Bienvenue sur ce blog de dégustation


Le vin, ça se partage ! c'est comme le bonheur... Le bonheur simple d'une dégustation de grand vin de Bourgogne ou d'une belle syrah ! Alors n'hésitez pas à consommer ce blog sans modération... A me faire des retours, des commentaires ou à me retrouver sur Le groupe du vin...

dimanche 26 février 2012

Confirmation Nicolas Rossignol à Volnay avec son Savigny

Bonjour à tous,
On dit souvent que le meilleur moyen d'évaluer un vigneron c'est de "boire" son entrée de gamme. Je me suis donc lancé à la découverte de Nicolas Rossignol. Oh, bien sûr, j'ai déjà dégusté plusieurs fois les Volnay de cet homme tout à fait sympathique, mais toujours sur des salons, et je n'avais jamais bu un de ces vins à table. C'est chose faite car je voulais découvrir ses vins comme j'aime, a table sur un beau plat. Et écoutant le vieil adage, je me suis donc lancé sur une "entrée" de gamme, bon pas le passetoutgrain mais le Savigny les beaune, commune ou l'on trouve de très beau vin à prix plus que raisonnnable !

Savigny-les-Beaune, Domaine Nicolas Rossignol 2009 : Un nez discret de cerise noir, de sureau, pointe fleurie, note cacao, épice, fond gourmand léger zan réglisse et agrume confit. La bouche est corpulente, dynamique, belle sapidité et gourmandise sur le fruit rouge et noir mûr, pointe de ronce rafraichissante, note de sous-bois, de reseda, de sureau, accompagnant des tanins soyeux précis et denses. La finale est fraiche, sur la ronce, le réglisse, le fruit noir et rouge mûr, avec une persistance de bon aloi. Un très joli vin qui procure bien du plaisir. Et cela confirme ce que j'avais déjà entrevu et les louanges méritées que je lis un peu partout. Bravo, TB 88 (15,5). On regretera, comme de plus en plus souvent, des tarifs dans le très haut de la fourchette sur ce que j'ai vu !

Amicalement, Matthieu

samedi 25 février 2012

Des blancs et un grand rouge : Milan, Simone, Pommard Rugiens

Bonjour à tous,

De jolis blancs dégustées sur de beaux poissons :

Cote de Provence, Henri Milan Le Grand Blanc 2009 : Un nez toujours aussi surprenant de pomme verte, menthe note amende fruit blanc brioche, pointe fleurie, fond guimauve, miel. La bouche est ronde, matière suave et gourmande dans une structure droite, de la tension, miel, orange, note brioche, guimauve. La finale est fraiche, pointe de gras gourmande, joli longueur de pomme, fruit blanc puis agrume puis guimauve et fond brioche. Toujours ce savant mélange, j'adore. TB+ 90 (16+)


Palette, Chateau Simone 2009 : Un nez encore discret classe, fleurie, mirabelle reine claude, pointe anisée, fond mentholé. La bouche est ronde, ample, belle matière délicate, sur le fruit mûr, la mirabelle, pointe anis, épice, des notes fleuries. Finale ronde, tonique, pointe de gras, belle persistance racée, classe sur la mirabelle, le fruit jaune mûr, la fleur, et fond anisé. TB-Excellent 91-93 (16,5)

Sur une belle pièce de boeuf, j'ai craqué sur :

Pommard Rugien Domaine Voillot 2007 : Un nez expressif, séduisant, grande classe de cerise, groseille, note de thé fumé, réglisse, ronce, fleur aubépine, fond boisé léger fumé. La bouche offre une grande sapidité, corpulente mais avec des tanins denses, précis, un ensemble dégageant délicatesse et force, sur la groseille, la ronce, des notes fleuries aubépine, rose, mais aussi réglisse, épice, fond léger fumé. La finale est fraiche, tonique, puissante mais délicate avec un côté juteux, superbe persistance de groseille, de myrtille, note ronce, fleur aubépine, rose, fond léger fumé. Pas une grosse matière démonstrative, certes, mais de la densité, de l'élégancen, de la finesse et de la précision dans les tanins, pas de l'esbrouffe quoi, de la grande classe ! Merci Jean Pierre. Excellent 94-95 (17,5-18).

