Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 31 mars 2013

Suite des rejouissances de mars : froid, plat d'hiver et vins qui rechauffent

Bonjour à tous,

Ces dernières semaines, tandis que les salades sont dans les starting block, on se console au bœuf bourguignon, blanquette et autres daubes... Pour accompagner tout ça, on sort du lourd :

Hermitage Domaine du Colombier 1999 : Un  superbe nez de cassis pure, de fruit noir, note de cuir, de bacon grillé, d'olive note de poivre, fond fumé cuir, un ensemble très classe. La bouche attaque tendue, droite mais se développe amplement avec des tanins soyeux, de la chair et beaucoup de profondeur, c'est tonique, friand, classe, élégant sur le fruit noir mûr, fin, précis, note de bacon grillé, de poivre, d'épice, fond de cuir et fumé, très classe. La finale est fraiche mais l'empreinte tactile est moelleuse, longue persistance de fruit noir, de cuir, de poivre, de bacon grillé, d'olive noire Excellent+ 95 (18). C'est la 9eme bouteille dégustée et celle là est magnifique, un vin à maturité !

Côte-Rotie Guigal Brune&Blonde 2009 : Un nez séduisant, profond, intense de cassis mûr, note fraiche de poivre, de violette, fond bacon grillé et léger boisé fumé. La bouche est corpulente, belle matière, nette, dense et précise, qui tient la bouche, de la profondeur et de la fraicheur, intense, sapide sur le cassis mûr, le poivre, l'olive noire, la violette et fond fumé. La finale est puissante et fraiche, très belle persistance de fruit noir mûr, de violette, de poivre et fond fumé. Très belle b&b millésime top pour moi, plus de plaisir et plus complet que sur 2007 (92-94). Excellent 93-95 (17-18), a date 93 (17)

Corton Marechaude, Domaine Doudet Naudin 2003 : Un nez très séduisant, a maturité de fruit noir mûr, note de réglisse, de sous bois, fond jus de viande, cuir et fumé. La bouche est corpulente, large et ample à l'attaque, aux tanins soyeux, très sapide sur le fruit noir mûr, pointe cacao, note de réglisse, de sous-bois, de champignon, fond de cuir jus de viande et léger fumé très séduisant. La finale est même fraiche sans la petite raideur habituelle lorsque les 2003 sont frais, longue persistance de fruit mûr, de jus de viande, de réglisse, de sous-bois. Très joli bouteille, surprenante même tant elle parait équilibrée. De la belle vinif assurément ! Excellent 93 (17)

Arbin Mondeuse, Louis Magnien, La Brova 2006 : Un nez discret, fin, de fruit noir, note amande typé chardonay, fleure aubépine, pointe poivre, fond sous-bois cuir. La bouche est corpulente, sapide, tanins soyeux pas une grosse densité, mais une belle sapidité de fruit noir et rouge, note sous bois, fleur aubépine, épice, poivre, fond léger cuir/animal. La finale est fraiche, un peu fluide, petite fraicheur agréable sur le fruit noir et rouge, amande, aubépine, note poivre et fond cuir/animal. TB 88 (15,5)

Et les blancs me direz vous, et bien l'andouillette ou la blanquette ont été bien servies :

Bourgogne, Chardonay, Alex Gambal 2009 : Un nez précis, grillé avant aération, sur la poire, note beurrée, aubépine, amande, noisette, fond grillé note confites, un style actuel assez reconnaissable. La bouche est large, ample, matière grasse au toucher puis de la tension, beaucoup même, presque vif, poire, grillé amande fond beurrée marquée. La finale est fraiche, vive, presqu'agressive mais du coup ça manque de rondeur, de densité, persistance beurrée et grillée. TB 88 (15) et super sur l'andouillette. C'est bon mais je trouve qu'on arrive au limite du style, surtout, ça gomme le millésime. Entre le 2008 et le 2009, franchement, c'est quasi pareil, je pense qu'en 2009, les vendangeurs devaient être tôt dans les vignes.

Saint-Aubin, Langoureau En Remilly 2008 : Un nez séduisant de poire, note agrume, amande, aubépine, pointe ambrée, fond brioche et toasté. La bouche est ample, ronde, matière ciselée, vive, profonde, poire, agrume, amande, note de craie, fond brioche. La finale est tonique, fraiche, longue persistance fruit jaune, agrume, amende, aubépine, brioche. Un de mes crus chouchou pour son côté gourmand et canaille. TB+ 90 (16-16,5)

Bientôt les premiers 2005 remontés du fon fond de la cave !
Amicalement, Matthieu