Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

samedi 16 février 2013

Dernières bouteilles sifflées

Bonjour à tous,

Quelques bouteilles partagées lors des derniers diners :

Muscadet Sevres et Maine, Domaine Brejeon 2005 : Un nez fruit jaune, citron, note coquille d'huitre. La bouche est tendue, matière droite, vive, un peu raide sur le citron, l'acacia, la coquille d'huitre. La finale est tendue, vive, persistance honete. Bien + 86 (14,5)

Morgon, Lapierre sans-soufre 2009 : Après une dernière expérience remarquable, une méchante envie de remettre  ça. Un nez gourmand de fruit noir mûr, compoté, note de bonbon anglais, acidulé, fond amande, aubépine. La bouche est corpulente, ample, beaux tanins soyeux, denses et délicats, ça tient, sur le fruit noir mûr, le fruit acidulé, note léger banane, fond amande. Une finale ample, queue de paon, qui reste tonique, équilibrée, de fruit noir compoté, note acidulé, fruit exotique, fond aubépine, amande. TB+ 89 (16) mais un peu moins aboutie que la précédente qui était d'une gourmandise incroyable !

Côte-Rotie Rostaing Ampodium 2010 : A peine rentré, tout de suite goutté. Un nez fin et élégant, de cassis, note de fruit rouge, d'épice, poivre, de ronce, fond de réglisse, pointe fumée. La bouche est charnue, intense, droite, presque tendue, tanin soyeux, fruit rouge et noir, pointe amer, note de poivre blanc, d'épice, de ronce, pointe orgeat, fond léger fumé, bacon grillé. La finale est fraiche dynamique, longue persistance de cassis, note fruit rouge frais, épice poivre, ronce, fond léger fumé, ambré, tourbé. Pas une grosse matière, mais de la densité, de la sapidité, de l'élégance et de la délicatesse. Tout ce que j'aime. TB+ 90 (16)

Volnay, Doudet Naudin VV 2003 : Un nez expressif de fruit noir mûr, qui reste frais grace a des notes de ronce de sous bois, mais aussi réglisse, fond fumé toasté cacao maintenant bien intégré. La bouche est corpulente, profil amer, tanins soyeux à l'attaque, structure large, sur le cassis, note acidulée sur le fruit rouge, note de sous bois, de ronce, fond amer de fumé et cacao. La finale est fraiche avec une empreinte tanique qui garde la trace d'une légère rigidité, vivacité mais parfaitement construite dans un profil amer, joli persistance de fruit noir, note acidulée de fruit rouge, ronce, fond fumé réglisse. TB 89 (15,5)

Meursault, Buisson Charles VV 2005 : Un joli nez de poire, d'amandine, note fleurie aubépine, pointe orgeat, fond léger frangipane. La bouche, à la matière précise, est délicate, dans une structure tendue, droite, presque incisive, sur la poire, l'aubépine, note chevrefeuille, citron puis crayeuses, fond léger frangipane. La finale est fraiche, tendue, bien crayeuse, dynamique, belle persistance de poire, de chevrefeuille, sur un fond crayeux. TB 90 (16)

Cote de Provence, Rimauresq R 2005 : Un nez discret mais joli, élégant, fin, de cacao, de fruit noir, note fleurie, iris, violette, fond pain d'épice et un côté poudre de riz, un ensemble étonnant très joli agréable. La bouche est ample, petit creux en entrée, tanins un poil sec, de la densité, structure droite, mais ample, fraicheur sous-jacente, sur le cacao, la cerise, note fleurie. La finale est ronde, tonique, persistance honnête de cacao, de fruit noir, note fleurie, fond étonnant type vinaigre de riz. TB 88 (15,5)

Hermitage, Faurie 2001 : Un nez très joli, évolué, élégant de cassis, de cerise burlat juteuse, note de violette délicate, d'épice, poivre, de bacon grillé, fond léger fumé animal et cuir. La bouche est corpulente, très sapide, élégante aux tanins soyeux, délicats de cassis, de fruit rouge légérement acidulé, note violette, d'épice, réglisse, de bacon grillé, de cuir, fond leger fumé. La finale, profil amer, persiste sur le fruit noir mûr, la violette, les épices, et un fond bacon et fumé. Excellent 92 (17). Première excellente bouteille sur ce millésime (sur 3). Le problème avec ce domaine selon mon expérience, c'est qu' 1 bouteille sur 2 n'est pas au niveau et c'est bien dommage car quand c'est bon, c'est superbe et ça fait honneur à son appellation !

Amicalement, Matthieu