Amicalement, Matthieu

dimanche 19 février 2012

Des rouges et des blancs : Pessac-Leognan, Cote Rotie, Meursault, Bonnes Marres

Bonjour à tous,

Quelques diners bien accompagnés, comme ces magrets réduction balsamique au jus de veau avec :

Pessac Leognan, Chateau Malartic Lagravière 2004 : Un nez gourmand de framboise mûr, cerise, groseille, note d'agrume confit, de cacao, fond fumé pointe vanillé bien intégrée. La bouche est corpulente, sapide, large, pointe amer saline et classe, des tanins soyeux, sur le fruit rouge mûr, chocolat noir, épice, agrume et léger vanille et fumé. La finale est ronde, pointe de fraicheur, note saline, jolie persistance de fruit rouge mûr, cacao amer, pointe agrume confit, vanillé et fumé. Belle bouteille classique, beaucoup de plaisir. Excellent 91 (16,5)

Pour un diner très politique en ces temps d'élection, beaucoup de débat et d'animation sur un velouté de topinanbourg, roti de boeuf purée de panais et plateau de fromage, autour de :

Meursault Charmes Buisson Charles 2007 : Un nez expressif et élégant, de poire mûre, de frangipanne, notes de tilleul, pointe brioche et saline. La bouche attaque avec une matière ronde, ample, aguichante enrobant une structure tendue, allongée, beaucoup d'équilibre sur la poire mûre, le tilleul, les fruits sec, la frangipane des pointes crayeuses, note légere brioche. La finale est ronde et tonique, salivante, longue, sur la poire mûre, tilleul, pointe amande et fond frangipanne. TB-Ex 91 (16,5)


Bonnes Marres Domaine Castagnier 2006 : Un nez classe, complexe, de fruit rouge, groseille, épice, réglisse, note graphite, de ronce, pointe sureau, fond fumé, de la profondeur de l'élégance. La bouche est ample, jolis tanins soyeux et précis, sur le fruit rouge mûr, le réglisse, sureau, notes fumées, graphite, ronce. La finale est punchy, fraiche, longue, sur le fruit rouge pointe amer classe réglissé sureau et fopnd léger fumé. Excellent 93 (17)


Côte Rôtie Rostaing 2006 : Un nez marqué un peu réduit animal, puis à l'aération, fruit rouge frais, note poivre, sur un fond bacon grillé, fumé. La bouche est corpulente, ronde à l'attaque avec des tanins soyeux précis, de la délicatesse, sur le fruit rouge, poivre, bacon grillé. La finale est ronde, jolie longueur de cassis, fruit rouge, bacon grillé et toujours cette pointe animale. TB 89 (15,5)

De biens jolis moments, amiacalement, Matthieu.

samedi 11 février 2012

Au fil des semaines : Puligny, Riesling, Hermitage, Nuits Saint Georges

Bonjour à tous,

Quelques jolies bouteilles dégustées ces dernières semaines.

Puligny Montrachet, Champ Canet Etienne Sauzet 2007 : Un nez élégant de fruit blanc, poire, note tilleul, chevrefeuille, pointe agrume,  amer,  fond frangipane, briochée, pointe caramel, délicat et gourmand. La bouche est ample, matière onctueuse, structure fraiche, tendue, puissante, sur la poire, l'agrume, le chevrefeuille, des notes frangipanes, noisettes, fruit sec et un fond léger grillé fumé. La finale est fraiche, droite, des amers nobles, du pamplemousse, de la poire, tilleul, citron, chevrefeuille et fond grillé frangipane pointe caramel sur une belle longueur. très joli vin, encore bien jeune car on le sent un peu en retenu. Excellent 90-92 (16-17)

