Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 23 mars 2013

Des bons petits vins : Haut Bailly, Mas Champart

Bonjour à tous,

Pour accompagner quelques mets fins, de bonnes petites quilles. De celles qui provoquent toujours le trop fameux : "il est bon ton petit vin", j'adore...

Moulis, Château Poujeaux 1996 : Un nez cassis, bourgeon de cassis, note encre, cuir, fond fumé, un peu brut à l'ouverture, 24H d'aération lui feront le plus grand bien ! La bouche est charpentée, grosse structure avec des tanins ronds, de la profondeur, cassis, bourgeon de cassis marqué, note de cuir fond fumé, a nouveau la bouche va passer d'un cote brut de fonderie à plus de finesse en 24H. La finale est fraiche, persistance honnête sur le cassis, bourgeon, cuir, et fond fumé. La moins des jolies des 4 bouteilles dégustées. A l'ouverture 85+ (14), a 24H 87 (15) sur cette bouteille la moins bonne dégustée.


Saint-Chinian, Mas Champart Causse du Bousquet 2007 : Nez un peu marqué alcool kirch sur le cassis, note cerise, de réglisse, épice et fond de moka. La bouche est charpentée, tanins soyeux, c'est puissant, un peu chaud en attaque sur la cerise kirchée, puis le cassis, le réglisse, note moka et un fond fumé, cela reste tonique presque frais. La finale est puissante, un peu marqué par l'alcool sur le cassis, le poivre ça fait assez syrah, belle persistance de moka, fumé avec l'aération l'harmonie diminue, et tout devient plus violent, dommage ! TB quand même 89 (15,5)


Chassagne-Montrachet, Langoureau Pierreclos 2008 : Un nez séduisant, fin de poire, note d'amende, noisette, pointe fleurie et fond beurrée. La bouche est délicate, tendue, droite, belle matière précise, ronde, sur la poire, notes fleuries typées tilleul, aubépine et fond beurrée, pointe brioche grillée. La finale est fraiche, dynamique, équilibre et joli longueur sur le fruit jaune, beurre, tilleul, aubépine, noisette et fond beurrée. Un très joli vin, dans un millésime que j'aime beaucoup qui donne de la profondeur, du dynamisme à la structure. TB-Excellent 90-92 (16,5)


Pessac-Léognan, Château Haut Bailly 2003 : Un nez de fruit rouge mûr, framboise, note lacté fraise, fond tabac blond, fumé, un nez assez brut. La bouche est charpentée, ample, tanin soyeux en attaque sur la framboise, la fraise, note lacté fraise, fond fumé, mais un ensemble un peu pataud et un tanin un peu reche. La finale est large, puissante mais un peu rigide, empreinte tannique qui sèche un peu, belle persistance de fruit rouge typé fraise, et fumé mais peu de complexité. pas une bouteille extra, mais Mathieu me confirme que ui aussi qui en a bue une récemment n'a pas été transcendé ! TB 89 (15,5). Faut dire qu'avec Haut Bailly on est tellement habitué à l'excellence !

Amicalement, Matthieu