Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 20 janvier 2013

Premières quilles 2011 : Vouvray, Meursault, Moulis...

Bonjour à tous,

Quelques bouteilles dégustées pour se réchauffer en ce début d'année.

Vouvray, Domaine Huet Le Mont sec 2007 : Un nez discret de fruit blanc, note fleurie léger, fond orgeat amande, aubépine. La bouche est ronde, matière douce, un peu mou, sur le fruit blanc, note menthol presque, pointe fleurie et fond amande, aubépine. La finale est ronde un peu souple et assez courte sur le fruit blanc et fond un peu crayeux et aubépine, amande. Une petite déception sur ce millésime qu'habituellement j'aime beaucoup, le cru est assez quelconque. B 86 (14)


Sancerre, Alphonse Mellot la Moussiere 2007 : Un nez séduisant, aiguë, de fruit jaune, pointe ananas, note fraiche de buis, d'acacia, fond mûr orgeat. La bouche est droite, belle matière ronde sur le fruit jaune, la mirabelle, note de buis, de fleur blanche, fond crayeux. La finale est fraiche, pointe vive, belle persistance de fruit jaune, de buis, de fleur et un fond de craie. TB 89 (15,5)


Meursault, Buisson Charles VV 2009 : Un nez élégant, séduisant, de fruit blanc mûr, pointe miel d'acacia, note aubépine fond orgeat frangipane léger. La bouche est ample, belle densité, matière taffetas, pointe de gras caressante dans un structure droite sous-jacente qui tient la bouche, sur le fruit blanc mûr, l'aubépine, le fruit sec, fond léger frangipane. La finale est ronde mais garde de la tonicité, belle persistance de fruit blanc, amande, aubépine fond frangipane. TB 89 (15,5-16)


Haut-Medoc, Chateau d'Arcins 1986 : Un nez très élégant, évolué mais avec encore plein de fruit type cassis, mûres, des notes d'encre, de graphite, fond sous bois, champignon, cuir et léger fumé. La bouche est corpulente, tonique, de la fraicheur, ça tient la route, c'est profond, de l'allonge avec des tanins ronds sur le fruit noir mûr, cassis, myrtille, note encre, graphite et fond tabac blond, fumé, classe. La finale est fraiche, tonique, sur le fruit noir, pointe amer, belle persistance d'encre, de sous bois et fond de tabac et fumé. Très joli vin, assez improbable au départ, acheté 10 € à peine. On peut encore trouvé de grand Bordeaux pas cher, le charme de cette région aussi. Excellent 91 (16,5) et du coup super rapport Q/P qui entre direct dans le Top 15 des meilleurs Q/P dégustés à ce jour

Moulis, Chateau Poujeaux 1996 : Un nez de bordeaux classique sur le fruit noir, note de poivron rouge grillé, bourgeon cassis, fond fumé. La bouche est charpentée, tanins ronds, un poil rustique, sur le fruit noir, bourgeon cassis, poivron rouge grillé, tabac blond, graphite structure fraiche et fond fumé, grillé. La finale est fraiche, belle persistance de fruit noir, poivron rouge grillé qui donne le coté acidule et fond fumé. TB 88 (15,5)

Moulis, Chateau Chasse Spleen 2004 :  Un nez intense de fruit noir mûr aux notes de poivre, d'épice, sur un fond puissant de boisé grillé toasté balsamique. La bouche est charpentée aux tanins ronds mais un peu rustiques, c'est costaud, sur le fruit noir mûr, épice et bois intense toasté balsamique. La finale, encore astringente, présente un fruit noir compoté, d'épice et ce toasté balsamique entêtant. TB 87 (15)

Saint-Aubin, Langoureau Sentiers aux Clous 2010 : Un nez très séduisant, fin de poire, de coing pointe légère de miel, note aubépine, amande chèvrefeuille presque citron,  fond léger beurre, brioche, frangipane, voir miel. La bouche est ample, ronde, structure droite, tendue, matière avec une pointe de gras, c'est tendue, digeste, mûre, fruit jaune, amande, aubépine, note tilleul, roche, fond léger beurre et pointe miel. La finale est fraiche, droite, tendue, longue persistance de fruit jaune mûr, de roche, frangipane, fond beurre, pointe miel, citron. TB+ 89-91 (16)

Amicalement, Matthieu