Riesling Sommerberg L'Oriel 2007 : Un nez de pamplemousse, note fumée, tourbée, fond silex et pointe petrole. La bouche attaque ronde, volumineuse, pointe de gaz, sur le pamplemousse mûr, orange, note fleuries aubépine, pointe de sucre légère (5-6 gr ?). La finale présente une matière soyeuse, ample, de la fraicheur, une joli longeur agrume confit, silex, tourbe. Toujours aussi joli. TB 89 (16)



Nuits Saint Georges, Les Hauts Prulier Daniel Rion 2008 : Un nez discret, élégant, de fruit rouge, de sureau, réglisse, note de ronce, de rafle, fond boisé classe, cedre, fumé qui va s'imposer à l'aération. La bouche est corpulente, sapide, droite, tendue presque vive, mais encadrée de tanins soyeux, sur le fruit rouge, groseille, note réglisse, ronce, beaucoup de fraicheur. La finale est fraiche, vive, pointe amer noble, fruit rouge, sureau, ronce, sur une jolie longueur et un fond boisé classe fumé cèdre. TB+ 90-92 (16,5).

Hermitage Delas Marquise de la Tourette 2003 : Un nez de cassis mûr, épice poivre, marqué de notes élevage très séduisantes, variées, complexes assez australes, de menthol, balsamique, moka, camphre, réglisse zan, et fond fumé vanillé. La bouche est corpulente, droite très expressive sur le cassis mûr, réglisse, zan, poivre, menthol, tanin soyeux un peu fuyant. La finale ronde est large, gourmande, joli lonngueur de cassis, menthe, réglisse, moka balsamique. Un vin à l'élevage imposant, séduisant certes, mais très travaillé avec un côté syrah du nouveau monde. TB+ 90 (16)

Amicalement, Matthieu

dimanche 5 février 2012

Vitesse de croisière : Volnay Champans, Chateauneuf, Vougeot

Bonjour à tous,

Reprise des dégustations tranquilles au cours de quelques diners après les fêtes et un mois de janvier agité.

Volnay Champans François Buffet 2003 : Un nez marqué sud, chaud, kirch alcool, fruit noir, pointe sous-bois. La bouche est corpulente, dense,  large, pas très expressive sur le fruit noir mur,  réglisse, touche menthol, kirch assez marqué, tanin plutôt velouté, joli structure qui garde de l'harmonie, de l'équilibre, mais dans un style sudiste. La finale tient sur une matière dense,  large, imposante puissante,  mais qui garde une certaine délicatesse, mais aromatiquement faible  fruit confit, épice rglisse, figue, pruneaux, eau de vie, pointe amer, note kirch longueur honete. Un vin atypique, agréable TB 87 (15)

Chateauneuf du Pape, Domaine de la janasse 2000 : Un nez séduisant, complexe de prune, figue, mirabelle, note d'orange confite, bacon grillé, cuir, pointe fleurie qui donne de la fraicheur, et fond léger cacao amer. La bouche est corpulente, large, belle intensité mais aussi fraicheur et droiture, tanin soyeux, très sapide sur la prune, la figue, le cassis, l'orange confite, note de vieux cuir et fond cacao, dans un ensem^ble plus compoté que confit. La finale est ronde, legere pointe alcool kirchée, puissante, jolie longueur dans un profil amer classe de prune, cacao, figue et note de cuir. Très beau vin, gardant le juste équilibre de son côté sudiste gourmand. Excellent 91 (16,5) et un des plus beaux Chateauneufs 2000 de mon goût !

Vougeot les petis vougeot Clerget 2004 : Un joli nez, fin, de groseille, fraise des bois, note épicé, réglisse, girofle, côté ronce limite géranium, fond lacté boisé gourmand menthol pointe amer et caramel. La bouche est corpulente, droite, tendue, tanin soyeux, finsesses, précision sur la groseille, la ronce, le sous bois, fond léger amer et boisé fumé menthe avec une petite pointe caramel quand même. La finale est fraiche, bien enrobée, tonique et de belle perissitance fruit rouge, ronce, pointe amer, boisé. Un très joli vin qurtout dans le contexte du millésime. Un vin que j'ai toujours aimé depuis le fût jusqu'à maintenant et qui évolue avec grace. TB+ 90 (16)

Amicalement, Matthieu