche est ronde à l'attaque avec de beaux tanins fins et précis, soyeux dans une structure tendue profonde qui équilibre l'ensemble sur le cassis, la ronce, les épices et fond léger fumé. La finale est tonique, fraiche, longfue persistance de cassis, ronce, épice et fond fumé. un vin encore en maturation avec un gros potentiel. 94-96 (17,5-18,5)

Bonne Marre 99 : Nez plus ouvert et plus mûr de fruit noir presque confit, ça fait plus solaire, note épice, pointe de ronce rafraichissante et fond fulmé et balsamique séduisant. La bouche est corpulente, large, tanins velours très séduisant sur le fruit noir mûr, presque confit, pointe acidulé, note balsamique et fond fumé. Finale fraiche large puissante qui envoie de la gourmandise sur le fruit noir confit, les épices, pointe de ronce pour la fraicheur, et fond fumé mais surtout balsamique. Un vin très séduisant, plus "sexy" que le CdB mais moins fin. Excellent 93-95 (17-18).

Soirée très interessante. J'ai été surpris car je trouve que les profils des bouteilles ne correspodent pas souvent à ce qu'on attend du millésime. A part 98, et les 99 qui étaient assez conformes aux images qu'on se fait de ces millésimes, les autres furent assez surprenants. Le 88 est une superbe bouteille, le 96 est très réussi, la bouteille de 90 proposait malheureusement une finale pas au top.

Merci à David et aux particpants Dcien Paris 1 ou 2.

Amicalement, Matthieu